Malaga, plus habitué à se calfeutrer dans le ventre mou du classement, voire à lutter contre la relégation, suscite la curiosité sous l'impulsion du nouveau propriétaire qatari, AbdullahBenNasserAl- Thani, qui n'hésite pas à délier les cordons de la bourse. Sept nouveaux joueurs ont déjà été acquis, dont RuudvanNistelrooy, son ancien coéquipier d'Hambourg JorisMathijsen, l'attaquant argentin DiegoBuonanotte (River Plate), le défenseur français JérémyToulalan, l'attaquant espagnol Joaquin (Valence), le milieu de terrain international de laRojaNachoMonreal (Osasuna) et le défenseur du FC Séville SergioSanchez. Et ce n'est sans doute pas fini : on pourrait peut-être bientôt voir débarquer l'attaquant argentin de Palerme JavierPastore, c'est le préside...

Malaga, plus habitué à se calfeutrer dans le ventre mou du classement, voire à lutter contre la relégation, suscite la curiosité sous l'impulsion du nouveau propriétaire qatari, AbdullahBenNasserAl- Thani, qui n'hésite pas à délier les cordons de la bourse. Sept nouveaux joueurs ont déjà été acquis, dont RuudvanNistelrooy, son ancien coéquipier d'Hambourg JorisMathijsen, l'attaquant argentin DiegoBuonanotte (River Plate), le défenseur français JérémyToulalan, l'attaquant espagnol Joaquin (Valence), le milieu de terrain international de laRojaNachoMonreal (Osasuna) et le défenseur du FC Séville SergioSanchez. Et ce n'est sans doute pas fini : on pourrait peut-être bientôt voir débarquer l'attaquant argentin de Palerme JavierPastore, c'est le président du club sicilien lui-même qui l'affirme. Le nouveau riche andalou ressemble un peu au Manchester City d'il y a trois ou quatre ans, dont il porte d'ailleurs les couleurs bleu ciel et blanc. Acheter c'est bien, mais la construction d'une équipe prend du temps. L'entraîneur chilien ManuelPellegrini, qui était arrivé au chevet du club en milieu de saison dernière alors qu'il se trouvait en zone de relégation, se trouve en tout cas face à un beau défi : celui de faire aussi bien qu'il l'avait fait avec Villarreal, autrefois, et qui lui avait valu un contrat au Real Madrid. La plupart des clubs sont confrontés à de grosses difficultés de trésorerie. La dette globale atteindrait les 4 milliards d'euros. Dans ces conditions, la plupart doivent se contenter de prêts ou de joueurs en fin de contrat. Majorque, par exemple, qui avait été privé d'Europa League il y a deux ans à cause de son endettement, en est réduit à se serrer la ceinture. Et à Santander, l'apport du repreneur indien AliSyed suscite davantage de scepticisme que d'enthousiasme. Au Real Madrid, JoséMourinho a déjà obtenu ce qu'il voulait, à l'exception de l'attaquant. Après MesutOzil l'an passé, le club a encore puisé dans le réservoir des Germano-Turcs avec NuriSahin et HamitAltintop, mais ce dernier est déjà blessé. RafaelVarane, le prometteur défenseur de Lens, a aussi rejoint la Maison Blanche, de même que l'attaquant de l'Espanyol JoséMariaCallejón, encore peu connu à ce niveau. Tout récemment, l'arrière gauche de Benfica FabioCoentrao a été acquis pour 30 millions : le plus gros transfert du marché européen à ce jour. Mais on parle beaucoup de Neymar. La semaine dernière, une délégation madrilène s'est d'ailleurs rendue au Brésil afin de négocier avec le FC Santos. Chez le grand rival catalan, rien n'a encore bougé, si ce n'est l'arrivée toute récente d'un jeune médian de Hércules, KikoFemenía. Mais les rumeurs vont bon train. La plus insistante fait état d'un retour au bercail de CescFabregas, qui avait quitté La Masia à 16 ans pour partir à Arsenal dont il est devenu le capitaine. On parle aussi beaucoup d' AlexisSanchez, l'attaquant chilien de l'Udinese. Et même, également, de Neymar, à moins que ce ne soit simplement pour empêcher qu'il aille au Real Madrid. Bref, malgré un jeu qui a frôlé la perfection lors de la finale de la Ligue des Champions, le Barça ne veut pas s'endormir sur ses lauriers. Mais le club a encore subi un déficit d'exploitation la saison dernière et n'entend pas faire de folies. A l'Atlético, un cycle semble se terminer : DiegoForlán peut partir et SergioAgüero manifeste l'envie de le faire. Il clame à qui veut l'entendre qu'il signera chez les voisins du Real, mais cela semble plus un désir personnel qu'une volonté claire de la Maison Blanche. Le nouvel entraîneur GregorioManzano devra vraisemblablement entamer un travail de reconstruction, mais il peut déjà compter sur les arrivées de Gabi (milieu de terrain de Saragosse), Adrian (attaquant du Deportivo), Miranda (Sao Paulo) et Silvio (Braga). Cela bouge aussi au FC Séville, que d'anciennes connaissances du football belge ont quitté, comme DidierZokora (Trabzonspor) et IvicaDragutinovic (sans club pour l'instant). Dans l'autre sens, on enregistre les arrivées de ManuDelMoral (milieu de terrain de Getafe), Piotr Trochowski (milieu de terrain de Hambourg), CokeAndujar (défenseur du Rayo Vallecano), JoséMartinCáceres (défenseur du FC Barcelone) et Emir Spahic (milieu de terrain de Montpellier) Le FC Valence s'est déjà montré très actif également avec, dès le mois de janvier, la signature du défenseur lillois AdilRami, auxquelles se sont ajoutées, depuis, celles de DaniParejo (Getafe, ancien grand espoir du Real Madrid), JozyAltidore (attaquant américain de Bursaspor qui a déjà joué en Espagne) et de trois joueurs d'Almeria, relégué en D2 : le gardien DiegoAlvés, le médian Feghouli et surtout l'attaquant argentin PabloPiatti. PAR DANIEL DEVOS -PHOTO: REPORTERS