Le mercato lyonnais suscite beaucoup de questions. Alors que Marseille et Bordeaux ont déjà leur équipe bien avancée et ont montré leur ambition pour la saison prochaine, Lyon est longtemps resté en retrait. Le club rhodanien a d'abord subi les événements, perdant coup sur coup deux de ses piliers, Juninho et Karim Benzema avant de réagir la semaine passée.
...

Le mercato lyonnais suscite beaucoup de questions. Alors que Marseille et Bordeaux ont déjà leur équipe bien avancée et ont montré leur ambition pour la saison prochaine, Lyon est longtemps resté en retrait. Le club rhodanien a d'abord subi les événements, perdant coup sur coup deux de ses piliers, Juninho et Karim Benzema avant de réagir la semaine passée. Le transfert de Benzema a laissé beaucoup d'observateurs perplexes, jugeant le prix de la transaction trop peu élevé. " 32 millions d'euros pour Benzema, c'est relativement bas, presque un prix d'ami. Mais peut-être l'OL avait-il des comptes à équilibrer avant la date fatidique du 30 juin, date de clôture des exercices financiers pour les entreprises cotées en Bourse ", écrivait la semaine dernière le bihebdomadaire France Football. Cet argent a été utilisé principalement pour financer la venue de Lisandro Lopez qui a coûté 24 millions d'euros. Et là aussi, les dents grincent. Certains se demandent si le joueur n'a pas été surestimé, comparant son prix à celui de Lucho Gonzalez acheté 18 millions d'euros par Marseille et jugé plus important que Lisandro Lopez dans le système de Porto. Loué pour ses talents de prévision, Lyon semble paradoxalement agir dans la précipitation. L'OL négocie ainsi avec Loïc Remy qui a été vendu la saison passée pour 8 millions d'euros à Nice et que Lyon voudrait récupérer pour...10 millions. De plus, les mercatos marseillais et bordelais irritent fortement le président Jean-Michel Aulas qui désire montrer que son club demeure une place forte de France. Pour l'entraîneur Claude Puel, si Lyon est en retard par rapport à ses concurrents, c'est en fonction du profil de joueur recherché. " Nous recherchons de la qualité en attaque et ce n'est pas facile à trouver. Le Milan AC connaît également ce genre de problème. Car si on voulait vraiment acheter, on l'aurait déjà fait. Mais on ne veut pas n'importe qui. " En attendant, les noms continuent de défiler dans les journaux. André-Pierre Gignac, le meilleur buteur et attaquant de Toulouse, a déclaré sa flamme aux dirigeants lyonnais. Quant aux négociations avec le Brésilien de Lille, Michel Bastos, interrompues à cause de la somme demandée par le LOSC (18 millions), elles ont repris ce week-end. MARSEILLE continue son mercato chargé. Après les arrivées de Lucho Gonzalez, d' Edouard Cisséet de Souleymane Diawara, c'est le jeune prometteur Stéphane Mbia qui a signé un contrat de quatre ans. Il vient de Rennes et a coûté 12 millions. Le capitaine albanais Lorik Cana s'en va, lui, en Allemagne (Hambourg). Enfin, Boudewijn Zenden dont le contrat n'avait pas été renouvelé, rediscute avec l'OM... pour une prolongation. Par ailleurs, le club a reçu l'aval pour la construction d'un nouveau Vélodrome, qui devrait coûter 150 millions d'euros. La capacité sera portée à 70.000 places et toutes les tribunes seront couvertes. L'inauguration est prévue en 2014. BORDEAUX est moins ambitieux mais a rapatrié Jaroslav Plasil. Le médian tchèque qui avait quitté Monaco pour Osasuna il y a deux ans, a signé, à 27 ans, un contrat de quatre saisons. VALENCIENNES, qui comptait avoir fini les travaux de son nouveau stade dans un an, a vu ceux-ci arrêtés sur ordre du tribunal administratif de Lille. Celui-ci a annulé le permis de construire. Le chantier déjà bien avancé pourrait reprendre après un jugement en appel. Entre-temps, le club a engagé Rémi Gomis (25 ans), le milieu de Caen, pour quatre saisons. TONY VAIRELLES, l'ancien attaquant de Lens et du Lierse, a pris plus du 50 % du capital de Gueugnon. Il sera donc actionnaire principal et joueur durant une saison. BAKARY SAKO, l'international Espoirs de Châteauroux, fortement courtisé, notamment par Lille, aboutira finalement à Saint-Etienne pour deux millions d'euros. ISMAëL BANGOURA, qui a quitté le Dynamo Kiev pour Rennes, a obtenu un meilleur salaire en Bretagne, ce qui en fera un des cinq joueurs les mieux payés de L1. NICE envisage la rupture du contrat de son attaquant Matt Moussilou qui a manqué la reprise des entraînements. AUXERRE a nommé son nouveau président : Alain Dujon, un entrepreneur de la région de 48 ans. MONACO a annoncé via un communiqué que quatre de ses joueurs ont été frappés par la grippe AH1N1. Les noms des malchanceux n'ont pas été révélés. STéPHANE VANDE VELDE