Fondé en 1913
...

Fondé en 1913 Président : Yaakov Shachar Stade : Ramat-Gan (41.583 places) Site : www.maccabi-haifafc.walla.co.il Transfert le plus cher de tous les temps : Haim Revivo (750.000 euros, Hapoel Tel-Aviv, 1994) Palmarès : 11 titres, 5 Coupes d'Israël Saison passée en CL : - Parcours de qualification : Glentoran FC (6-0, 4-0), FC Aktobe (4-3, 0-0), RB Salzbourg (3-0, 2-1) Il n'a quitté son pays qu'une fois, pour suivre les sirènes de West Ham. Après six mois, il était de retour à Haïfa, là où il s'est affilié à dix ans. Capitaine modèle, l'attaquant dirige les jeunes de son équipe. Il a fait partie de la grande équipe du Maccabi qui a atteint la phase en poules de la LC il y a sept ans. Il a marqué alors un but mémorable à United.Le Maccabi prône l'attaque, devenue sa marque de fabrique. Levi s'inscrit dans la tradition de ses prédécesseurs, Sharf et Shum. Même si tous les joueurs maîtrisent bien le ballon, ils doivent l'amener devant le plus rapidement possible. L'équipe évolue en 4-4-2 mais elle est souple et en fonction de son adversaire, elle peut se muer, en cours de match, en 4-3-3 ou en 3-5-2. Derrière les attaquants, le capitaine Katan dirige l'entrejeu. Derrière lui, un des deux plus grands talents d'Israël, BaramKayal, gère la transition entre perte et possession du ballon. L'autre talent est EyalGolasa, le médian gauche. Combinaisons, actions individuelles, le Maccabi brille en attaque. Devant, Ghadir, rapide et mobile, a un large rayon d'action tandis que le robuste Géorgien Dvalishvili personnifie l'avant type. Si l'entrejeu défensif est sûr, la défense centrale constitue le talon d'Achille de la phalange. Keinan et Teixeira ne sont pas rodés à la rapidité de ce niveau. Elisha Levy ISR 18/11/1957 La route du football professionnel a été longue et parsemée d'obstacles. Médian moyen, il s'est hissé parmi l'élite après un long séjour en D2 et en D3, par sa force de caractère. Il a joué 124 matches pour le Maccabi avant de devenir entraîneur de Beit She'an, son premier club, qu'il a mené en D1 en 1995. Il a fini par attirer l'attention du président du Maccabi, qui l'a embauché en 2008. C'était son premier grand club mais Levy a d'emblée remporté le titre. Calme, conséquent, il force le respect. Il a aussi l'art d'intégrer sans pli des jeunes dans l'équipe fanion. Il ne badine pas avec la discipline, l'ordre et la ponctualité. Il programme deux séances par jour - c'est inhabituel en Israël. Même s'il découvre la scène européenne, il ne la redoute pas : " Nos adversaires n'ont que deux pieds, pas trois. "