Avril LUNDI 27

PV pour simulation. Mbark Boussoufa plonge dans le rectangle adverse... et dans les salons de thé. Pour la police de Bruxelles, l'ex-Soulier d'Or est une " diva " : il était le seul à ne pas vouloir montrer ses papiers lors d'un contrôle. D'où les menottes et le panier à salade. Mais pour une simulation c'est la carte jaune, non ?
...

PV pour simulation. Mbark Boussoufa plonge dans le rectangle adverse... et dans les salons de thé. Pour la police de Bruxelles, l'ex-Soulier d'Or est une " diva " : il était le seul à ne pas vouloir montrer ses papiers lors d'un contrôle. D'où les menottes et le panier à salade. Mais pour une simulation c'est la carte jaune, non ? Le stress ? Quel stress ? Ce lundi, c'est piscine pour les gars du Standard, qui barbotent dans un établissement thermal du coin. Comme lors du stage hivernal, Bölöni se fait rincer par ses grands enfants. Et comme à Valence, Defour zappe le water-polo. En janvier, il s'était retourné l'épaule. Canari gueule de bois. Lendemain de titre à Saint-Trond, un typhon est passé : les ouvriers remplissent quatre containers de déchets, on a vidé 30.000 pintes, et les poteaux de corner ont disparu. Rentré chez lui à 3 h, le gardien Mignolet est à 6 h du mat' à la radio locale, puis file à son examen d'anglais. Il a tiré la question sur l'Afghanistan, Cuba et l'Europe. Paraît qu'il a réussi. Il ne se souvient de rien. C4 bis. Beveren vire son coach Alex Czerniatynski, qui a loupé le tour final. Alex avait déjà dirigé l'équipe en 2007-08, et le club l'avait déjà vidé en fin de saison. Si c'est pas de l'acharnement, ça... Politique à la belge. Le Standard pousse Philippe Collin à la présidence de la Fédé. Il reproche à François Jovial De Keersmaeker son rôle actif dans la scission en deux ailes linguistiques. Collin est tiède (voir l'article de Bruno Govers), mais il flaire le bon coup : monnayer les voix francophones en échange de la nomination de de Sart ? Yes, he can. Cherche parolier. Pour l'épisode " Wallons=pédophiles ", l'Antwerp est condamné à 13.288 euros d'amende. Mais avec sursis jusqu'au 1er mars 2010. En clair, la chorale anversoise pourra reprendre son texte dans un an. L'entraîneur de Virton doit payer 2.000 euros tout de suite pour... provocation. Cherchez l'erreur. Rattachement liégeois. Dans le calendrier grégorien de Pierre François, c'est le premier avril : le DG liégeois veut jouer les tests-matches au Stade de France. Quoi c'est fait, le Standard en Ligue 1 ? Yves Leterme est prêt à chanter la Marseillaise ? En fait, c'était pour rire. Fin mai, il y aura bien un Belge au SDF, mais ce sera Johnny. PAP1. Avant JPP balançait des patates, aujourd'hui il expédie son CV à l'Union belge. C'est dire que le garçon est bas, très bas. Papin comme coach des Diables, Philippe Collin aurait souri. Voilà où ça mène, le Kakolac. Qui veut mon disque ? C'est la dernière tendance du moment. Pendant la nuit, deux students ont piqué le disque central et les points de penalties à La Gantoise. Pour y mettre le fanion du Club Bruges. Un dossier sensible pour Michel D'Hooghe. C'est mieux au tribunal. Le juge du travail traite l'affaire Dahmane, Genk réclame 820.000 euros pour rupture de contrat. La décision tombera le lundi après la finale de Coupe. Jos Vaessen a comme un tic nerveux. Et tout ça, Momo, pour finir à Mons... Mons, justement, veut du pèze pour le passage de Cordaro à Charleroi. Me Laurent Denis, qui déteste l'injustice, saisit la Commission Nationale des Sports. Colloque singulier. Gérard Houiller est à l'Union belge. Mais c'est pour un colloque sur les stades du futur. N'importe quoi. D'autant que Philippe Collin se cachait derrière la porte des toilettes... Ciseaux, papier collant et feutres fluos. Les vestiaires virent aux ateliers bricolage. Au Stade Breydel, Luc Devroe colle au tableau les déclarations de Defour : " Jouer Bruges est une formalité ". Et au Parc Astrid, c'est Dalmat qui fait la une aux valves : " Anderlecht est une équipe gonflée, y a de bons joueurs mais pas exceptionnels comme chez nous ". S'il faut ça pour les motiver... Jeu propre. Witsel, Goreux et de Camargo tournent une pub pour la Ville de Liège