FNG, la chaîne de mode dont le principal dirigeant de Malines, Dieter Penninckx, est copropriétaire et CEO, rassemble des centaines de boutiques qui sont actuellement fermées. Penninckx affirme que les supporters ne doivent néanmoins pas craindre qu'il diminue ses investissements dans le club. Penninckx a d'abord offert deux millions pour 35% des parts du club et il a acheté un volume identique en 2019. " Ça n'a rien à voir avec FNG ", assure-t-il. Il avait déjà qualifié sa première participation dans le club d'investissement " à long terme ", soit payée avec de l'argent dont il n'a pas un besoin immédiat. En plus, Malines est quasi autosuffisant, selon Penninckx. " Les PO2 ne sont pas lucratifs et nous n'avions pas budgétisé les PO1. Un élément est toutefois crucial : quand pourrons-nous jouer devant un public ? Plus de 5.000 supporters veulent déjà acheter leur abonnement. " Malines a déjà bénéficié du soutien de ses supporters, quand le club a été accusé de match-fixing, ce qui a remis en question sa licence. Les règlements stipulent qu'une " entité juridiquement liée " ne peut être condamnée pour match-fixing. À l'issue d'une bataille juridique, la Commission des licences s'est contentée de la démission des administrateurs impliqués. Le club estime avoir ainsi suivi le but poursuivi par ce règlement.

FNG, la chaîne de mode dont le principal dirigeant de Malines, Dieter Penninckx, est copropriétaire et CEO, rassemble des centaines de boutiques qui sont actuellement fermées. Penninckx affirme que les supporters ne doivent néanmoins pas craindre qu'il diminue ses investissements dans le club. Penninckx a d'abord offert deux millions pour 35% des parts du club et il a acheté un volume identique en 2019. " Ça n'a rien à voir avec FNG ", assure-t-il. Il avait déjà qualifié sa première participation dans le club d'investissement " à long terme ", soit payée avec de l'argent dont il n'a pas un besoin immédiat. En plus, Malines est quasi autosuffisant, selon Penninckx. " Les PO2 ne sont pas lucratifs et nous n'avions pas budgétisé les PO1. Un élément est toutefois crucial : quand pourrons-nous jouer devant un public ? Plus de 5.000 supporters veulent déjà acheter leur abonnement. " Malines a déjà bénéficié du soutien de ses supporters, quand le club a été accusé de match-fixing, ce qui a remis en question sa licence. Les règlements stipulent qu'une " entité juridiquement liée " ne peut être condamnée pour match-fixing. À l'issue d'une bataille juridique, la Commission des licences s'est contentée de la démission des administrateurs impliqués. Le club estime avoir ainsi suivi le but poursuivi par ce règlement.