" Si c'est une revanche ? Je ne fonctionne pas comme ça. Avec tous les propos qui m'ont été prêtés, je m'attendais à ce type de questions. Ça fait partie d'un processus de déstabilisation... ", envoie en conférence de presse un Alain Giresse heureux mais resté sur la défensive malgré la surprenante qualification de son Mali face au Gabon, l'un des deux pays organisateurs.
...

" Si c'est une revanche ? Je ne fonctionne pas comme ça. Avec tous les propos qui m'ont été prêtés, je m'attendais à ce type de questions. Ça fait partie d'un processus de déstabilisation... ", envoie en conférence de presse un Alain Giresse heureux mais resté sur la défensive malgré la surprenante qualification de son Mali face au Gabon, l'un des deux pays organisateurs. Le Gabon, c'est le pays où Gigi a officié durant quatre ans, entre 2006-2010. Quelques succès mais surtout des tacles de la presse nationale qui ne l'a jamais épargné, le tout suivi par un public limite au bord du lynchage qui s'est ensuite acharné sur son successeur, Gernoth Rohr. Le match dans le match avec le coach allemand avait également fait couler beaucoup d'encre. On rappelait notamment le découpage de Rohr sur Giresse lors d'un duel du milieu des années 80 du temps où ils étaient adversaires après avoir été équipiers sous le maillot bordelais. La victoire est d'autant plus belle pour Giresse qu'il a rarement été épargné. Aucun spécialiste du foot africain n'avait misé sur la présence du Mali au second tour, encore moins dans le dernier carré. " Avec Cédric Kanté (capitaine), on est les deux anciens de l'équipe, le reste ce sont des jeunes ", signale Seydou Keita. Le retour en sélection du milieu de terrain du Barça est évidemment essentiel dans la bonne marche de la sélection malienne. " Je voulais réussir avec les jeunes ce que je n'ai pas réussi avec les autres. "Toujours calme et posé, Sed a le succès modeste mais le regard trahit une énorme émotion. " Entre les sensations en club et avec la sélection, il n'y a pas photo ", avait d'ailleurs expliqué après la qualif pour les quarts. " Le pays c'est autre chose. J'ai jamais été comme ça avec Barcelone, Séville ou Lens. Ce n'est pas pareil. J'ai tout gagné, j'ai tout perdu aussi... Mais, j'avais beaucoup de pression. Ce que je ressens, je ne peux même pas l'expliquer. "D'autres joueurs stars du Mali comme Momo Sissoko (PSG) ou Frédéric Kanouté (FC Séville) ont préféré tirer un trait sur la sélection. Giresse a donc dû composer avec une bande de gamins qui s'est construite dans la discrétion au Togo avec Keita jouant les guides durant toute la préparation. Seydou n'est pas un grand orateur ou un tribun mais il est exemplaire dans sa sagesse et la transmission de valeurs.