Jamais un club n'avait gagné le titre six fois d'affilée en France. C'est un exploit mais cette " élection " ne fut pas agréable pour Lyon, certes intouchable mais où des tas de petits problèmes ont compliqué la donne en fin de championnat. Ainsi, Gérard Houiller a déclaré qu'il n'était pas certain de rester le long du Rhône la saison prochaine. Selon lui, il y a des tas de problèmes à régler avec la direction. Cela ne va pas mieux entre lui et certains joueurs, dont le stopper brésilien Cris. Ce dernier songerait à partir comme Juninho et Grégory Coupet. La semaine précédant la 32e journée du championnat ne fut pas facile pour les Go...

Jamais un club n'avait gagné le titre six fois d'affilée en France. C'est un exploit mais cette " élection " ne fut pas agréable pour Lyon, certes intouchable mais où des tas de petits problèmes ont compliqué la donne en fin de championnat. Ainsi, Gérard Houiller a déclaré qu'il n'était pas certain de rester le long du Rhône la saison prochaine. Selon lui, il y a des tas de problèmes à régler avec la direction. Cela ne va pas mieux entre lui et certains joueurs, dont le stopper brésilien Cris. Ce dernier songerait à partir comme Juninho et Grégory Coupet. La semaine précédant la 32e journée du championnat ne fut pas facile pour les Gones. Ils espéraient célébrer leur titre mercredi dernier à l'occasion de leur match de retard contre Rennes mais le nul blanc les priva d'apprécier le champagne avec leurs supporters très en colère suite à un mauvais match. L'atmosphère fut aussi plombée par l'incident qui opposa Milan Baros au Rennais Stéphane Mbia. L'international tchèque se pinça le nez de deux doigts en approchant de son adversaire. Qu'a-t-il voulu dire ? Etait-ce une attitude raciste ? Le débat fait rage. Baros se défend et prétend qu'il n'a jamais été question de xénophobie dans son chef. Il s'est expliqué par écrit mais son adversaire affirme qu'il ne lui pardonnera jamais. Toujours est-il que les Lyonnais ont fêté leur titre samedi passé (Toulouse ayant été battu) dans un hôtel de la région d'Auxerre où ils ont joué dimanche. Tristounet quand on a écrasé la L1 durant des mois. Le c£ur y était-il ? Est-ce la fin d'une époque ? " Non, moi, je ne crois pas ", dit Eric Deflandre, ancien Lyonnais. " Cette saison, il y a peut-être une forme de lassitude car Lyon a vite fait le vide autour de lui. A la longue, cela ennuie. De plus, le groupe aura probablement été déçu de ne pas aller au bout de ses ambitions en Ligue des Champions. Cet échec européen a dû faire mal. Si certains veulent partir, c'est parce que d'autres, avec eux, ont quitté Lyon pour les plus grands clubs européens avec ce que cela représente en termes de sensations, de prestige, de contrat, etc. Lyon franchira ce cap et il ne lui manque qu'un succès européen pour devenir le plus grand club de l'histoire du football français. A mon avis, les Gones peuvent y arriver dans un délai de quatre à cinq ans ". RAYMOND KAELBEL, ancien défenseur international (35 sélections) est décédé à l'âge de 75 ans. Il avait évolué à Monaco, Colmar et Strasbourg. AUXERRE a disputé son 1.000e match de Ligue 1. METZ est le premier club promu en Ligue 1. Les hommes entraînés par Francis de Taddeo n'auront donc connu qu'une saison en Ligue 2. Jonathan Walasiak n'a disputé qu'une rencontre. FREDY GUARIN, le Colombien de Saint-Etienne, a signé un contrat de quatre ans avec l'ASSE. GAEL KAKUTA, un des grands espoirs du football français, est annoncé à Chelsea alors qu'il n'a que 15 ans. Son club, Lens, a affirmé qu'il ferait tout pour le retenir. LYON est champion mais les problèmes s'accumulent. L'attaquant brésilien Fred a été écarté du groupe pour la deuxième semaine consécutive. KEVIN MIRALLAS a joué tout le match mais, malgré une prestation encourageante, il n'a pu éviter la défaite de Lille à Monaco. Luigi Pieroni n'a pas joué au Parc des Princes. MARSEILLE et Sochaux disputeront la finale de la Coupe de France. Marseille a battu Nantes (3-0) grâce à un bijou de Franck Ribéry et un but de Djibril Cissé (notre photo) qui l'a dédié à Khalilou Fadiga. Sochaux s'est débarrassé des petits poucets de l'épreuve, Montceau-les-mines (1-0). Le but est tombé durant la prolongation. PIERRE BILIC