LUNDI 12 JANVIER

Le grand déballage débute à Bruges. A chaque jour, sa réunion de crise. La question est toujours la même : à qui la faute ? Un indice : depuis le début de l'ère D'Hooghe en 2003, aucun coach n'a pris plus de 62 % des points. Ni Jan Ceulemans, ni Emilio Ferrera, ni Cedomir Janevski, ni Jacky Mathijssen. Trond Sollied carburait, lui, à du 71 %. Et Antoine Van Hove ne scoute plus que des pigeons. Le hara-kiri est peu pratiqué dans le football belge !
...

Le grand déballage débute à Bruges. A chaque jour, sa réunion de crise. La question est toujours la même : à qui la faute ? Un indice : depuis le début de l'ère D'Hooghe en 2003, aucun coach n'a pris plus de 62 % des points. Ni Jan Ceulemans, ni Emilio Ferrera, ni Cedomir Janevski, ni Jacky Mathijssen. Trond Sollied carburait, lui, à du 71 %. Et Antoine Van Hove ne scoute plus que des pigeons. Le hara-kiri est peu pratiqué dans le football belge ! Nicolas Frutos, c'est du tragi-comiquede répétition. Après l'infection virale, voici l'antibiotique véreux qui vous pourrit le tendon. Nouvelle absence d'un mois. " C'est irréel ", bredouille Ariel Jacobs. Alors méga guigne ou complot international ? Herman Van Holsbeek pencherait pour la seconde hypothèse. Depuis quelques jours, il évoquait Tom De Sutter et l'après-Frutos. On comprend mieux. Nico, il vaut combien sur Football Manager ? Bisou remonte dans les volts. Milan Jovanovic veut quitter le Standard car on lui manque de respect. Air connu : " Il n'y a pas d'accord entre Luciano et moi. Si je veux, je pars. " Le hic, c'est qu'il n'y a aucune offre. Pas de blème pour Jova : " En juin mon prix aura baissé et on m'offrira un meilleur contrat. " Ce type a vraiment réponse à tout. Le foot à la trêve fait déjà débat. Sortant de Bruges-Roulers, Stijn Stijnen est scandalisé : " L'intégrité physique des joueurs est menacée. " Le garçon est connaisseur ! Denis Van Wijk le coach roularien prévient que " les équipes techniques vont en pâtir " ; pas Roulers donc. Et l'arbitre Claude Bourdouxhe de s'en mêler : " Moi je n'ai pas glissé une seule fois. " C'est bien ! Enfin le plus futé, Hein Van Haezebrouck : " Si Anderlecht perd comme Bruges, on ne parlera plus de foot à Noël. " Dans ce festival, un seul type est vraiment concret, c'est Pierre-Yves Hendrickx : " Et si on affectait une partie des droits télé aux terrains chauffés ?" Si ce n'est pas Frutos, c'est Baseggio. Le Mouscronnois est hospitalisé pour un virus, mais sort le soir même. Walt et Nico, une affaire qui roule. Le Standard n'est pas prêt pour le foot hivernal. Après le retour de stage, Dieumerci Mbokani, Benjamin Nicaise et Igor de Camargo ont dû faire tracter leur belle auto enneigée. Andrès Espinoza, qui habite pourtant à 100 m de Bois-Saint-Jean, a embouti le grillage du complexe. C'est ça ou plonger dans la Meuse... Odita Obiora (attaquant, Nigéria) signe pour deux ans et demi. On vous en parle car c'est à Westerlo. Remember Tosin Dosunmu, Patrick Ogunsoto, Jaja Coelho, Ruiz. Anderlecht boit la tasse et perd sa Coupe à Malines (2-1). Les trois grands (Anderlecht, Standard, Club Brugeois) sont out avant les quarts de finale, c'est du jamais vu depuis 27 ans. Good old Thomas Radzinski qualifie le Lierse dans les dernières minutes à Dender (2-3). Cercle Bruges-Charleroi a été remis. John Collins a une semaine pour lire le règlement de la Coupe. Il pensait qu'en cas d'égalité, on jouait un replay. C'est un journaliste qui lui a parlé des tirs au but. Welcome, John !Benoît Roul est bien nommé. Pour l'administrateur de Mouscron, tout roule au Canonnier, malgré les rumeurs alarmistes. Il manque trois millions pour boucler la saison, mais les droits télé et le sponsoring doivent encore tomber. " La licence n'est même pas nécessaire car elle ne conditionne que le droit de transférer en janvier. " Pas sûr qu'à l'avenue Houba, on apprécie... En attendant, l'Excel a faxé au Standard une liste de joueurs à vendre. Ça s'appelle être proactif. Igor de Camargo prolonge jusqu'en 2013. Le meilleur joueur de tête de Belgique veut aussi faire un bébé. " Chacun veut s'inscrire dans la durée ", commente Pierre François. Pas de doute, le Standard a changé. Mehmet