Le Nord des Pays-Bas a connu une année faste en football. Heerenveen est devenu un membre du subtop, ces dix dernières années, et sous la férule de Ron Jans, le FC Groningue revit également.
...

Le Nord des Pays-Bas a connu une année faste en football. Heerenveen est devenu un membre du subtop, ces dix dernières années, et sous la férule de Ron Jans, le FC Groningue revit également. Si Heerenveen n'a pas réussi à se qualifier pour le tour suivant de la Coupe UEFA, il a quitté la scène européenne la tête haute. Gertjan Verbeek aurait pu être un coach heureux sans cette élimination au nombre de buts. Si son équipe a eu de la chance à Osasuna (0-0) et qu'elle s'est révélée plutôt faible à domicile contre Odense BK (0-2), la formation du Diable Rouge Brian Vandenbussche a été excellente face au RC Lens. Elle s'est imposée par le plus petit écart, grâce à un but de l'incontournable Afonso Alves, prouvant qu'elle valait mieux que ce qu'elle avait montré durant le mois de novembre. Début novembre, le crédit de Verbeek semblait épuisé. L'équipe était à bout de souffle, les supporters scandaient le nom de Foppe de Haan, l'actuel sélectionneur des Espoirs néerlandais, toujours très populaire au stade Abe Lenstra. Le calme est revenu depuis lors. " Jamais le groupe n'a sombré dans la panique ", explique l'international autrichien Thomas Prager. " Pendant un moment, nous n'avons pas bien joué mais j'étais convaincu de nos qualités. Nous nous sommes ressaisis. L'équipe a un énorme potentiel ". De fait, avec Alves, Lasse Nilsson et Danijel Pranjic, Heerenveen dispose d'autant d'éléments créatifs. Derrière, Michael Dingsdag s'avère un véritable renfort, semaine après semaine. On peut cependant se demander combien de temps la Frise pourra profiter de ses nouvelles perles. Bien que son prix soit élevé, le buteur brésilien Alves ne semble pas voué à un long séjour et Pranjic a déjà annoncé qu'il ne renouvellerait pas son contrat, qui arrive à terme. Verbeek demande un peu de patience. " Nous avons le temps. Nous ne devons pas perdre de vue la jeunesse de l'équipe. La moyenne d'âge n'est même pas de 25 ans. Paul Bosvelt (36 ans) et Petter Hansson (29 ans) sont les seuls joueurs chevronnés ". Bosvelt raccroche à la fin de la saison. " Je ne veux pas poursuivre ma carrière à n'importe quel prix ", a déclaré l'ancien international au Telegraaf. " Je ne veux surtout pas devoir être soutenu pour quitter le terrain. Je me sens encore en pleine forme, je sais que j'apporte encore quelque chose à l'équipe. Je ne souhaiterais cependant pas être aligné à cause de mon nom, sans plus être utile aux autres ". RENÉ TEMMINK (46 ans), un arbitre qui a débuté en 1991 dans le football professionnel, a raccroché. Son match le plus important a été la Supercoupe d'Europe 2005 entre le CSKA Moscou et Liverpool. Il rejoint le staff technique des arbitres néerlandais, afin de transmettre son expérience à ses jeunes collègues. VLADAN KUJOVIC, l'ancien gardien de l'Eendracht Alost, prendra congé de Roda JC en juin. C'est une bonne nouvelle pour Bram Castro(24 ans), qui recevra sa chance comme titulaire. BENJAMIN DE CEULAER (23 ans) quitte Feyenoord et retourne au RKC. NICO-JAN HOOGMA (38 ans) est directeur général d'Heracles. L'ancien capitaine, qui a mis fin à sa carrière active l'été dernier, a d'abord travaillé comme manager du club de Stefaan Tangheet Bjorn Daelemans. LEONARDO (23 ans), le capricieux avant brésilien, quitte le NAC pour l'Ajax, qui a versé 750.000 euros d'indemnités. Le joueur a signé jusqu'en 2009. FEYENOORD. La Haute Cour de La Haye a décrété que Jorien van den Herik et Feyenoord ne sont pas coupables dans l'affaire de faux en écriture et détournement fiscal, affaire qui traîne depuis 1998. Gerson Magrão (21 ans) est loué à Flamengo. THEO JANSSEN (25 ans, ex-RC Genk), bombardé capitaine de Vitesse par Aad de Mos, obtient un nouveau contrat jusqu'en 2009. Le défenseur Ruud Knol quitte Arnhem en fin de saison. GLEN SALMON (28 ans), un avant sud-africain, troque le FC Groningue pour le NAC. L'arrivée de Marnix Kolder (BV Veendam) ne lui laissait plus guère de perspectives. F. VANHEULE