Lorsqu'elle a fêté ses 18 ans en juin dernier, Kim Clijsters avait clairement annoncé la couleur : "Je vais profiter au maximum du fait que, dès aujourd'hui, je peux jouer autant de tournois que j'en ai envie". La Limbourgeoise a tenu parole puisque, après Wimbledon, elle prit part au tournoi de Knokke. Au surlendemain de sa demi-finale perdue à la Côte, elle s'envolait vers les ...

Lorsqu'elle a fêté ses 18 ans en juin dernier, Kim Clijsters avait clairement annoncé la couleur : "Je vais profiter au maximum du fait que, dès aujourd'hui, je peux jouer autant de tournois que j'en ai envie". La Limbourgeoise a tenu parole puisque, après Wimbledon, elle prit part au tournoi de Knokke. Au surlendemain de sa demi-finale perdue à la Côte, elle s'envolait vers les Etats-Unis pour commencer une très longue tournée américaine. Laquelle a pour le moins très bien débuté puisque la Limbourgeoise a remporté dimanche le tournoi de Stanford, doté de 535.000 dollars. Cette compétition avait attiré quelques-unes des meilleures joueuses du monde, dont Venus Williams, Monica Seles et Lindsay Davenport. C'est face à cette dernière que notre compatriote a disputé la finale qu'elle a remporté en trois sets (6-4 6-7 6-1). Auparavant, elle avait pris la mesure de Cara Black, Chanda Rubin et Meghan Shaugnessy, tombeuse de Venus Williams. Xavier Malisse s'est également très bien comporté au tournoi de Los Angeles. Après avoir battu Justin Gimelstob au premier tour, il s'est défait du quatrième joueur mondial, Marat Safin. "J'ai certainement disputé face à Marat le meilleur match de mon année", reconnaissait le Belge après son succès. En quarts, il allait encore battre le jeune espoir Américain Taylor Dent pour avoir le plaisir de défier Pete Sampras en demi. Face à l'ancien N°1 mondial, il plia en offrant une très belle résistance (7-6, 6-4). Grâce à ce très beau parcours, le Flandrien a une nouvelle fois démontré qu'il avait le potentiel d'un Top 30, classement qu'il devrait atteindre avant la fin de la saison. La victoire finale est revenue à Andre Agassi. Ce dernier a battu Sampras en deux sets (6-4 6-2), remportant ainsi son quatrième titre de l'année. Si Clijsters et Malisse se sont montrés sous leur meilleur profil, les frères Rochus ont été moins performants. Ils ont en effet été tous les deux battus dès le premier tour du Tournoi de Sopot. Olivier par Nalbandian, Christophe par Zabaleta.