Lundi 29 juin

Paternité. Bonne nouvelle pour Mbokani : il est papa d'un petit Dieni. " Die " comme Dieu, et " Ni " comme Nicolas, le papy. Si Papy s'était appelé Gontran, ça aurait donc fait " Diego ". Mauvaise nouvelle pour le Standard : Dieumerci va encore un peu fêter ça. Surtout ne pas lui dire qu'il existe un congé de paternité... Björn De Wilde (Roulers) a pris ses dix jours, le garçon se retrouve dans le noyau B. Pour Mbokani, on n'est pas trop inquiet.
...

Paternité. Bonne nouvelle pour Mbokani : il est papa d'un petit Dieni. " Die " comme Dieu, et " Ni " comme Nicolas, le papy. Si Papy s'était appelé Gontran, ça aurait donc fait " Diego ". Mauvaise nouvelle pour le Standard : Dieumerci va encore un peu fêter ça. Surtout ne pas lui dire qu'il existe un congé de paternité... Björn De Wilde (Roulers) a pris ses dix jours, le garçon se retrouve dans le noyau B. Pour Mbokani, on n'est pas trop inquiet. Syndrome Bous. Arrachage de dentier à l'entraînement d'Anderlecht : on se marre tellement que Kouyaté repart avec une fracture de la mâchoire. Deux mois d'arrêt, comme Boussoufa. Mais cette fois la vanne n'est pas signée Sinan Bolat. De retour du Honduras, Bernardez raconte son mariage, même si son vol lui a fait louper le feu d'artifice final : un bon petit coup d'Etat, chef-d'£uvre de l'artisanat local. Strip de rayure. Depuis le stage du Touquet, Cordaro explique pourquoi il adore la raie du Zèbre : " Charleroi est un club qui compte, toute la Belgique en a peur. " Ah bon. Plus réaliste face au but, Ambre Summer tombe la culotte au Stade du Pays de Charleroi : le Sporting prête sa pelouse à celle d'une hardeuse locale, en plein tournage de film X. Titre de l'opus : Les Ch'tites Coquines. Les mi-temps promettent d'être chaudes à la rentrée. Encombrants divers. La Smart de Legear se retrouve dans un container à gazon. Une blague de ses potes du Sporting. Le préposé au tri rit moins : " Les bagnoles, c'est dans métal et acier svp. " Avis aux amateurs, Jona cherche un vélo pliable, format sac Vuitton. Le Standard respire : il a réussi à refiler Benko à Courtrai. Aux Eperons d'or, à notre époque encore, on produit des bottines carrées. Valenciennes propose à Bruges un échange Pieroni/Geeraerts. Un tuyau signé Jean-Pierre Papin. Dégueulasse, JPP, le Club a tant fait pour toi. E viva Marbella. Le trio Defour-Witsel-Dalmat retrouve le turbin, après une semaine sous les palmiers. " De toute façon, vu la réforme, le championnat ne commence vraiment qu'en mars. " Rictus général. Ryan Giggs était à Marbella aussi, mais ils n'ont pas osé lui demander une signature. Belle jeunesse. Jules toujours. Dix ans ça se fête : en poste depuis 99, Jean-François de Sart rempile comme coach des Espoirs. Cela s'appelle la Kafka-dépendance. Aucun projet de club ne l'a séduit. Et en plus, on lui a piqué quasi tout son staff : Innaurato est à Anderlecht, Munaron à Trébizonde avec Broos. Heureusement Jean-François Remy continue ses piges. Boulier-compteur. Hein Vanhaezebrouck fait le ménage dans le dressing de Genk : finis les numéros rigolos, exemple Töszer portera le 8 au lieu du 88. Le Racing perd quelques abonnés à mèche et petite moustache. La Tribune Sud hérite du n°12, comme 12e homme. Matoukou, en vacances prolongées, rentre un mot de sa maman, mais personne ne gobe : le Camerounais doit payer 1.000 euros à l'Amicale des fans en chaise roulante. En gala face au bistrot voisin, Genk enfile du 0-16 : rien de tel qu'un programme corsé pour préparer la coupe d'Europe. Nous avons un coach fédéral. Le cheval est fourbu, mais la malle-poste a trouvé l'avenue Houba. Sonnez trompettes, Messire Dick Advocaat a planté son sceau vermeil sur le parchemin customisé. Le Petit Général gagnera sa tente le premier janvier de l'An 2010. Mini-mode d'emploi : Dick aime s'asseoir seul à l'avant du car, il interdit les gsm et les pompes de couleur, et il va aux toilettes un carnet de notes à la main. Et il vouvoie sa maman. Très important ça. Bébert à la montagne. 