Il est né dans le limon de la Hesbaye et son retour vers les champs de St-Trond, où se déroulèrent ses premières récoltes, était dans la logique des choses. Marc Wilmots sans football, c'était comme les vaches de Léon, son papa, sans luzerne. Entre son dernier club, Schalke 04, et les Canaris, il y a eu la politique, 110.000 voix de préférence et un fauteuil de sénateur. Marc Wilmots fréquentera l...

Il est né dans le limon de la Hesbaye et son retour vers les champs de St-Trond, où se déroulèrent ses premières récoltes, était dans la logique des choses. Marc Wilmots sans football, c'était comme les vaches de Léon, son papa, sans luzerne. Entre son dernier club, Schalke 04, et les Canaris, il y a eu la politique, 110.000 voix de préférence et un fauteuil de sénateur. Marc Wilmots fréquentera le Palais de la Nation au moins jusqu'en octobre. Mais, pour le moment, malgré deux présences par semaine au Sénat, le sport est en tête de liste dans l'agenda du Tracteur de Dongelberg. La venue de l'homme d'affaires et politicien Roland Duchâtelet a précipité les choses. Il a déposé un million d'euros sur la table des Canaris et insista afin que Wilmots suive son exemple. Pour Duchâtelet, c'est la garantie de susciter un intérêt (inter)national pour son club. Wilmots prendra les décisions sportives et dirigera le club à l'anglaise. Il a nommé ses proches collaborateurs : Vince Briganti (adjoint), Mario Innaurato (Standard) et Zoltan Kovac (La Louvière) qui s'occupera tout particulièrement des Espoirs. " Je ne pouvais pas refuser cette chance unique ", dit Wilmots. " Sur le plan sportif, il n'y aura qu'un patron : moi. Je m'engage dans ce projet avec enthousiasme et réalisme. Mais St-Trond ne nourrit pas pour autant des ambitions pour le titre. Non, dans trois ou quatre ans, il faut que ce club soit installé pour de bon entre la quatrième et la sixième place du classement général. Avant d'en arriver là, il faudra le stabiliser sur les plans financier et sportif ". St-Trond va se renforcer, recrutera dans la région, fera confiance à ses jeunes et profitera des relations de son entraîneur-manager de club à l'anglaise. Wilmots a déjà contacté ses amis de Schalke. Le club de la Ruhr dispose d'un noyau élargi où tout le monde n'a pas sa chance, que ce soient des jeunes du cru ou des nouveaux venus ne trouvant pas leurs marques. Marc Wilmots a cependant affirmé qu'on ne trouverait pas 11 joueurs de Bundesliga à St-Trond. Pour l'instant, il ne dort que quatre heures par nuit. Cela ne dérange pas Mac Wilmots, qui a toujours vécu de défis. (P. Bilic)P.Bilic