Mai: LUNDI 25

Gueule de bois rouche. " Standard champioooooooon ! " Rentré chez lui à 7 h 30, Defour se fait réveiller par une radio pour un canular téléphonique. Bolat ne boit que de l'eau, mais ne trouve plus son lit. Espinoza a disparu, on a même dragué la Meuse. Bölöni a perdu ses lunettes et se paume à Liège, mais ne perd pas son assurance : " Mon héritage sera plus lourd que celui de Preud'homme. " Jovanovic ne perd pas de temps : il est à Stuttgart avec son manager. Le club allemand met sept millions sur la table. Fais quand même gaffe Milan : on vient de retrouver sous le stade 18 mines datant de la Deuxième Guerre...
...

Gueule de bois rouche. " Standard champioooooooon ! " Rentré chez lui à 7 h 30, Defour se fait réveiller par une radio pour un canular téléphonique. Bolat ne boit que de l'eau, mais ne trouve plus son lit. Espinoza a disparu, on a même dragué la Meuse. Bölöni a perdu ses lunettes et se paume à Liège, mais ne perd pas son assurance : " Mon héritage sera plus lourd que celui de Preud'homme. " Jovanovic ne perd pas de temps : il est à Stuttgart avec son manager. Le club allemand met sept millions sur la table. Fais quand même gaffe Milan : on vient de retrouver sous le stade 18 mines datant de la Deuxième Guerre... Accélération, crochet, garage. Cinq heures du mat', la BMWX5 de Legear défonce le kit " barrière+porte de garage+nain de jardin " de la famille Rosiers-Pauwels de Londerzeel. " Promis juré, je n'ai rien bu, je me suis endormi au volant ", dit le pilote. Y a juste Le Carré qui jouxte le champ voisin... Jona compare Londerzeel et Gaza : " C'est pas si grave ! " Et Van Holsbeeck de saisir la cellule sociale du club qui, après Hassan, Vanden Borre, Suarez, Frutos et bien d'autres, frise l'overbooking. D'autant que deux jours avant, Legear aurait menacé sa voisine : " Je vais te crever, je vais te tuer ! " Pour une balle lancée par le gamin dans le jardin des Legear... Besoin de vacances, Jona ? Kirin, pas keirin. A chaque tour de piste, Vercauteren perd des joueurs. François De Keersmaeker reçoit un fax du Standard daté du jour, notifiant le forfait des trois Diables Rouches : " Ça m'étonnerait que les joueurs aient signé ce matin, vu la fête du titre... " Philippe Collin fait tourner ses casquettes : " On n'a mis aucun veto, nos joueurs ont décidé tout seuls. " Van Holsbeeck charge le Standard : " Seul le champion devait libérer ses joueurs. " Maître Pierre François réplique que rien n'avait été signé. Bref, Frankie sort son boulier-compteur : 41 présélectionnés moins 26 forfaits, T2 alias T1 compte encore 12 éléments de champ et trois gardiens. " Je vais mettre une petite annonce dans les gazettes... " Ou alors rafraîchir le centre-banane ? Philips est tout colère : " À l'avenir on fera des matches à toutes les dates FIFA. " Bon sang, mais c'est bien sûr. Soleil glauque. Jelle Vossen (Genk) et Kevin Roelandts (Zulte Waregem) n'avaient rien trouvé pour les vacances, en plus ces deux veinards ont un passeport en règle. Allez hop !, embarquement pour le Japon. 17 joueurs... et 13 comitards : tout n'est pas perdu. Stijnen a demandé une place fenêtre, Pocognoli le couloir : 13 h 30 de vol et pour éviter le crêpage de chignons, Poco a rempli de mangas son sac Vuitton. Collin parle d'Advocaat : " Il émarge au top 10 mondial des coaches, sa première demande a été une antenne satellite pour suivre le foot belge. " Il doit en rester une ou deux chez René. Number One. Lucien D'Onofrio rendort Vanden Stock : " Anderlecht reste le club belge n°1, dans vingt ans peut-être on fera le bilan. " Sepp Blatter félicite les Rouches pour leur titre, l'Union belge aussi -mais François D. n'a pas signé... Au Parc, Van Holsbeeck se taillade les veines : " On doit revoir notre scouting et donner la chance aux jeunes. " Herman a même annulé ses vacances. Putain de penalty... Le Sporting encaisse quand même 4,1 millions de droits télé, 200.000 euros de plus que le Standard. Legear ajoute son obole : 10.000 euros d'amende pour son escapade en auto-tamponneuse. Le club va aussi surveiller sa nutrition : pour info, Jona aime les durums de la place De Linde. File en salle d'op'. Boussoufa se fait opérer de la mâchoire après la " caresse " de Bolat. " Je ne me souviens plus de la fin du match. " Les autres Mauves non plus. Frutos et Zitka prennent de l'âge : ils louperont la reprise, et donc les préliminaires de C1. " Mais