"Il n'y aura que deux joueurs du championnat du Brésil sélectionnés dans l'équipe nationale pour le Mondial : le gardien Rogério Ceni, de Sao Paulo, et le milieu de terrain de Corinthians Ricardinho. Ceni vient d'égaler le record de 62 buts marqués de son collègue gardien aujourd'hui retraité, le Paraguayen José Luis Chilavert. Mais Ceni estime que la FIFA (qui ne retient que les buts des compétitions officielles) a oublié de lui créditer au bas mot une dizaine de réalisations. Ceni transfo...

"Il n'y aura que deux joueurs du championnat du Brésil sélectionnés dans l'équipe nationale pour le Mondial : le gardien Rogério Ceni, de Sao Paulo, et le milieu de terrain de Corinthians Ricardinho. Ceni vient d'égaler le record de 62 buts marqués de son collègue gardien aujourd'hui retraité, le Paraguayen José Luis Chilavert. Mais Ceni estime que la FIFA (qui ne retient que les buts des compétitions officielles) a oublié de lui créditer au bas mot une dizaine de réalisations. Ceni transforme beaucoup de penalties, mais un quart de ses buts l'ont été sur coups francs dans la lucarne. Il était troisième gardien à la dernière Coupe du Monde mais sans jouer et cette fois, c'est Dida qui sera numéro 1. J'ai déjà vu Ceni encaisser des buts juste après avoir pris un coup franc. Une fois, il avait raté son tir et n'avait pu revenir assez vite... et une autre fois, il avait trop longtemps fêté son but et n'avait pas réintégré ses perches à temps. Mais il est très sûr, hein Il a joué 700 matches avec Sao Paulo et été élu meilleur gardien du dernier Championnat du Monde des Clubs en décembre. Ricardinho, lui, était monté au jeu à la Coupe du Monde asiatique contre la Belgique à la place de Rivaldo. Il est bon aussi, mais on connaît le problème de Carlos Alberto Parreira : il ne pourra jamais contenter tous ses joueurs... Au Brésil, le championnat sera interrompu durant la Coupe du Monde du 4 juin et jusqu' après la finale. Pour l'instant, la star est l'Argentin Carlos Tevez, qui sera en Allemagne, lui. Son équipe de Corinthians (le champion en titre) est très mal classé : 14e après 5 matches et après s'être fait humilier par le River Plate de Daniel Pasarella en Copa Libertadores lors des huitièmes de mai ! Le public avait envahi la pelouse et le coach de l'époque - Aldemar Braga - s'est fait virer après quatre défaites. Au Brésil, c'est d'ailleurs toujours trois défaites et dehors ! Le nouveau coach - Geninho - est sous pression : on se bat à ses entraînements ! Et Tevez (aidé par Nilmar, acheté pour dix millions d'euros à l'Olympique Lyon ; il venait de l'Internacional) ne peut pas tout faire. En tête, on retrouve Santos, le grand favori, coaché par Wanderley Luxemburgo. Ce que ce coach réalise est paradoxal. Il faisait jouer le Real Madrid à la brésilienne : tout le monde était libre et les backs montaient tandis qu'à Santos, au contraire, il joue à l'européenne avec une grosse organisation. Pas de spectacle, mais des points. A retenir : Luxemburgo vient de transférer son 16e joueur cette saison et son prolongement sur le terrain est le milieu chilien Maldonado,... son beau-fils ! " Samedi 27 mai: Atletico-Juventude: 23 h 05 - DIR Dimanche 28 Mai: Santos-Corinthians: 22 h 00 - DIF AVEC SERGE RADERMACHER, BETV