sur la propreté urbaine. Depuis qu'il est Diable Rouge, Igor n'a plus de problèmes de papiers. Jovanovic insiste pour que le Standard prolonge Benko : " OK c'est mon ami, mais chaque fois qu'il joue, il montre quelque chose. " Ah bon. Transfert remboursé. Tom De Sutter tape aussi des caisses au fan-shop d'Anderlecht. Son maillot représente un tiers des ventes. Boussoufa, Polak, Van Damme et Biglia se partagent le reste. Un regret de plus pour Glenn de Boeck. Game, set and match : Bölöni. En 97, Filip Dewulf faisait demi-finale à Roland-Garros contre Kuerten. Bölöni descendait en Ligue 2 avec Nancy. Douze ans plus tard, c'est le Roumain (56 ans) qui bat le Belge (36) sur un court du Sart-Tilman. Le score : 6-2 6-3 8-6... avec deux à trois points d'avance par jeu pour le coach. Bölöni a joué avec Nastase et fut voisin de Justine à Monaco. Sur le terrain, il ne monte jamais au filet, marque peu de points, mais ne commet aucune faute. Le joueur est aussi stratège que le coach. Formation locale. Après avoir écumé l'Islande et l'Afrique, Lokeren découvre le Pays de Waes. Avec l'argent de la Ville, le club va accueillir des écoles et former les entraîneurs de la région. Willy Verhoost va s'ennuyer. Et moi, et moi, et moi... Beckenbauer lorgne van Gaal pour son Bayern. Le Plan Collin se met en place : de Sart sera bientôt seul candidat. Quoique... Dans son billet hebdomadaire pour une gazette flamande, Walter Meeuws se verrait bien futur coach des Diables. " En tandem avec Wilmots, j'ai le profil de l'emploi. " Walter qui ? Genk à temps partiel. Vergoossen a craqué : il est le nouveau conseiller technique du Racing. Mais ce sera à mi-temps, car Sef sait où il met les pieds. Les derniers mots de son prédécesseur Willy Reynders ? " Jos Vaessen est un opportuniste populiste, à chaque défaite il raconte n'importe quoi. " Pour Reynders, le Standard et Anderlecht sont les exemples à suivre : " Leur réussite, ils la doivent à leur sérénité. " Mouais. Carrousel montois. Mons consomme beaucoup de coaches, mais là c'est un record du monde. Neuf jours après sa nomination, Cossey doit laisser sa place à Siquet, qui donne l'entraînement collectif. En fait, c'est pour son stage de Licence Pro... Rudy a eu chaud. Mais la vigilance reste de mise : Thierry revient la semaine prochaine ! Fichues options. A Charleroi comme à Mons, on manie parfaitement l'art de l'option. Un sauveur, ça se paye : malgré son but du maintien contre Zulte, Christophe Grégoire ne sera pas conservé. Ingrats, va... Torben Joneleit va rester, mais il veut partir : " J'ignorais l'existence de cette option, je ne reste pas dans ce club. " On le savait très proche de John Collins, de là à être ventriloque... Anvers et contre tout. Le gouvernement flamand signe les derniers papiers : Anvers aura son grand stade, en bordure d'Escaut. Le site Petroleum-Zuid accueillera 8.000 logements, des éco-entreprises, un centre commercial et des cinémas. Le stade de 25.000 places (extensible à 40.000 pour les grands événements) sera prêt en 2012-2013 et accueillera... le GB Anvers et l'Antwerp. Début des problèmes. Capi, c'est fini. On le sentait venir, Franck Defays largue ses rayures. Il en a marre, et va se barrer malgré sa clause de reconversion dans le staff. Le régime Brogno, Vande Walle ou Siquet, très peu pour lui. Il essaierait bien un an à l'étranger. Vas-y Francky, c'est bon. Chacun son truc. Pendant que l'agent de Momo Sarr annonce son poulain à l'AS Rome et Aston Villa (mise à prix : 3,5 millions), Salim Toama fait les cent pas sur le parking - depuis cinq mois d'ailleurs... Cool à l'aise. Au GB Anvers, on liquide tranquille la fin de saison. Peu de monde à l'entraînement : Anthuenis est en recyclage pour la Licence Pro, Leko règle des trucs en Croatie et De Decker... déménage. Allumez le feu. Le public de Sclessin est un plaisir, et doit le rester. Mais pas pour la cellule foot de l'Intérieur. Contre Malines, les feux de Bengale étaient splendides mais... dangereux. Si les supporters remettent cela, ils seront interdits de stade à La Gantoise. Cela promet pour l'ambiance. Jurassik Davy. Si Schollen n'encaisse plus depuis des lunes, c'est grâce à ses