leur moral est au zénith ", dit le toubib passé maître en langue de bois. Pire que Cléopâtre, Bjorn Vleminckx se fait refaire le nez : six semaines sans jouer de la tête. Va falloir apprendre à jouer avec les pieds. Hugo coûte très cher. Le tribunal de Tongres condamne Momo Dahmane à payer à Genk 878.888 euros (trois ans de salaire) pour rupture de contrat abusive. En pétard avec Broos, Momo avait dû s'entraîner avec le coach des -14. Le rappeur fou perd sa tchatche : " Comment voulez-vous que je paie une somme pareille, je vais demander deux vies à Dieu. " C'est ça, avoir la foi. C'est qui, lui ? Comme chaque jour, le vol de 11 h 10 vers Tokyo est bourré de Diables. Aujourd'hui, on trouve dans la soute un Anversois, un Indonésien et un Congolais. Ritchie De Laet (Manchester B) se tape 49 heures de voyage, par route puis bateau via Calais. Radja Nainggolan (Piacenza, D2 italienne) a une s£ur jumelle qui joue à Kontich. Ritchie Kitoko (Albacete, D2 espagnole) a le même prénom que De Laet. Pour le premier entraînement à Chiba, Martens et Mununga se blessent. C'est avant le départ qu'il fallait le faire ! Ou alors ils sont vraiment là pour visiter. Pompe à houblon. Espinoza boude et commet le parjure : " Je ne sauterai pas en parachute, je n'avais qu'à être titulaire. " Benjamin Nicaise a bien fait de cirer le banc : il gagne son poids (83 kg) en Bière des Rouches. Il avait parié avec le producteur que le Standard serait champion. " Pas très supporter ce brasseur ", a dû se dire Pierre François. Lequel annonce que Standard TV sera visible sur le site web du club. Avec accès libre aux interviews. Un spam anti-RTBF est sûrement prévu. Laszlo Bölöni se relaxe : un tour en calèche à Bruges, une balade sur la digue et un pèlerinage aux étangs de Woluwé, où il vivait du temps du Racing Jet Bruxelles. Quel grand sentimental. Le navire et les rats. Silence radio à Mouscron. Scifo passe son examen pour la Licence Pro. Reste à trouver un club. Ses adjoints ont déjà compris : Geert Brouckaert et Francky Vandendriessche postulent à Mons. La D2, c'est mieux que rien. Buffalo Black. Elimane Coulibaly signe à Gand. Il y a quatre ans, le Sénégalais de Courtrai jouait en réserve d'Oostakker, en P1 flandrienne. " Je jouais avec des types de 40 ans, qui rentraient de boîte bourrés. Je gagnais ma vie en nettoyant les douches et en portant des sacs de ciment. " Un conte de fées. Le foot, c'est social. 15 supporters du FC Liège frappent au CPAS pour y inscrire le club comme SSF (Sans Stade Fixe). Le président re-compulse son règlement. Non, ce cas n'est pas prévu. Vieille canaille. L'hypnotiseur fou est de retour : Georges Leekens surgit à Courtrai, où il signe pour trois ans + deux en option. Du long terme comme d'habitude. Avec sûrement plein de clauses. En conférence de presse, Long Couteau signe un festival a capella : " Ceci est le plus grand défi de ma carrière, un vieil amour ne s'oublie jamais, je resterai même si le club chute en D2. " Il y a 20 ans, Leekens était resté... un an, avant de filer à Bruges avec Staelens et Foeke Booy. Le Japon, c'est beau. A Tokyo, les Diables remplissent un questionnaire préventif sur la grippe mexicaine. Celui qui refuse vole six mois en taule. Les masques antigrippe sont en rupture de stock. Dembélé se blesse à son tour à l'entraînement : cela s'appelle l'" effet retard ". Pendant ce temps, Simaeys est à New York, Deschacht à Marbella, Legear à Tenerife, et Yves De Winter fait la tournée des boîtes à Ibiza avec ses potes de Westerlo. Nouveau cycle. Mogi Bayat fait son Jona : son 4x4 chope un vélo, et le cycliste se retrouve à l'hosto, mâchoire fracturée et crâne ouvert. Mais il gagne deux visites de Mogi, des fleurs et une nouvelle bécane made in China. Au Japon, Mujangi-Bia met le réveil sur 3 h 45 : il veut voir la finale de C1. Car le méga-top l'inspire : " Je veux quitter Charleroi, mais pour un club de transition. " Lucide, Geoff'. Lessive cristalline. Genk passe son noyau au karcher : tous les gars de l'Est (Töszer, Nemec, Ljubojevic et Bosnjak) doivent dégager, les fonctionnaires (Soetaers et Cornelis) aussi. Jos Vaessen : " On va investir dans du belge ". Jusqu'au prochain mercato sans doute. Ich bin ein Augsburger. Jonas De Roeck quitte La Gantoise pour Augsbourg, en D2 allemande. Visites conseillées : les maisons natales de Berthold Brecht et Léopold Mozart. C'est aussi le berceau du luthérianisme. De