118 matches de D1, un but marqué sur dégagement et 547 buts évités : Bertrand Laquait quitte Charleroi pour... La Croix de Savoie. Ce n'est ni une amicale de soins, ni un patronage jésuite, c'est bien un club de foot. Pas de quoi en faire une tomme. Demol dresse son bilan du stage au Touquet : " Mon noyau manque de qualité. " Ben tiens. Par ici le pèze. Demba Ba signe à Stuttgart pour 12 millions d'euros, Mouscron touche une quote-part d'1,8 million. Gil VDB râle quand même : " Ils auraient pu le vendre 15 millions... " Philippe Dufermont saute de joie et passe à la caisse : il redevient président. TR7. Le Standard s'offre Ronaldo, mais c'est un Tiago : le garçon vient de Guimaraês et est présenté comme le nouveau Moutinho. " Ou Defour ", ajoute l'intéressé, déjà très confiant. Le soir, le garçon découvre le Sportkot où les Rouches prennent 2-0 contre OH Louvain. Premier match et première rouge pour Collet : bonne moyenne. C'est moins pire que Bruges, qui bouffe du 5-0 à Zulte Waregem. " Ce soir, je suis devenu philosophe ", commente le coach Adrie Koster, énigmatique. C4. La crise frappe partout. Ils sont 39 : ce sont tous les pros de D1 sans contrat à dater de ce 1er juillet. Parmi eux, Defays, Bosnjak, Kpaka, De Vriendt, Assou-Ekotto et Berthelin. Paradoxalement, ils sont les premiers choix des clubs désargentés. Sinon, le syndicat Sporta est là pour leur expliquer le chomdu. Nineteen. Après Mutombo et Tiago, le Standard signe son troisième teenager : l'Ivoirien Moussa Traoré, 19 ans, jouait à Ouagadougou (Burkina). " Je suis une sorte de Dindane ", précise sans rire l'intéressé. Le club-champion monte son budget à 25 millions d'euros. " Le même que Genk ", glisse Pierre François. " Et avec les résultats en plus ", a-t-il dû penser très fort. Passez le bonjour à Jos Vaessen. On demande crapules. Genk passe la frontière linguistique : l'équipe est à La Roche pour un team-building de trois jours. Au menu, spéléo, course orientation, escalade à l'aveugle et deathride : une descente en voltige de 54 m à pic, les Brésiliens Carlos et Thiago en sont ressortis tout pâlots. Commentaire à chaud de Vanhaezebrouck : " J'ai un brave groupe, maintenant il va falloir en faire des crapules. " Beerschot on tour. Herman Kesters succède à Jos Verhaegen à la présidence du GB Anvers. Le club collectionne les miles. Rocky Peeters est dirigé vers Paralimni, le club chypriote de Janevski et Alex Kaklamanos. Dosunmu et Munyaneza sont envoyés en test à Grozny... en Tchétchénie. Tosin revient vite, il a peur de l'avion ; Munyaneza est tenté, il a toujours rêvé d'être sniper. Moins bucolique, Dheedene signe à Capellen (D3). Un club qui aime les vieilles charrettes, Severeyns y a joué jusqu'à 42 ans. Sira à la pompe. Le roi du vestiaire est de retour : Siramana Dembele signe comme T3 au Standard, le marché du disque est relancé en outre-Meuse, et l'ambiance va revenir à la taverne. Du coup, Jovanovic swingue pour son premier entraînement. Salim Toama va se faire voir chez les Grecs : l'Israélien signe à Larissa, qui hérite d'un joli pied gauche et de beaucoup d'états d'âme. Czech Stories. Les vacances nous ont changé Jan Polak : la boîte mauve annonce qu'il quittera Anderlecht si le club ne passe pas les deux tours préliminaires de C1. " Votre championnat est trop faible, j'ai besoin de gros matches pour me motiver. " Le grand Jan ne cause pas souvent, mais quand il l'ouvre... Le style inspire Hocine Ragued, qui rejoint Vlcek au Slavia Prague, qualifié... direct pour les poules de la C1. Mons, qui a sans doute trop d'argent, a libéré son Tunisien " pour services rendus ". Comprend qui peut. Tennis-ballon. Michel D'Hooghe fait sa première sortie officielle en Belgique. A la conférence de presse du Bruges 2009-10, il raconte que le mélanome extrait avait la taille d'une balle de tennis. " Voilà pourquoi je divaguais tellement ces derniers mois. " D'Hooghe a chopé le virus de l'humour. Un peu plus loin, son successeur Pol Jonckheere veut du foot offensif et révèle que son idole était Jan Ceulemans. " Mais ne le répétez pas au Baron... " Pas de stress, les bulletins sont dépouillés. Humour croate. Theo Custers non-prolongé, Francky Vandendriessche est chuchoté comme coach des gardiens des Diables. Peu académique face aux avants, VDD a au moins développé son sens de l'humour : " Au moins je pourrai témoigner de ce qu'il ne faut pas faire. " Qui a le DVD de Croatie-Belgique millésime 2003 (4-0) ? Glen comme Bernadette. " J'ai une vision ", explique De