Mai LUNDI 4

Zulte & Tubize, l'after. Roger Vanden Stock se fâche aux vestiaires. Van Holsbeek et ses draps s'en souviennent : " Cette nuit, je me suis réveillé en nage. " Karaca suspecté de jaunisse aiguë, Herman visionne quand même les images de Courtrai-Tubize : on n'est jamais trop sûr. Olivier Deschacht marmonne : " Le Standard reprend l'avantage moral. " Au Sart-Tilman, Luciano D'Onofrio fait vrombir de dépit sa Bentley. Maître Laszlo sur son arbre perché médite sur l'envol. Pino le concierge se balade avec le maillot du messie Dufer. Jovanovic-la-morsure est très fier : les collègues l'appellent Tysonite. Milan est aussi très ému : en interview, il mêle anglais et serbe - avec sûrement l'accent de Montegnée. Witsel râle un peu : il avait misé une victoire d'Anderlecht, et doit une caisse de mousseux. Cela fait déjà moins cher qu'un titre.
...

Zulte & Tubize, l'after. Roger Vanden Stock se fâche aux vestiaires. Van Holsbeek et ses draps s'en souviennent : " Cette nuit, je me suis réveillé en nage. " Karaca suspecté de jaunisse aiguë, Herman visionne quand même les images de Courtrai-Tubize : on n'est jamais trop sûr. Olivier Deschacht marmonne : " Le Standard reprend l'avantage moral. " Au Sart-Tilman, Luciano D'Onofrio fait vrombir de dépit sa Bentley. Maître Laszlo sur son arbre perché médite sur l'envol. Pino le concierge se balade avec le maillot du messie Dufer. Jovanovic-la-morsure est très fier : les collègues l'appellent Tysonite. Milan est aussi très ému : en interview, il mêle anglais et serbe - avec sûrement l'accent de Montegnée. Witsel râle un peu : il avait misé une victoire d'Anderlecht, et doit une caisse de mousseux. Cela fait déjà moins cher qu'un titre. Même pas mal. Tom De Sutter s'est claqué à Tubize, et sa fin de saison serait compromise. Contracture ou déchirure ? " Aucune idée, je n'ai jamais eu de blessure musculaire. " Finalement, il n'a rien. Fast-foot. Sherjill McDonald signe quatre ans au GB Anvers. Le sponsor maillot n'a pas tiqué sur la contre-publicité. Faut dire que dans l'équipe sévit déjà un King. Burger King ? Non, Gyan King - et pas Giant... Le fric, c'est chic. Van Gaal faxe sa feuille de paie à l'Union belge. " Ce garçon est très raisonnable ", commente notre président fédéral. Au final, le Batave décline, le Bayern c'est plus sexy. Au fond de la classe, une petite voix ensablée : " Au cas où, je suis disponible ". Georges L., de Riyad. " Pépettes " show. Legear est blessé et râle sec. Il subit plein pot l'effet Chatelle mais ne perd pas son crochet court : " à force de rester sur le banc, ma valeur chute, le Sporting ne doit pas l'oublier. " Pour lui, l'affaire est réglée. " Je prends mon temps pour me soigner, par question de gâcher mes vacances et mon transfert. " Tous les anthropologues le confirment : le Jona retombe toujours sur ses pattes. Président cathéter. Trois heures d'opération, mais Michel D'Hooghe est tiré d'affaire : il souffrait d'une tumeur bénigne au cerveau, au doux nom de méningiome. Gouverner c'est prévoir : dans la chambre avant de filer en salle d'op, D'Hooghe a refilé son sceptre à Pol Jonckheere. Peu romantique, mais efficace. Riz amer. Philippe Collin n'a pas fini ses devoirs mais, en coup de vent et juste pour la forme, il sonde Vercauteren pour le boulot de René qu'il n'a plus. D'ailleurs, c'est Frank qui coachera les Diables à la Kirin Cup. Et avec de Sart comme T2 ? Frankie et Jules en amoureux à Chiba, ça l'ferait. Ce dernier ne le sent pas, et refuse : " C'est T1 ou rien ! ". Mais le jumelage Union belge-Festival de Rochefort progresse. Scoumoune à Bois-Saint-Jean. Bölöni se sent un peu seul : Onyewu annonce son départ en fin de saison, de Camargo s'entraîne toujours à part, Dalmat quitte le groupe en vitesse car le petit Lenny est annoncé à Paris où Maman perd les eaux. Benko est cité à Lokeren, une équipe taillée pour lui : on n'y marque jamais. Pour cent briques, t'as que dalle. Voie sans issue pour Tom De Mul, déchiré aux adducteurs et qui peut rendre son maillot genkois au concierge pour repassage. A 250.000 euros la location à Séville et 400.000 euros de salaire, ça fait 496 euros la minute et... 92.500 euros le but en cinq mois. Une ellipse en profondeur. Frank Berrier resigne jusqu'en 2013 à Zulte Waregem. Sans le foot, le roi des assists serait à la rue. C'est lui qui le dit : à l'école il n'aimait rien... sauf les