LUNDI 18 Mai

Classe économique. Vercauteren voit grand : il convoque 34 joueurs pour la Comic Cup... pardon la Kirin Cup. Mununga se souvient quand il regardait Belgique-Brésil à la crèche, Alderweireld rentre Houba dans son GPS, Vadis se réjouit de retrouver Vercauteren et Deschacht baise les mains de son Frankie chéri : trois ans et demi sans Diables, c'est long. Le trésorier fédéral râle : 34 billets d'avion pour le Japon, Frankie est aussi lourd que René. D'autant qu'il faudra acheter des masques antigrippe porcine. Consolation : Vleminckx renonce car il doit se faire rectifier le nez. Coquet, le Björn.
...

Classe économique. Vercauteren voit grand : il convoque 34 joueurs pour la Comic Cup... pardon la Kirin Cup. Mununga se souvient quand il regardait Belgique-Brésil à la crèche, Alderweireld rentre Houba dans son GPS, Vadis se réjouit de retrouver Vercauteren et Deschacht baise les mains de son Frankie chéri : trois ans et demi sans Diables, c'est long. Le trésorier fédéral râle : 34 billets d'avion pour le Japon, Frankie est aussi lourd que René. D'autant qu'il faudra acheter des masques antigrippe porcine. Consolation : Vleminckx renonce car il doit se faire rectifier le nez. Coquet, le Björn. " Natuurlijk " Laszlo Böloni et Luciano D'Onofrio s'apprêtent à rempiler. " Nous sommes sur la même longueur d'ondes. " Après la leçon de flamand du premier lors du Gala du Footballeur Pro, les négociations s'annoncent folkloriques. Attablés au resto du Parc Astrid, Van Holsbeek et Luciano goûtent le cru Saint-Guidon : pas question d'aller sous le million d'euros pour les droits télé. Belgacom TV rigole. Plus pour longtemps. Ruiz. Bryan Ruiz. L'espion de sa gracieuse majesté gantoise fait le buzz. Ariel Jacobs jure qu'il n'a jamais prononcé ce nom-là ; seulement " beaucoup ". Boussoufa veut attirer le Costaricien au Parc : histoire de partir plus vite ? Même De-schacht calcule : " Bryan est deux fois meilleur que moi. " Seulement deux ? Biglia s'en fout : il fait les cent pas à Erasme. En fin de soirée, il est né le divin enfant : elle s'appelle Allegra, et mesure 49 cm. Deux ballons bout à bout. Samedi, y a Coupe. Jos Vaessen a digéré l'audit interne, il ne sera plus président de Genk au 1er juin. Les joueurs ne changent rien : à quatre jours de la finale de Coupe au Heysel, le programme du jour renseigne film, promenade et barbecue avec femmes et enfants. Table rase montoise. Le typhon Dominique souffle sur le local technique du Tondreau : Dessy ne sera même pas DT, Iannacone se tire à Charleroi et le préparateur Smeets file retrouver Riga à Visé. Et comme dans tout communiqué officiel, " chacun se congratule pour l'excellente collaboration ". Dimitri Mbuyu ressurgit de nulle part, pour faire potiche technique. Ariel essore large. Jacobs contre-attaque, et tout le monde écope : Pierre François est renvoyé au Dico de la diffamation, Gumienny a des cheveux blonds mais aucune compétence en pénos, et la Belgique est le pays de la magouille. " Magoule ? Quelle magoule ?", aurait dit Raimundo. Au passage, Ariel nous apprend quand même que même les Ouzbeks n'aiment pas les test-matches. Très intéressant. La pampa belge. La CCA désigne Johan Verbist pour siffler le Test I. " Pour des matches pareils entre cow-boys, il faut des shérifs ", dit quelqu'un. Où est Lucky Luke De Bleeckere ? Il rêvait de la C1, ce sera la Coupe de Belgique. Bienvenue Rantanplan. Rouches relax. A l'entraînement, Sarr et Defour bouffent la moquette : ce doit être un langage à eux. Nicaise est en forme : il arrête le penalty de Goreux, chambre Bolat, puis remporte la C1 de Bois-Saint-Jean, version tennis-ballon. Le score : 12-11 contre Defour, ce qui n'empêche pas Guy Namurois, sur sa chaise d'arbitre, de se faire traiter de Gumienny. Vraiment dégueulasse. Billets de parterre. Certains ont dormi sur le trottoir, les files devant les guichets mauve et rouche dépassent les 300 m. " C'est qui en concert ?", demande une dame tout juste atterrie de Pluton. Aux deux fan-shops, la caisse frôle le court-circuit : à Sclessin, le maillot Bolat est sorti du placard du fond, à Anderlecht on voit parfois Polak et Zitka faire leurs achats, mais pas cette semaine. Et certains demandent des shorts pour le chien. A l'Académie, le concierge se vante d'avoir prédit l'arrêt de Bolat et s'en retourne à Banneux visionner les futurs