LUNDI 22 JUIN

Foot aux vêpres. Faux départ au Standard : les joueurs convoqués le matin sont renvoyés à l'entraînement de 17 h. " Comme ça, je suis sûr qu'ils vont au lit direct après ", précise Bölöni. Momo Sarr rit moins : il a débarqué à 6 h du mat' de Dakar, et il n'a toujours pas vu son pieu. A Anderlecht aussi, c'est la grogne : le nouveau préparateur physique Mario Innaurato impose trois heures de repos entre deux séances, et les joueurs font des journées de 10 heures au stade.
...

Foot aux vêpres. Faux départ au Standard : les joueurs convoqués le matin sont renvoyés à l'entraînement de 17 h. " Comme ça, je suis sûr qu'ils vont au lit direct après ", précise Bölöni. Momo Sarr rit moins : il a débarqué à 6 h du mat' de Dakar, et il n'a toujours pas vu son pieu. A Anderlecht aussi, c'est la grogne : le nouveau préparateur physique Mario Innaurato impose trois heures de repos entre deux séances, et les joueurs font des journées de 10 heures au stade. Adrie comme Davina. L'école batave, c'est du foot avec ballon. Adrie Koster le nouveau coach du Club Bruges déchire le cliché : un entraînement de souplesse, où le T1 joue les contorsionnistes, malgré ses 54 ans. " Avec Boskamp, ça le ferait moins ", aurait ricané un joueur. Momo Dahmane n'avait jamais autant travaillé ses abdos. A l'heure qu'il est, Philippe Clement cherche toujours son mollet gauche dans les parages du point de corner. Ola ketal ? Rentrée des classes à Mouscron, et pour cause : on a mélangé tout le monde. Le coach Miroslav Djukic délègue à son préparateur physique José Mascaros ; qui se fait traduire par le nouveau T2 Raymond Henric-coll ; lequel présente quatre joueurs en test, trois Espagnols et un Italien ; on ne sait plus trop leur nom, mais peu importe. Commentaire de Walter Baseggio : " C'est le foot. " Un langage universel. Sus aux Russes blancs. Au grattage de l'Europa League, La Gantoise tire le club biélorusse de Naftan Novopolotsk. Pas sûr que ça décide Ruiz à rester, le voici annoncé à... Heerenveen. Un tout grand club. MPH, fais quand même gaffe, Naftan abrite trois ex-joueurs de BATE Borisov. Pour tuyaux, ariel.jacobs@rsca.be. Hugo chez les fous. Broos-le-placide signe à Trabzonspor. Un boulot presque contre-nature : le roi du 4-4-2 va découvrir les lancers de pierre et incendies de cars. Bölöni respire : initialement il était le premier choix des Turcs. Jonathan Blondel s'interroge : Hugo veut le rapatrier en Anatolie. Tournez manège. Lucien D'Onofrio vient en Smart à l'entraînement. Sur le siège (du mort ?), un contrat pour le T2 Joaquin Preto. Evidemment d'un an, oufti. Jonathan Mendes, n°27 de Fellaini sur les épaules, explique qu'il a été formé avec Benzema et Ben Arfa. Pendant que les petites mains font des tours, le trio Defour-Witsel-Dalmat file une semaine en thalasso, un incentive payé par la grande maison rouche. " Ils ont le plus joué la saison dernière, ils doivent se reposer ", explique Coach Laszlo. Prévus en Autriche, les trois sbires vont à Malaga : l'eau y est meilleure. Les boîtes aussi... Caipirinha pour tout le monde. Anderlecht et Bruges se payent leur Brésilien. Le défenseur Renan Felipe Bonfleur a la tête de Kaká, mais... que la tête. Il vient de Santos, où il croisait les cocktails avec Pelé. A Bruges, l'heureux élu s'appelle Cleber et il est... blond. " C'est une version améliorée de... Peter Van der Heyden ", commente son agent Didier Frenay. On a les icônes qu'on peut. Transferts Nord-Sud. C'est Michel De Wolf qui s'y colle comme T2 carolo. Paradoxal : le briquetier clabecquois n'avait jamais bossé en Wallonie. Méthodes flahutes : en cas de prout nerveux, les divas carolos iront faire un tour au porte-manteau. Passé au Nord, Philippe Vande Walle explique pourquoi Courtrai : " Après cinq ans à Charleroi, j'en avais marre de la mentalité wallonne... " Sporting banco. Anderlecht fait le deuil de Fortis, et affiche BNP Paribas. Le deal porterait sur quatre millions d'euros annuels : six fois moins que la Juventus, mais quand même dix fois plus que Zulte Waregem... Commentaire de la banque française : " Nous nous associons toujours à des entités qui gagnent. " Rire franc à Sclessin. Kavé kanak. Christian Karembeu roule à fond pour 2018. Petit, il admirait le Club Malinois : la radio néo-calédonienne avait transmis la finale de C2 