O uwo MoussaMaâzou a pris congé des fans lokerenois, samedi passé, en donnant le coup d'envoi du match contre Charleroi. En guise de cadeau d'adieu, il a reçu de la part du capitaine local, Olivier Doll, un maillot du club waeslandien, signé par tous ses ex-partenaires. Auparavant, il avait participé à une séance de dédicaces au fan-shop. Après des tests physiques à Munich, en début de semaine, il est attendu en Russie le week-end prochain.
...

O uwo MoussaMaâzou a pris congé des fans lokerenois, samedi passé, en donnant le coup d'envoi du match contre Charleroi. En guise de cadeau d'adieu, il a reçu de la part du capitaine local, Olivier Doll, un maillot du club waeslandien, signé par tous ses ex-partenaires. Auparavant, il avait participé à une séance de dédicaces au fan-shop. Après des tests physiques à Munich, en début de semaine, il est attendu en Russie le week-end prochain. Partira, partira pas : cette question à tenu en haleine, durant des semaines, le tout Lokeren... et les autres meilleurs buteurs des clubs belges. Début décembre, le CSKA Moscou fit montre pour la première fois de son intérêt envers le buteur nigérien de Daknam. Au départ, ni les dirigeants, ni le joueur lui-même, n'étaient chauds à l'idée d'une séparation. Mais à partir du moment où les Russes abordèrent le volet financier de l'affaire - 5 millions d'euros pour le transfert et 750.000 euros de salaire annuel pour le joueur - la donne changea du tout au tout. La seule interrogation qui restait en suspens était de savoir quand celui qui était alors le meilleur buteur de notre D1 allait rallier les rangs moscovites. " Nous voulions a priori le garder jusqu'en fin de campagne ", dit Roger Lambrecht, le président waeslandien. " Le CSKA désirait l'enrôler avant le 1er février, afin qu'il soit à la fois qualifié en Coupe de l'UEFA et qu'il puisse éventuellement pallier le départ de l'attaquant-vedette du club, Vagner Love, cité à Chelsea à l'époque. J'ai obtenu de conserver notre joueur tant que le Brésilien serait là. Et même si le CSKA nous cédait le Polonais Dawid Janczyk dans l'intervalle. Nous avons finalement obtenu six semaines de rabiot, vu que la période des transferts, en Russie, s'est clôturée le jeudi 12 mars. En principe, nous aurions pu disposer de Maâzou plus longtemps encore, entendu que Love n'a finalement pas trouvé preneur. Mais il valait mieux ne plus faire traîner les choses et c'est pourquoi le marché a été conclu. " " Ces dernières semaines, le garçon n'était plus du tout le même ", poursuit Georges Leekens. " Il avait manifestement la tête ailleurs. Ce n'est assurément pas un hasard si, depuis le 24 janvier, son compteur était resté bloqué à 14 goals, ou si, durant le même laps de temps, il a pété les plombs face au Gantois Stef Wils. Il était à cran. Chaque semaine qui passait, il pensait un peu plus à l'argent et un peu moins au football. Tout est clair pour tout le monde, maintenant, mais je n'oserais franchement jurer qu'il a effectué le choix le plus pertinent. Il était appelé à remplacer Vagner Love mais il est toujours là et avec son punch et son expérience, il sera très difficile de le dégommer. " BRUNO GOVERS