Sarper Kiskac (18 ans, Ankaragücü) a tout d'un Turc : le nom et les habitudes. Le nouveau défenseur offre des loukoums à tout le noyau. A la pesée, les gars. Un match se gagne plus grâce aux remplaçants qu'aux titulaires. Intéressant théorème signé Frank Defays. Du temps de Mathijssen, chacun s'encourageait du bord de la touche. Mais avec les mauvais résultats, chacun se serait replié sur sa petite personne. " J'en avais marre de jouer l'assistant social ", bougonne Capi. Message passé à John Collins. En Coupe, on mange les restes. Après le carnage des derniers jours, Genk assure face à Lokeren, (1-0) et La Gantoise déroule contre Mouscron (2-1). Westerlo, qui ne joue bien qu'avant janvier, s'écrase à Courtrai (3-1). Et Zulte Waregem coince aux tirs au but chez une D3 le Racing Malines (0-0, tab 10-9). A venir, des quarts très sexy, FC Malines-Courtrai ou RC Malines-Lierse. Laurent Haulotte apprécierait moyennement. Le KaVé et le Racing sont en quarts : Malines, c'est hype. Regi Van Acker, T1 du Racing : " Si c'est comme cela qu'on joue en D1, c'est inquiétant. " Déjà le dikke nek ? Pas de risque avec Michael Clepkens, le gardien qui n'avait jamais tapé un peno : " Je voulais tirer à droite, mais le ballon est parti au milieu... " On est peu de choses. Le lendemain le garçon est sans boulot, son contrat chez Sibelgaz est terminé. Pas de quoi se consoler avec la prime de qualif : 200 euros par joueur, prime négociée dans les vestiaires avant le coup d'envoi. Pas belle, la vie. Trésor Mputu a l'air sûr de son coup. " J'ai signé pour quatre ans au Standard. " Plus personne capte que dalle dans cette saga qui dure depuis deux ans. Tantôt c'est le passeport qui est perdu, tantôt c'est le certificat de transfert qui est foireux. " En Afrique, rien n'est simple ", répète Dominique D'Onofrio. De fait, les supporters menacent de saccager sa maison de Lubumbashi s'il quitte son club. En espérant que Trésor n'ait pas fait comme Mémé Tchité : signer tout ce qui lui passe sous le nez... Roger Vanden Stock calcule vite. Avec un noyau de 26, et sept à huit titulaires boulonnés, 18 joueurs vont se disputer trois places. Les soldes, c'est du -70 % à Saint Guidon. Mais les temps sont durs : " Nos joueurs sont trop chers, et la crise frappe partout ", commente Van Holsbeek. Pas très discret, De Sutter : Tom se paye un petit coucou à l'entraînement du Cercle. Jonathan Legear, lui, a confondu flanc droit et voie publique : il est privé de permis. " Potable, sans plus ". Robert Jeurissen analyse le premier tour de ses arbitres. " Il y a eu un nombre anormal d'erreurs. " De retour de stage, Frank De Bleeckere découvre son domicile cambriolé. Cinq stagiaires sont promus en D1. Bienvenue au casse-pipe, les gars. Parmi eux, Sébastien Delferière, fils du vice-président de l'URBSFA et employé à la Maison de Verre. Le profil parfait. Autre novice : Sam Loeman loue un car de 35 supporters pour son premier match, Mouscron-Tubize. Populaire, le garçon, Ne critiquons plus jamais les arbitres. Mathias Pilat a 19 ans, chaque week-end il aime prendre son sac pour arbitrer son match. Bryan Jooken a 18 ans, il aime marquer, mais il n'aime pas les cartons rouges. Mathias a exclu Bryan qui l'a menacé de représailles. Devant le comité provincial, Bryan a écopé d'un an de suspension. A la sortie de la séance, il a cogné Mathias ; hospitalisation et commotion cérébrale. Bryan risque la radiation à vie. Nous sommes en P3 limbourgeoise. Fin de la saga De Mul, Séville est content. Jos Vaessen a revu trois fois son offre pour un prêt jusqu'en juin. Dont coût : 400.000 euros pour 6 mois ! L'Israélien Barda croise les doigts. Comme chaque ressortissant de l'Etat hébreu, Barda est officier de réserve et rappelable à tout moment vers Gaza. Faites du foot, pas la guerre. Le Beerschot a son Baseggio. Ivan Leko, en surnombre au Club Bruges, signe pour trois ans et demi. Au Kiel, il recevra sans doute moins de penalties cadeau qu'au Jan Breydel. Khalilou Fadiga ne bougeait pas beaucoup plus, mais la classe il l'avait. Malines est en fête, mais son bourgmestre tire la tronche. Pas question de jouer les deux quarts de Coupe le même jour à domicile. Question