maths. Paraboles, sinusoïdes, logarithmes, on comprend que le garçon brille dans le jeu long. Obrigado Cristiano. CR7 (deux buts) et ManU passent la fessée aux gamins d'Arsenal. Le champion de Belgique ira direct en poule de la Ligue des Champions palper les 15 millions. Standard ou Anderlecht : à qui les piécettes jaunes ? Ivan De Witte précise qu'il faudra partager avec les autres, " car c'est le foot belge qu'il faut renforcer. " Autocensure. Les joueurs du Standard banqueront 2,5 millions en cas de titre, soit 100.000 euros par joueur. Illico presto, ils décident de limiter les points de presse, histoire d'éviter les dérapages dans les journaux. Ariel Jacobs ironise : " A ce rythme, Waasland décrètera aussi un silenzio stampa avant de jouer le Lierse. " Espinoza est déjà en vacances : il vient en trottinette à l'entraînement. Bruges, un club plein d'âme. Vadis et Ciman se reniflent le museau à l'entraînement, quelques jours plus tôt c'était Dahmane qui frottait les oreilles à Akpala. Faute de points, reste les poings. Dans son bureau, Luc Devroe déprime : " Dois-je mettre une bombe dans le vestiaire pour provoquer le déclic ?" Mais les joueurs brugeois auront une prime spéciale et une semaine de vacances supplémentaire s'ils terminent troisièmes. Et puis quoi encore ? Prédestinations. Marcin Wasylewski explique que s'il tape aussi facilement des buts que des cartons, c'est parce qu'il a joué devant jusqu'à 16 ans. Oui, au foot. Björn Vleminckx explique qu'il pourrait marquer encore plus, car à 16 ans lui jouait encore médian déf'. Allez piger. NB : Wasyl Jr, Oscar, 7 ans, joue arrière chez les Mauves, mais c'est à la maison qu'il travaille ses tacles à hauteur de genou. Vivent les vacances. Le TAS se souvient de Michaël Wiggers, et ajoute deux mois à sa suspension (déjà purgée) pour dopage présumé. Ça tombe bien, Mich' est blessé et le foot en mai-juin, c'est playa... Marche avec les Loups. Les rues de La Louvière voient défiler 300 petits bonshommes verts : les joueurs et supporters des Loups refusent la radiation. Verdict le 27 juin. Ne leur jetez pas la pierre. En match de gala, le Brussels honore la Palestine, mais lui passe quand même quatre caisses, dont trois de Papy Culek. Le chemin est encore long, mais tracé. C'est l'essentiel. Excellence. Roland Tis en a tellement marre de voir Benoît Roul dans son bureau, qu'il lui refile la licence. Mais Mouscron reste sous tutelle : interdiction de transferts entrants. Et si l'Excel se casse la gueule en juin, quand on aura joué les barrages ? Personne ne sait. On reparle d'une fusion avec Tournai, qui connaît bien la procédure. Scifo glisse qu'il a des contacts avec des investisseurs. Enzo a chopé le virus. Na-na-na-nè-re. Le Standard râle sur les dates des test-matches (21 et 24 mai) : il veut plus que trois jours de récup entre les deux. Pierre François déchire la Kirin Cup : " Si c'est pour aller à un tournoi-bidon avec un coach-bidon... " Pas sympa pour Frankie, ça. La réplique de DJ Philips ne tarde pas : " Si certains continuent à faire des problèmes, on va mettre un match des Diables le 10 juin, qui est une date officielle FIFA. " Poil au doigt. Arriba, arriba. Jelle Speedy Van Damme explique pourquoi il termine la saison pied calé : " A l'entraînement au moins, je peux faire du 120, et sans permis. " Question vitesse, un certain Alonso - mais pas Fernando - est pisté au Costa Rica, c'est un n°10, pote à Ruiz. Juhasz a une pensée pour Frutos : " J'ai perdu deux kg à cause d'un virus, ne venez pas trop près c'est peut-être la grippe mexicaine... " Rien de tel pour avoir une paix royale. Kleenex-mania. Six semaines après avoir quitté son job comme coach, Ronny Van Geneugden se fait vider par Jos Vaessen : verdict de la première réunion de travail avec le grand Hein. A Charleroi, Philippe Vande Walle salue les Zèbres et prépare sa valise. " Cinq ans ici, c'est bien assez. " Surtout à essayer de gueuler plus fort que les iPods. Erreur sur la personne. Eric Gerits est Limbourgeois comme son presque homonyme, mais personne ne lui a demandé de coacher les Diables. Le directeur général de Genk passe 24 heures en cellule à la prison d'Hasselt, mais il n'a rien fait de mal. C'est au profit des enfants défavorisés du Limbourg. Au moins ça lui évite de croiser Jos Vaessen. Swa-mania. Un an que François Sterchele s'est fait la malle contre un arbre. Le