Roeck entame une ère de rigorisme et de privation. Preud'homme à côté, c'était rien... Avocat blet. Philippe Collin ne dort plus la nuit le jet-lag, mais aussi le syndrome Advocaat. Le contrat n'est toujours pas signé, et ça sent mauvais. " A tout moment, Dick peut signer ailleurs. " Réveillé en sursaut, le président fédéral convoque une réunion d'urgence le soir même à Bruxelles : tous les caprices d'Advocaat sont acceptés (avion business class, hôtels grand luxe, stages à la mer, etc.). Bon, elle vient ou quoi cette signature ? Con carne. " Kevin sera notre buteur. " Vercauteren a vu juste : Roelandts marque le but belge face au Chili (1-1). En tribune, des supporters japonais encouragent... La Gantoise. En zone d'interviews, les journalistes doivent porter le masque. Frankie est content de tout, " le résultat et la manière ". Difficile à contredire, de Belgique personne n'a rien vu. Martens tacle Vandereycken : " Les consignes sont claires, on a retrouvé le plaisir. " Première cap : Bia, Alderweireld, Roelandts, De Laet, Nainggolan et Vossen font leur entrée dans les archives de l'Union belge. Copa Factory. Le Gardien de l'Année rempile à Lokeren jusqu'en 2014 : " On m'a promis de jouer le top 6. " Et alors ? Copa livre son secret : un coach mental. " Un match se gagne dans le tunnel des vestiaires ; contre Anderlecht et Bruges, j'ai tué Van Damme et Stijnen du regard, chaque fois on a gagné. " Copa a aussi son site : " 70 % des gens qui m'écrivent sont des femmes. " Non, ce n'est pas www.rendez-vous.be. Balles neuves. La Louvière vivra : le club récupère le matricule de Couillet et jouera en Promotion. Au Tivoli, en vert et blanc et avec Marco Casto comme coach. Couillet est comme émasculé. Parc lounge. Anderlecht confirme l'intérêt pour le Brésilien Alex en cas de départ de Boussoufa. Et pour rappeler au capitaine de Fenerbahçe le chaudron du Stade Sükrü Saracoglu, le Sporting va désigner une tribune chargée de l'ambiance : en échange de bons de réductions (!), les supporters doivent imaginer des tifos et un nom de ralliement. Tant qu'à tout pomper du Standard, signalons que les noms PHK et Ultra Inferno sont déjà pris. A l'époque, la direction mauve louait la fanfare du RWDM pour réveiller les loges... Gazon béni. Les pelleteuses découpent délicatement les cinq dernières mottes d'herbe du Stade du Pays de Charleroi. La Ville installe une nouvelle pelouse, avec ouvrier affecté à l'entretien. Au Kiel, on place le chauffage : 30 kilomètres de tuyaux en sous-sol. Aimé Anthuenis fait réviser sa chaudière : il s'emmerde à la maison, car la direction ne veut toujours pas contresigner son contrat. Le président exige des entraînements plus longs et mieux conçus scientifiquement. Ça sent le recyclage. Le nain Plop au pays de Waes. " Dender sera mon dernier club ", avait dit Boskamp. Ben non, Dikke Jan signe pour trois ans à Beveren. Prudent, il exige les pleins pouvoirs sportifs. Le projet : des jeunes Belges et la D1 d'ici trois ans. " Je veux remplir le Freethiel comme à la belle époque. " 1979, Beveren-Barcelone, demi-finale de Coupe des Coupes ? Saké soirée. Kirin bat Jupiler : la bière nippone surpasse la belge. Les Diables prennent le jus face au Japon (4-0), et encore : Stijnen a évité l'avalanche du Mont Fuji. Première réaction de Coach Frankie : " Le bilan est positif. " Grandeur et décadence : les Belges servaient de sparring-partner aux Japonais avant leur match contre... l'Ouzbékistan. Place à présent aux vraies vacances. A moins que Philips ait finalement décroché un match pour le 6 et/ou le 10 juin (dates FIFA) ? La méthode Boffin. Dany rejoint Saint-Trond comme entraîneur... technique. " C'est pour enseigner le jeu de position et quelques petits gris-gris techniques. " On connaissait Mobylette coureur de fond, mais dribbleur... Vaut toujours mieux ça que les placements immobiliers, hein Dany ? A l'avenue Houba, ça boume. L'Union belge a trouvé un repreneur pour ses casseroles à Tubize, notamment le chantier en friche de l'hôtel. La Fédé ne sera plus que locataire. Pour fêter ça, la fédé va aider son homologue ivoirienne. Au menu : formation des entraîneurs et des arbitres - y a donc pire que chez nous. Et expertise sur les questions de sécurité. Les responsables du stade d'Abidjan ont tapé dans le mille. Le drame du Heysel, c'était quand même chez nous. par erik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)