TACTIQUE

JonDahlTomasson retrouve la Ligue des Champions, mais en tant qu'entraîneur. L'ex de l'AC Milan et de Feyenoord n'a pas chômé cet été. Des 32 équipes qualifiées, Malmö est, avec le Sheriff Tiraspol, la seule à être passée par trois tours préliminaires et un barrage. Un chemin de croix glissé au milieu du calendrier ...

JonDahlTomasson retrouve la Ligue des Champions, mais en tant qu'entraîneur. L'ex de l'AC Milan et de Feyenoord n'a pas chômé cet été. Des 32 équipes qualifiées, Malmö est, avec le Sheriff Tiraspol, la seule à être passée par trois tours préliminaires et un barrage. Un chemin de croix glissé au milieu du calendrier d'un championnat suédois qui ne connaît pas les vacances d'été. De quoi permettre à Tomasson de parfaire certains réglages. Organisé la plupart du temps en 4-2-3-1 quand il est appelé à faire le jeu, le troisième du dernier championnat a surtout montré qu'il était capable de s'adapter. Passant à cinq défenseurs pour la double confrontation face aux Rangers ou à trois pour celle face à Ludogorets. Plus que l'animation de Tomasson, c'est bien souvent Vejko Birmancevic qui a l'art de tout changer. Depuis son arrivée en mars, le Serbe fait bien plus que justifier le million d'euros investi sur lui. Buteur décisif à quatre reprises sur le chemin de la Champions League, c'est sur lui que repose l'essentiel des espoirs créatifs des Suédois. Sa qualification pour la Ligue des Champions, Malmö la doit en grande partie à ce Croate né en Allemagne. En huit matches de tours préliminaires, Antonio Colak a inscrit cinq buts. À 27 ans, l'attaquant a déjà connu de nombreux clubs puisqu'il a déjà porté les couleurs, entre autres, de Nuremberg, d'Hoffenheim, du HNK Rijeka (où il a terminé meilleur buteur du championnat croate en 2019- 2020) ou encore du PAOK Salonique. Débarqué à Malmö en mars, la Suède semble lui convenir à merveille, comme en témoignent ses stats.