trois agames. De charmants reptiles de la famille du lézard. Davy les nourrit et les cajole, quand ils sont sages ils peuvent même roupiller sur le canapé du salon. Vieux beaux. Sur un terrain annexe de Genk, les vieilles gloires locales Nilis, Strupar, Medved, Gaspercic, Olivieri etc. se la jouent bienfaisance. Au coup de sifflet final, on aurait relevé 22 fractures de fatigue. Saison de m... Michel D'Hooghe s'écroule dans son garage au moment de partir au stade. Le futur ex-président brugeois est hospitalisé dans sa propre clinique, mais plus de peur que de mal. Le toubib qui devient patient... En soirée, son équipe poursuit sa dérive face à Lokeren, sa bête noire (défaite 2-3) : depuis l'annonce du départ de Mathijssen fin mars, le Club a pris six points sur quinze. Chauffe, Herman. Après Genk, le Standard et Westerlo, Anderlecht passe au chauffage central, version pelouse. Les travaux auront lieu durant l'été. Sur le site de la firme, on peut lire que la mise en route se fait par GSM. Et les pannes sont signalées par SMS. Van Holsbeek va devoir augmenter sa bande passante. Bières, doritos et mixette. Luc Varenne est de retour. Depuis deux matches, trois fadas d'Anderlecht commentent de leur salon les matches des Mauves à la télé. Le direct passe sur leur webradio, www.directanderlecht.be. L'audience se cherche un peu : pic de 14 auditeurs contre Dender. La zizanie Zulte. Terrain miné : le Standard piétine au stade Arc-en-ciel, malgré le poteau de Benko et l'exclusion du local Taravel. Le retour de Mbokani n'y a rien changé. Zulte Waregem rejoint Ostende (2005) et Roulers (2007) dans les 0-0 maudits de fin de saison : le titre s'éloigne. Buffalos, Buffalos ! Gand remercie les Brugeois : elle assure face au Cercle (2-1) et prend l'avantage psychologique sur le Club. On a apprécié le but Premier League de Leye. Westerlo domine Roulers (1-0) et compte sur l'ennemi genkois en Coupe pour accrocher l'UEFA. Pour le reste, Vleminckx se paye une tranche de Zèbre (Malines-Charleroi 2-1), Proto s'oublie au Canonnier (Mouscron-GBA 3-1) et Mons forge son troisième nul depuis Noël à Dender (0-0). Ouf, ce ne sera pas pire qu'Hasselt : trois points au deuxième tour en 79-80. Menu rouge et mauve. Chez les Chatelle, les repas de famille du dimanche sont très animés. Car si Thomas est fan des Mauve (et de Degryse) depuis tout petit, Papounet et Mamy sont des Rouches acharnés. A bientôt deux ans, la petite Elise s'en tape. Du moins on espère pour elle. Dender et l'Inami. Erwin Lemmens, gardien-éclopé de Dender, attaque le club en justice. Il n'est plus payé depuis décembre, malgré deux opérations aux hanches et quatre bilans médicaux qui le déclarent apte. Mais le club craint la rechute, et l'a fait constater par un autre toubib. Quand Boskamp était convalescent, le club l'a fait passer pour invalide. A la Sécu, Dender ils commencent à connaître... Ouvrez la cage. Les Canaris balancent leurs vieilles plumes. A Saint-Trond, les papys Marc Hendrickx (34 ans) et Mario Cantaluppi (35) sont priés d'aller picorer ailleurs. En D1, ça vole un rien trop vite pour eux. Dommage, on ne verra plus Madame Cantaluppi dans les tribunes. Une ex-playmate. Cool guy. Because Asare, David Grondin fait banquette à Malines. Alors, il ressasse le bon vieux temps. Il y a dix ans, il était jeune et beau, il jouait à Arsenal. " Wenger m'avait à la bonne, j'ai même été titulaire en Champions League. Mon meilleur pote, c'était Anelka. " Cool à l'aise mec et kiffe le teuf. Arrangement en sol mineur. Genk pionce profond face à Courtrai (0-1) et offre le maintien à son ami Hein. Le Racing jouera son Europe sur la finale de Coupe : bienvenue au casino. Croche-pied en guise d'adieu. Emballez c'est plié : Tubize retourne à Teletubbyland-D2 sur un dernier baroud contre Anderlecht (1-1). Le coup de boule de Wasyl n'a surgi qu'à la 95e, les Mauves ont sué et Polak (exclu) a disjoncté. Le stress sévit partout. Buteur local, Dufer prépare son retour à Sclessin ; multiple messie, Ardouin y a presque gagné un contrat. Ciao Tubize, et merci pour la bouffée d'air pur. A moins que Mouscron... par érik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)