Lyon prend le nord

Un petit tour et puis s'en va. Un an seulement après son arrivée en bords de Rhône, Alain Perrin a été démis de son poste d'entraîneur de l'Olympique Lyonnais. " Une erreur de casting ", a déclaré le président lyonnais, très volubile et souvent excessif, Jean-Michel Aulas. Des mots très durs adressés à Perrin, qui pourra tout de même faire valoir un doublé historique Coupe-championnat. Pour le remplacer, pas de surprise, plutôt la concrétisation d'un flirt qui durait depuis trois saisons avec Claude Puel (depuis 2002 au LOSC).
...

Un petit tour et puis s'en va. Un an seulement après son arrivée en bords de Rhône, Alain Perrin a été démis de son poste d'entraîneur de l'Olympique Lyonnais. " Une erreur de casting ", a déclaré le président lyonnais, très volubile et souvent excessif, Jean-Michel Aulas. Des mots très durs adressés à Perrin, qui pourra tout de même faire valoir un doublé historique Coupe-championnat. Pour le remplacer, pas de surprise, plutôt la concrétisation d'un flirt qui durait depuis trois saisons avec Claude Puel (depuis 2002 au LOSC). Lors du départ de Paul Le Guen en 2004, son nom avait déjà été cité avec insistance. C'est que le président Aulas l'a à la bonne. En témoigne le contrat de quatre ans que Puel vient de signer. Autre preuve de cette foi, le costume d'entraîneur général (qui copie celui de manager à l'anglaise) taillé tout spécialement pour Puel ; un statut assez similaire à celui qu'il occupait lors de ses années lilloises. Nouveauté donc à Lyon où l'entraîneur aura son mot à dire dans la politique des transferts, domaine jusque-là réservé au duo Aulas- Bernard Lacombe. A ce propos, l'arrivée, pour 15 millions d'euros, du milieu de terrain camerounais de Lille Jean II Makoun n'est pas étrange. Ce transfert fait suite à ceux des Niçois Ederson et Hugo Lloris et celui du Messin, Miralem Pjanic, qui ont amené le club à débourser au total la bagatelle de 44,5 millions d'euros. Au-delà de l'ambition jamais freinée d'Aulas, qui s'est dit prêt à allonger encore 15 millions d'euros, les venues de Puel et Makoun confirment une autre tendance : la ch'tiisation de l'OL. Née avec la venue d' Eric Abidal en 2004-qui devrait d'ailleurs retrouver Lyon après une saison décevante au Barça, et poursuivie l'an dernier avec les arrivées de Mathieu Bodmer et Kader Keita, le pillage de LOSC poursuit son chemin. " L'an dernier quand Lyon était venu une nouvelle fois aux nouvelles, j'avais rejeté l'invitation ", affirme Puel. " Plusieurs joueurs avaient quitté le club et je ne me voyais pas le laisser en chantier. Cette fois le problème se posait autrement. Lille peut compter sur des jeunes talentueux, sur une situation financière saine, des structures intéressantes et un projet de stade pour 2012 ". A Lyon, Puel devra désormais faire face à d'autres exigences. L'OL champion de France est presque devenu un pléonasme avec les sept titres d'affilée du club, c'est donc le défi européen qu'il faudra relever. Là où Le Guen, Gérard Houiller et Perrin se sont cassé les dents avec comme meilleure performance un quart de finale en Ligue des Champions. KEVIN GAMEIRO a signé un contrat de quatre ans à Lorient. L'avant-centre strasbourgeois est donc le premier des deux renforts offensifs recherchés par Christian Gourcuff pour la saison prochaine. NANTES s'est offert un nouveau joueur : Sylvio Ronny Rodelin, le milieu défensif de Rodez (National). Il a signé pour trois ans. Deux fois buteur à l'Euro avec la Croatie, Ivan Klasnic, en fin de contrat au Werder Brême, est sur le point de rejoindre les Canaris. MIGUEL PAULETA a officiellement annoncé sa retraite. L'attaquant du PSG aura notamment inscrit 141 buts en L1 et 47 avec la sélection portugaise. CAEN : le jeune milieu offensif Rajiv van La Parra (17 ans) devrait quitter le Feyenoord Rotterdam pour le club normand. Il y signera un contrat de quatre ans. LYON se sépare de son gardien emblématique Gregory Coupet. Le rempart des Bleus s'est lié pour trois saisons à l'Atletico Madrid. Le milieu de terrain brésilien, Fabio Santos rentre à Lyon après 6 mois de prêt au FC Sao Paolo. BORDEAUX fait fort sur le marché des transferts. Après le prêt du Milanais Yoann Gourcuff, Laurent Blanc devrait enregistrer l'arrivée pour quatre saisons du Caenais Yoan Gouffran en échange de 6,5 millions d'euros. Pour Mickaël Silvestre (D), autre priorité du coach, la venue a du plomb dans l'aile. Le défenseur hésite à sacrifier le juteux contrat qu'il possède toujours à Manchester United. LILLE n'a pas tardé à trouver un successeur à Claude Puel avec l'arrivée de Rudi Garcia. Ce dernier, priorité du Président du LOSC, Michel Seydoux, avait amené Le Mans à une belle neuvième place cette saison. JéRéMY MENEZ (21 ans) serait proche d'un accord avec Saint-Etienne. Le fougueux milieu de terrain de Monaco, dont le contrat expire en juin 2010, a vu sa cote diminuer ces derniers mois des suites de la faiblarde saison de l'ASM. Reste que son transfert serait l'attraction offensive des Verts après les échecs successifs avec Jimmy Briand (Rennes ), Florent Sinama-Pongolle (Recreativo Huelva), Bobo (Besiktas Istanbul), Kim (Nancy) ou Baky Koné (Nice). THOMAS BRICMONT