cimetière d'Alleur monte une nocturne pour accueillir tout le monde. A Bruges, son maillot se vend toujours au fan-shop, et dans le vestiaire sa place est restée vide, son casier aussi. Son pote Blondel s'est mis plus loin : trop dur au quotidien. Son grand-père, qui le véhiculait en culottes courtes, va chaque jour sur la tombe, et se repasse ses buts en boucle à la maison. C'était presque hier. Chauffage pour tout le monde. La Ligue Pro confirme : dans un an, le chauffage et l'arrosage automatique du terrain sera obligatoire, sinon pas de licence. Chaque chose en son temps. Maintenant que Dufer revient à Sclessin, le Standard propose ce qui se fait partout ailleurs : empêcher qu'un joueur prêté affronte son employeur. " C'est une question d'éthique ", argumente Pierre François. Car cette saison, c'est bien dommage que Greg ait pris un troisième carton chaque fois avant de jouer face aux Rouches. Les calculs de Mister V. Verschueren repasse sur le billard, il lui reste quelques calculs aux reins à enlever. On rassure ses partisans, Mister Michel sait encore compter. Steven, le plus malin. Defour bat Jef Delen (Westerlo), Wouter Scheelen (idem) et Peter Mollez (Courtrai) pour la palme du footeux le plus fûté, décernée par une radio locale flamande. Exemple de question : " Quelle est le cocktail préféré des filles dans Sex & the city ? " Steven est très fier de son QI : 119. Liquidation totale. Le GB Anvers et Malines expédient l'affaire en gentlemen (3-1). Proto fait son tour d'adieu, les Rats remontent vers la colonne de gauche, les Sang et Or ont déjà la tête au Heysel. C'est pas moi, c'est l'autre. Philippe Collin réunit sa commission technique pour rien : non seulement il n'a pas encore de coach fédéral, mais en plus il décline la présidence. Michel Preud'homme lui suggère de prendre Dury, " un homme structuré, intelligent,... et consensuel ". Très utile après l'intermède René. Bia bouffe du Zèbre... et il digère mal. " On m'a fait jouer blessé pour me mettre en vitrine, le terrain est merdique, je me casse d'ici en fin de saison. " Collins en prend aussi pour son kilt. " Il avait promis de jouer au sol et dans les pieds, et là quand je joue, on me met devant et dos au but. " Vroum-vroum. Guido Brepoels est un coach moderne : activité teambuilding pour les promus de Saint-Trond qui s'essaient aux gros cubes dans les bosses de Kasterlee. Un canari au volant d'un buggy, même Walt Disney n'avait jamais trouvé un truc pareil. A nous les tests-matches. Le Standard et Anderlecht font le boulot. Contre Bruges (2-0), Bolat a montré les gants, Dalmat a touché de l'alu, Witsel et Jovanovic se sont engueulés pour un peno, et Onyewu a griffé d'un but son match d'adieu. Venu remettre à Wistel sa godasse dorée, Dédé Deschamps a apprécié. Au Parc Astrid, Boussoufa a réglé le compte roularien de son pote McDonald (3-1). UEFA, nous voilà. La Gantoise plante deux éperons dorés à Courtrai (0-2), MPH montre à Hein ce qu'est le réalisme et prend option sur le podium. Le Club Bruges est sauvé par le petit frère du Cercle, vainqueur de Westerlo (2-1). Les Campinois oublient l'Europe, mais offrent à Ruiz la tête des buteurs : 16 buts comme Mbokani et De Sutter, en ayant moins joué. Cette année, le critère est le temps de jeu. Zulte Waregem (0-2 à Mouscron) bat son record historique de points en D1 (52), mais a sprinté trop tard pour l'UEFA. Chez les crabes... Lokeren et Genk faussent le championnat en jardinant face à Dender (0-2) et à Charleroi (3-0), où Théreau a marqué et Defays a chialé. Le Sporting est sauvé, Roulers sera barragiste avec Dender ou Courtrai. Mons et Tubize ont déjà ouvert la prochaine saison de D2 (1-1). Belgique, ô terre chérie. Faute de transfert, Jova redécouvre la Belgique. " Plus je vis ici, plus j'adore ce pays : vous avez les meilleurs hôpitaux, les meilleurs restos, les meilleurs centres sportifs.... ( NDLR : ah bon ? " Il a même repéré une bicoque. Avec jardin contigu aux Witsel ? Oui, pour bosser les pénos. " Si Luciano me donne la moîtié de ce qu'on m'offre à l'étranger, je reste. " Dit comme ça... Gazon maudit. Plus un seul brin d'herbe au Heysel : la Ville installe le drainage et la nouvelle pelouse pour la finale de la Coupe. Les travaux ont du retard et la fédé commence à stresser. En matière de lenteur, l'UB connaît la musique. par érik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)