poteaux de Dalmat et Igor. Bolat a choisi la Turquie car Stijnen est vraiment trop fort. L'envoyé spécial du journal LeMonde demande une accréditation. Bienvenue chez les fous furieux. Dender est hot. Les Gaulois virent leur druide : Boskamp est renvoyé à son régime minceur, Patrick Asselman (le T2) a gagné la guerre d'usure. Dans le bureau du dessus, Patrick Asselman (le manager) porte plainte à la fédé contre la licence de Mouscron. Toujours bon à prendre. A la buvette, les supporters chantent en c£ur comme contre Charleroi : Walen buiten, Walen pedofielen. Frais. La crise ? Quelle crise ? BeTv arrache les test-matches pour 1,2 million d'euros, trois fois son offre initiale et l'équivalent de 2.700 abonnements annuels. Luciano a bien man£uvré via Voo, Herman a tout noté mais Belgacom, partenaire historique des Mauves, apprécie moins. Marc Delire doit s'acheter un décodeur, les magasins sont fermés. Reste à trouver le café ou le copain toujours équipé. Qui est resté fan du Journal du hard ? La RTBF veut reprendre la Coupe de Belgique, dont RTL-TVI ne veut plus. Télé-Vesdre n'est candidate à rien. Marché noir, mauve et rouge. Comme le crypté, la toile fait tout péter. Sur e-Bay, des places sont proposées à 6.000 euros. On se calme, finalement la plus forte enchère part à 1.020 euros. Pierre François et Herman Van Holsbeek sont tout colère : " C'est indigne de jouer ainsi avec le portefeuille des gens. " Pardon ? Questions pour un champion. Qui sera consacré ? Les gazettes doivent faire de la feuille, alors elles font la tournée des pronos. Benoît Thans propose que les dirigeants tirent les pénos. Marc Degryse pointe le Standard, " à condition que Mbokani prenne un Prozac, il est trop excité ". Thierry Boutsen n'est pas au courant d'un test match " car Monaco c'est loin ". Jacques Rogge se souvient qu'il est Suisse, et se déclare neutre. Muriel Sarkany tape le Standard au hasard : " J'y connais rien ". Nick Nuyens dit Anderlecht " sinon ma femme va m'engueuler, c'est la cousine de Van Damme ". La ministre Marie-Dominique Simonet soutient le Standard " car je suis... féministe ". Et Paul Magnette, qui n'a rien compris, pointe " Charleroi ". Jean-Pierre Foucault n'a pas été questionné. Séparatisme en crypté. Telenet ne suit pas BeTv, le téléspectateur flamand devra faire son barbecue sans les test-matches. Bart De Wever hurle à la rupture de la solidarité fédérale par ces chiens de francophones. Poussé dans le dos, le ministre de l'Intérieur Guido De Padt fronce les sourcils : " C'est un mépris du contribuable qui paie 4 millions par an pour la sécurité du foot, le monde du foot n'a que le fric en tête. " La mailbox de Pierre François explose sous les mails injurieux. Van Holsbeek se dévoue face aux micros : " Je serais un mauvais manager si je n'avais pas vendu au plus offrant, et cette année j'ai un déficit à combler. " Merci BATE. Sur sa terrasse, Luciano rigole. Sept sur sept. A Oostduinkerke, Frankie Vercauteren compte et recompte ses joueurs : ils sont bien sept, on pourrait faire une équipe de handball. Même le Trudonnaire Mignolet est rappelé du pays des pommes pour faire un nombre pair. La grippe japonaise fait ses premières victimes : Sonck, Simaeys et De Winter peuvent remplacer les jambières par le bermuda dans la valise. Stijnen est encore là, mais comme il est fatigué, il arbitre le petit match. Répétition générale avant le duel face aux -19 locaux. Fils indignes. Test I : place enfin à la vérité du terrain. Legear monte et marque, Mbokani cavale et percute à l'anglaise : les ex sont de sortie. Mikulic a la jaunisse, mais ce sont les Mauves qui avaient gardé le pied au vestiaire. Anderlecht déroule le tapis rouche, le Standard djeuns décline la maturité à tous les modes. Boussoufa se fait bouffer par Defour, le Marocain perd déjà son tout récent label " spécial sommet ". Dalmat et de Camargo usent l'équerre de Schollen qui filait déjà vers le ramassage non sélectif. Le Sporting perd ses appuis, Van Damme et Onyewu répètent ensemble leurs gammes ethniques. Un bonus psychologique de plus pour les Liégeois, qui les collectionnent ces temps-ci. Attention au retour de flammes, voyez le Bruges version 86. Japonais n'est pas mexicain. Vercauteren biffe Vanden Borre et Van Buyten de sa liste, mais sourit deux fois : ses employés dominent les -19 (3-0), et il peut laisser