remportée à Strasbourg face à l'Ajax. Officiellement, six fois sept ne coûte rien à Alain Courtois : il prépare son avenir à la FIFA. Ce qui rassure peu la Ligue Pro, qui finance l'Union belge à 50 % : car la fédé devra payer tous les dépassements de budget de 2018. Bling bling mauve. Le nouveau défenseur central tchèque Ondrej Mazuch (20 ans, Fiorentina) signe à Anderlecht : un tuyau de Vlcek. Après tout ce que le Sporting lui a fait subir, au pauvre Stani... Biglia a échappé à la grippe mexicaine, mais pas à l'overbooking : il n'a pas d'avion pour rentrer. Y en a qui prennent des amendes pour moins que ça. Cadeau empoisonné. Ils se détestent, mais font affaire : le Club et le Cercle Bruges règlent le changement de vestiaire de Bernd Evens. Qui est le pigeon ? Le dernier transfert inter-brugeois remontait à Alex Querter il y a... 27 ans. Evens a trouvé plus médiocre que lui : sa victime Bram Vandenbussche, en pleurs, signe à Roulers après 22 ans de rondes au Cercle. Zèbres à la Faculté. Les Carolos perdent leur Doc : Carl Willem file à Al Hilal rejoindre Gerets, qui veut un staff médical 100 % belge. Du coup, les Zèbres doivent passer chez le dentiste de l'hôpital de Montignies-le-Tilleul : des dents saines, ça conditionne les muscles et les articulations. Pas d'implant pour Nadir Sbai, qui signe à Nîmes, en Ligue 2. Jeux de mains, jeux de vilains. La CCA distribue à ses refs les figurines de Wasylewski, Simaeys et Carevic : la saison prochaine, les coups de coude seront sanctionnés d'une carte rouge. C'était pas des coups volontaires avant ? Frank De Bleeckere est très fier : grâce à lui, tous les collègues reçoivent de nouvelles pompes, avec renforcement au talon puisque l'arbitre a ce chic de courir à reculons. Nos hommes en noir ne le seront bientôt plus : ils reçoivent des vareuses jaune fluo et bleu ciel. Le mauvais goût est de saison. Pieds bots mauves. Pour son premier entraînement, Mazuch fait son Frutos : genou bloqué, il quitte l'entraînement en grimaçant. Bulykin a trouvé un pigeon à Düsseldorf (D2 allemande). Comme pour sa femme, Dmitri n'a pas dû dire qu'il jouait au foot. Madame n'a su le métier de Monsieur qu'en entendant le petit frère gueuler Bulykiiiiiiiin devant sa PES. C'est vrai que là il marquait. PSV-connection. Le nom de Timmy Simons circule au Stade Breydel : l'arrivée d'Engelaar au PSV le renverrait sur le banc. Un retour à Bruges serait logique : quand la soupe tourne à l'aigre, on ressort les vieilles casseroles. Démenti général. Mais le PSV accepte le départ de Yelmer Buurman vers Anderlecht. Qui ? C'était son... pilote l'an dernier en SuperLeague. Pas de quoi rire : avec son nouveau motoriste allemand, Anderlecht vise le titre. Mons Airlines. Dominique Leone est un expert en aéronautique. Un an après Wilfried Dalmat, Mons fournit son aile gauche au Standard : Cédric Collet signe pour trois ans. Et sûrement moins de cartons rouges qu'à l'Albert. Un fax de Stuttgart crépite : les Allemands s'intéressent bien à Jova ; faudrait savoir, la veille c'était Mbokani... Fenerbahçe réserve à Onyewu un salaire de 2,3 millions annuels : avec ou sans les intérêts sud-africains ? Le soir contre Richelle (victoire 1-4), le Standard teste un nouveau stopper : un certain... Sinan Bolat. C'est pour soigner son jeu au pied, succéder à Gooch ou simplement vexer Sarr ? Sacré Bölöni. Famille anonyme. Au scrutin secret, l'AG du RSC Anderlecht vote le passage en société anonyme. Le but : augmenter l'apport de fonds. Alexandre Van Damme, représentant d'InBev, aura du poids. Mais soyons sérieux : la famille restera majoritaire. Bruges a son soldat Ryan. Le Club remplit les trous de sa défense-gruyère : Ryan Donk signe pour quatre ans, et certains titulaires font déjà leur deuil. Donk est une bête d'1,92m, champion d'Europe Espoirs 2007 avec les Pays-Bas ; de Sart peut confirmer... Koster l'a mis sur orbite à Waalwijk en 2005, depuis on l'appelle le JaapStam black. A vos jambières. Seul défaut du gaillard : son manque de concentration. Déjà un boulot pour Clement. La croisière s'amuse. L'activité feu de camp de Vercauteren a fait place au port de civière en rivière version Jacobs. En sortie teambuilding chez les paras de Marche-les-Dames, les Mauve^s assimilent les techniques de survie, dont le placage à terre, très utile contre fans