Boeck. Le coach du Cercle ne craint pas la fameuse troisième saison, car " Je sais où je vais. ". Pas aux Saintes-Maries-de -la-Mer en tout cas, mais à Izegem (Promotion) où les Brugeois sont battus 2-1. Celle-là, Glen ne l'avait pas vu venir. Fala português ? Le transfert du jour au Standard est toujours lusitanophone. Le nouvel Onyewu est brésilien et fait 1,95 m : Alex Moraes vient de la Juventude, l'ex-club de Dante. " A la différence des renforts précédents, c'est un titulaire certain ", précise Dominique D'Onofrio. L'après-midi, Pierre François enterre Stuttgart : venus en délégation à Sclessin, les Allemands augmentent leur offre pour Jovanovic, mais le DG rouche ne veut même pas discuter. Annoncé depuis cinq jours, Mbokani est toujours quelque part dans le ciel africain. Iberia Airlines. ça bouchonne sur le pont aérien Espagne-Picardie. Le colis mouscronnois du jour amène un flanc droit nommé Jonathan Aspas, ex-Celta Vigo (66 matches en Liga) et Piacenza (Serie B). Walter Baseggio est cité... à Galatasaray, et se fait opérer de la thyroïde. Aucun rapport entre les deux. Du moins, on l'espère. Gillet, régime minceur. Guillaume est toujours réduit au régime congru, blessé lors des stress matches il passe de spécialiste en spécialiste : " Le nouveau staff est si étoffé qu'on ne sait plus qui fait quoi. " Mais la préparation est plus corsée que l'an dernier. Allô Borisov ? La preuve, le Sporting gagne 1-4 à Tournai, pendant que Régi Goreux et les autres amis rouches de Gillet sur YouTube ne font que 1-1 à Tubize. Bon, passons. Un match dure 90 minutes. Sauf à Bruges, qui se ramasse à Roulers 2-0. " Pendant une heure, j'ai vu le foot que je voulais ", analyse Koster. Plus de doute après deux ans de Mathijssen : Coué est bien né à Bruges. Echangisme liégeois. L'Ajax fait le forcing pour Onyewu... et le Standard laisse venir. Le noyau batave abrite un flanc gauche brésilien qui relaierait bien Jovanovic. International Espoirs, Leonardo Santiago est aussi... gratuit. CQFD. Figo ? Du flan. Malines tient le successeur d'Asare : Antonio Ghomsi (Avellino, Serie B) est un Camerounais très assuré : " J'ai joué contre Figo, il n'est jamais passé. " Pieter Mbemba (cinq matches en deux saisons à Malines...) signe quatre ans à Sivasspor, vice-champion de Turquie ! Le coach local, un dénommé Karaberberoglü, voit plus clair que Peter Maes. Ou alors le garçon a un très bon agent. Joachim Mununga (épaule luxée) est calé devant sa PlayStation pour trois semaines. Hérisson carolo. La première sortie de Charleroi est annulée par ordre de police. Le match contre Liège devait avoir lieu... à Fourons-le-Comte. L'art de chercher les ennuis. Chou vert et vert chou. Aucune nouvelle de John Collins, mais on a retrouvé Collins John. Cet ex-grand espoir du foot batave (ex-Fulham, trois sélections Oranje) signe à Roulers. Le garçon serait du genre rebelle ; avec Bibendum Van Wijk, qui a fait du catch, ça devrait aller. Retour chez les VIPO norvégiens pour Rune Lange : l'ex-buteur brugeois était en test au Schiervelde, mais la machine n'avance plus. L'esprit de famille hennuyer. A Charleroi, le nouveau toubib s'appelle Frédéric Borlée, c'est un cousin de la famille athlétique. A Mouscron, le coach Djukic a joint son fils au groupe pro. A Mons, l'Albert signe le Français Maël Lépicier, un cousin du tennisman Jo-Wilfried Tsonga (neuvième à l'ATP). Une voie ouverte jadis par les frères Escudé : Nicolas (ex-17e mondial du tennis) et Julien (défenseur à Séville, sept caps chez les Bleus). Ch£ur mauve. A côté de Freddy Mercury, le DJ du Parc Astrid va devoir fouiller les bacs pour trouver du Prince. Le Sporting rebaptise son nouveau bloc ambiance Purple Heart. 800 poètes à écharpe ont envoyé leurs idées par mail. Pour chauffer le Parc, le ch£ur devra y mettre du c£ur et du poumon. Le retour du CD. Christophe Dessy aime les symphonies pathétiques : après D'Onofrio au Standard et Leone à Mons, il va se farcir Vermeersch au Brussels. CD signe un CDD d'un an, record à battre. La grosse caisse molenbeekoise a son chef d'orchestre, reste à lui fournir une fanfare : Vermeersch veut une équipe à connotation bruxelloise. Refrain cyclique.l par erik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport) - photos: belga