son masque anti-virus à la maison. La grippe mexicaine ne menace pas la Kirin Cup. Singes flamands. Van Damme et Onyewu continuent à débattre par médias interposés. " Jelle n'est pas raciste ", clame le ch£ur des Blacks mauves. Le Centre pour l'Egalité des Chances s'en mêle, un psy du sport parle de " décompensation hormonale liée au contexte émotionnel " (!), et le Parquet fédéral renonce à ouvrir une enquête. Bon les gars, on revient sur terre et on joue. Jovial est content. François De Keersmaeker danse la lambada au comité exécutif : le contrat d'Advocaat n'est plus qu'une affaire de virgules. Espérons qu'elles ne concernent pas le gros chiffre en haut de page. Vercauteren peut choisir lui-même s'il reste. Vande Walle est pressenti pour chauffer les gardiens, Custers va rejoindre sa roulotte sur le parking. Jacobs est concret. Les Anderlechtois s'entraînent aux penalties. Bryan Ruiz s'est branché sur la webcam du terrain annexe. Ariel convoque Romelu Lukaku, terreur de la Réserve (16 ans) : attention bombardier ! Veille de finale. A Genk, les fontaines pissent de l'eau bleu marine, le site du Racing publie l'hymne limbourgeois, Hubert et Ogunjimi se souviennent de leur époque en yellow red : avec Defour, ils font partie des jeunes Malinois chipés par Genk après la faillite du KaVé en 2004. A Malines, les perruques blondes circulent : c'est l'effet Fellaini adapté à Vleminckx. Les joueurs sont cool : Renard trempe le calebard de Mununga dans la vaseline, Mellemans asperge ses pompes d'eau de Banneux, et Persoons a juré de couper sa queue en cas de victoire. Effet BeTV. La direction mauve porte la prime par joueur à 80.000 euros. A Sclessin, le barème reste à 100.000 euros. Paul Allaerts va siffler son quatrième Clasico de la saison, mais reste zen : " Je connais bien les joueurs ça aide, et je ne pense pas aux enjeux : en C1, on brasse d'autres sommes, et moi aussi j'ai une grosse prime. " Sporting mini. Diogo signe à Charleroi, c'est la star du mini-foot à Morlanwelz. Le garçon revient d'une expulsion au Brésil et Mogi lui a arrangé ses papiers. Diogo quitte Morlanwelz à temps : en demi de Coupe, son copain gardien défigure un arbitre. Les Zébrions gagnent la compétition ETT pour Espoirs. Abbas nous l'avait bien dit qu'il serait champion. Par ici, l'Europe. Genk gagne sa troisième Coupe en trois finales ; Malines était infesté de chats noirs, Renard, Vrancken et Vleminckx ont perdu toutes leurs finales. Pour une fois, le tic nerveux de Jos Vaessen est teinté de joie : en cas de défaite, il aurait dû rembourser ses supporters, dont coût 1,2 million d'euros. Mister Michel is back. Verschueren parle du test-match : " Ce sera une tragédie grecque, mais sans mort à la fin (...) Le foot c'est aussi frivole qu'une femme, on ne peut le contrôler (...) Steven Defour c'est le dernier dossier que j'ai traité, mais le Sporting ne l'a pas pris ; ensuite Mister Luciano m'a demandé deux fois de le rejoindre à Sclessin mais j'ai dit non (...) Quand je me suis présenté à la porte de Saint-Pierre en début d'année, j'ai aperçu Goethals et Monsieur Constant attablés, en train de refaire le foot. Raymond m'a dit : - Tu viens ?, mais Monsieur Constant m'a lancé : - Toi tu retournes au Parc ! Et me voilà. " La vie en jaune canari. Petit visite au Staaien de Saint-Trond : le long de la chaussée se dresse une tribune large comme la façade du Heysel. A venir : des bureaux, une galerie commerciale, un parking souterrain et un hôtel de 60 chambres. Au chapitre des stades multifonctionnels, Saint-Trond a dribblé tout le monde. Le cahier de charges a été enlevé par... Madame Duchâtelet. Le président est aussi échevin, et la loi interdit ce type de cumul ! Histoire de pénos. Après Bryan Ruiz à Gand, voici Paul Allaerts à Sclessin. Le titre bascule sur le disque des onze mètres : Bernardez dégage Mbokani, Witsel ne tremble pas (1-0). Mauvais perdant, le camp mauve éructe sur l'arbitrage, Bölöni et Vanden Stock s'engueulent face aux caméras. En deux matches, Anderlecht n'a rien montré, Boussoufa et De Sutter ont épuisé leur courbe de forme. Le Standard prend les commandes du foot belge : talent, jeunesse et vision, les Rouches ouvrent un nouveau cycle. A présent, reste à gérer l'exode. Anderlecht version Koller-Radzinski est passé par là. par érik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)