ou journalistes opiniâtres. L'an dernier, Borisov n'avait pas tremblé. Au Sart-Tilman, le président reste bien propre au Standard Business Open de golf : Roger Vanden Stock échoue à la deuxième place derrière... Michel Preud'homme. Y a des années comme ça. Et avec le sourire svp ! Mouscron compte un traducteur de plus : Hans Galjé remplace Franckie Vanden Driessche comme préparateur des gardiens. Djukic, le nouveau coach, branche son caméscope à l'entraînement : c'est pour re-visionner le jeu de position et les démarquages. A Mouscron, le foot va se jouer aussi sans ballon. Sueurs froides pour Big Walt. Distribution de RayBan. Apparition de survêt sur la digue très classe de Paris-Plage : Charleroi est en stage au Touquet. Les Zèbres vont travailler le physique à fond ; le matage en règle, ce sera pour après l'entraînement. " Et ça va être costaud. " Parole de Demol. Vieilles canailles. Eric Deflandre rejoint le Lierse, mais ne renonce pas : " Dans un an, on est en D1. " Tomas Radzinski veut y aller tout de suite : son contrat au Lisp pèse lourd, et il tâte le Cercle Bruges. FDK for president. François De Keersmaeker est réélu par acclamation à la tête de l'Union belge : il était seul candidat. Commentaire à chaud : " J'adore ce fauteuil, d'ailleurs tout ne va pas si mal à la fédé. " Son premier objectif : créer une aile francophone, pour ramener des subsides. C'est pour rassurer Germain Landsheere : le trésorier fédéral prévoit 1.260.000 euros de déficit en 2010. Nouveau record. Et si on demandait une petite dringuelle à l'ami Dick ? Jam session. Jérôme Nzolo réussit son rattrapage. La semaine d'avant, il avait foiré l'examen théorique annuel. Sanction ultime : retour en Provinciales. Pas top pour un triple Arbitre de l'Année... Les jaloux ont fait passer le message : que Ref Obama reste bien sur terre. Dressing-room. Nouvelle saison, nouvelle vareuse : faut bien faire tourner le fan-shop. Le Standard champion voit -et encaisse- double : du rouge pour le championnat et du kaki pour la guerre européenne. Avec un sponsor pour chaque compét' : un opérateur mobile pour soigner la com' sur les terrains belges, et un banque-assureur pour l'assurance-(sur)vie en C1. Anderlecht opte pour le maillot blanc, tendance grisée, avec un immonde logo vert : " Le mauve est au placard pour un an ", dixit Roger VDS, énigmatique. Le Club Bruges place une ligne rouge dans son bleu : c'est la couleur de la Ville, histoire de mieux faire avaler le départ vers Loppem. Ecolo fait le buzz au GB Anvers qui affichera du vert pomme en déplacement. A Courtrai, le troisième maillot est jaune-orange... comme le Barça. C'est cela même. Chambres de bonnes. Ariel Jacobs a bien fait de passer ses soirées sur Immoweb : ses joueurs auront des lits pour se reposer entre deux séances. Le petit paradis est situé dans un joli bloc d'appartements à proximité du stade. Jona, faudra juste passer l'aspirateur de temps en temps. Moonwalk Tomou. Michael J. est mort, Bertin T. revit : l'élastique de Westerlo signe à Zulte Waregem, où il compte bien retrouver du temps de jeu. Comptez sur Francky Quincy Dury. Grands travaux inutiles. Courtrai va se rebaptiser FC Leekens : le grand Georges agrandit son bureau, dessine les plans d'un nouveau spelershome, et commande un kit sauna/jacuzzi chez un pote. Il ramène aussi son plus fidèle compagnon Nebosja Pavlovic : le Serbe l'avait déjà suivi à Gand et Lokeren, d'ailleurs il a sa chambre à la maison. Peter Mollez doit dégager : l'un des meilleurs gardiens de la saison écoulée retombe en D2, à Dender. Comprend qui peut. Beverly Waes. Lokeren engage Donovan Deekman (Heerenveen), un attaquant surinamien, international Espoirs batave, et grand fan de sitcoms US. Lokeren lorgne Karl Geraerts, repéré dans FC De Kampioenen et sur une voie de garage au Club Bruges. Bienvenue chez les cracks. 14 candidats entraîneurs décrochent leur Licence Pro, et peuvent vraiment prendre le melon. Hein Van Haezebrouck et Glen De Boeck ont définitivement la science infuse, Patrick Asselman ne se fera plus lourder par Boskamp, Filip De Wilde peut scier le pied de chaise d'Ariel, Enzo Scifo n'a plus besoin de Geert Brouckaert sur le banc, et Benoît Thans va pouvoir toiser son pote Stef.l par érik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport) - photos: belga