En janvier 1988, déjà, Aad de Mos et ses troupes avaient séjourné aux Canaries, à Maspalomas plus précisément. Malines y avait disputé un mini-tournoi et s'était entraîné sur un terrain dur, aménagé sur un sous-sol en lave. De Mos suivait les séances avec grande attention. Il intervenait parfois brusquement, il fustigeait l'ego de ses joueurs par des piques mais pouvait tout aussi bien app...

En janvier 1988, déjà, Aad de Mos et ses troupes avaient séjourné aux Canaries, à Maspalomas plus précisément. Malines y avait disputé un mini-tournoi et s'était entraîné sur un terrain dur, aménagé sur un sous-sol en lave. De Mos suivait les séances avec grande attention. Il intervenait parfois brusquement, il fustigeait l'ego de ses joueurs par des piques mais pouvait tout aussi bien applaudir une belle action. De Mos estimait important qu'après leurs congés, ses joueurs ne retombent pas dans la routine mais passent d'un repos privé à une sorte de repos de groupe, loin de chez eux. Cinq mois plus tard, Malines enlevait la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes, en prenant la mesure de l'Ajax 1-0 à Strasbourg. Les Amstellodamois étaient tellement sûrs de gagner qu'ils avaient invité l'épouse de De Mos à la réception d'après-match. De Mos raffolait de ce genre de provocations. Elles ne faisaient que le renforcer dans sa motivation. Aad de Mos était aussi très superstitieux. Un an plus tard, donc, en janvier 1989, il est retourné aux Canaries. L'équipe logeait dans le même hôtel, occupait les mêmes chambres. Malines avait à nouveau disputé deux matches amicaux. Plus fort encore : le dernier soir, les joueurs avaient fréquenté le même restaurant de poisson que l'année précédente. Le chauffeur du bus s'était perdu dans le dédale des ruelles et avait dû déposer le groupe à dix minutes à pied de l'établissement. De Mos réclama le même chauffeur, qu'il obligea à effectuer le même trajet erratique et à déposer ses passagers au même endroit. Il était resté exactement le même temps au restaurant puis avait sifflé le signal du départ. Le scénario était en tous points semblable à celui de l'année 1988. La superstition en football. On pourrait écrire des livres entiers à ce sujet. Dans ce cas-ci, elle a aidé Aad de Mos : cinq mois plus tard, Malines était champion. Grâce aux Canaries, à un restaurant de poisson et à un chauffeur distrait.