de sécurité. Cela ne perturbe pas Björn Vleminckx : le petit Wilmots est élu par les supporters " Joueur de l'Année ". Et Björn de se refarcir quelques pompes. Tom De Sutter aime le vélo. Chaque année, il s'installe au Carrefour de l'Arbre pour suivre Paris-Roubaix. C'est juré : si Anderlecht est champion, il pédalera de Bruges à Bruxelles. Faudra marquer, Tom. La candidature Coupe du Monde 2018 choisit Eindhoven comme quartier général. Comme lors de l'Euro 2000, ce sont les Bataves qui tirent les ficelles. Dix ans jour pour jour qu'Ariel Jacobs a presté son premier match comme T1. Le RWDM, ça vous rappelle quelque chose ? Mais Buster Keaton pense encore à Malines : " J'en suis malade, et j'espère que les joueurs le sont autant que moi. " Et de citer Jean Gabin : " Aujourd'hui, je sais qu'on ne sait jamais. " Ce n'est que du foot, Ariel... Jasjtsjoek ou Iachtchouk ? Ecrivez-le comme vous voulez, ce type émarge aux derniers stylistes de D1. Moins souvent blessé à Anderlecht, Oleg aurait fait une autre carrière. Le rythme d'un match hebdomadaire au Cercle lui convient mieux. L'Ukrainien marque les deux buts brugeois au Parc Astrid (victoire 1-2). De Boeck est beau joueur : " C'est un hold-up et j'espère ne pas aller en prison. " En général, Anderlecht virevolte au deuxième tour, et là ça cale solide. De Sutter ne marque toujours pas. Gillet, oui. Courage fuyons. Michel D'Hooghe arrive en fin de mandat, et ne compte plus rempiler à Bruges. Trop occupé sans doute à la FIFA. Pourtant le projet de nouveau stade à Loppem avance enfin : la Région est d'accord pour le site. Tif rejoint Tondu. Après De Mul, Genk signe Stein Huysegems pour quatre ans et demi. Vaessen donne à Twente un beau chèque de 900.000 euros et met la pression : " Avec Tom et Stein, j'attends un prix en fin de saison. " Coupe et/ou ticket européen. Au Standard, on parle français. Jovanovic, Mikulic, Benko et Bolat vont au cours après l'entraînement. Jova a mis deux ans et demi pour s'y mettre. Il a une bonne raison : " Je ne pensais pas rester si longtemps ici. " De fait. Il faut sauver le Soldat Jacky. A la veille du D-Day face à Malines, Franky Vander Elst et Gert Verheyen montent au créneau. " Mathijssen doit rester, c'est l'équipe qui manque de talent. En virant Jacky, la direction perdrait ce qui lui reste de crédibilité. " Fils indignes. Michel Preud'homme tient son back gauche. Erlent Hanstveit a 27 ans et provient de Brann Bergen. Le Norvégien a même passé un test à Manchester United. Mais c'était il y a dix ans ! Les Vosges ont définitivement décoincé Tubize. Le club attaque Lille à la FIFA. Il réclame depuis belle lurette 33.000 euros pour la formation d'Eden Hazard. Les nains aussi ont commencé petit. Les Diables Rouges sont très connus au Japon. René emmènera ses ouailles à la Kirin Cup fin mai. Face au Chili et au Japon. Attention, le pays hôte concurrence Alain Courtois pour le Mondial 2018. La crise, c'est pour tout le monde. En 2008, la dette ONSS cumulée des clubs de D1 a crû de 6 % (1.629.487 euros contre 1.534.427 en 2007). En D2, elle a doublé en deux ans. Et les dettes privées ne sont pas prises en compte... John Collins a du boulot. Pour la deuxième de l'Ecossais au Mambourg, les Zèbres torchent leur copie. Même réduit à 10, Westerlo gagne en sifflotant (1-2). Le public carolo, lui aussi, a déjà sorti le sifflet. Et pour pratiquer le jeu au sol cher, paraît-il, au nouveau T1, il faudra aussi un meilleur terrain. Allô la Ville ? Pas d'état d'âme pour qui veut grandir. A Tubize, Albert Cartier renvoie dans le noyau B trois des baroudeurs de la montée. Benjamin Lambot, Gauthier Diafutua et le capitaine Jean-Baptiste Paternotte peuvent se chercher un nouveau club. Quoi qu'il arrive, Massimo Moia gardera un bon souvenir de Charleroi. Depuis sa signature chez les Zèbres, il compte 100 nouveaux amis sur Facebook : Massimo ne déçois jamais tes amis. Le foot c'est du social, qu'ils disaient. La Gantoise passe à l'acte : le club va organiser une bourse à l'emploi pour mettre en contact ses sponsors et ses supporters. Donc tant qu'à chômer, autant tenir pour les Buffalos.l par erik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)