5 Janvier - LUNDI

L'arbitrage belge en crise ? A l'étranger, personne n'est au courant. Frank de Bleeckere est élu troisième referee mondial par un jury d'experts derrière l'Italien Roberto Rossetti (finale de l'Euro) et le Slovaque Michel (finale de la C1). Notre sifflet la joue collectif : " L'arbitrage en Belgique est bon, nous méritons plus de respect. " Amen.
...

L'arbitrage belge en crise ? A l'étranger, personne n'est au courant. Frank de Bleeckere est élu troisième referee mondial par un jury d'experts derrière l'Italien Roberto Rossetti (finale de l'Euro) et le Slovaque Michel (finale de la C1). Notre sifflet la joue collectif : " L'arbitrage en Belgique est bon, nous méritons plus de respect. " Amen. Jan Polak quittera le Parc Astrid en fin de saison, sans doute pour l'Angleterre. La direction est d'accord et le box-to-box tchèque restera cet hiver. A La Manga, la croisière s'amuse. Ariel organise un teambuilding, souvenir d'une autre époque. Olivier Deschacht est le plus malin au quizz : il a identifié le plus de joueurs, de stades, de matches et... de sponsors. Sors de ce corps, Frankie... Mbokani a de la mémoire. Et le mot pour rire. A Valence, Laszlo Bölöni déboule sur le terrain dix minutes après tout le monde. " Désolé coach, mais vous avez une amende à payer. " Pendant ce temps, Axel Witsel se voit déjà Soulier d'Or... et même Ballon d'Or. L'ambition c'est beau, la patience aussi. Orphelins de Dante, les Rouches scrutent les backs gauches : Sébastien Pocognoli a été contacté, mais AZ en veut cinq millions. Le genre de montant que le Standard préfère encaisser. Genk est proche d'un accord avec Tom De Mul, qui ne joue pas à Séville et veut se relancer. Herman Vermeulen est nommé chef-scout. Willy Reynders lui avait été préféré, voici deux ans, pour succéder à Ariel Jacobs. Bizarre, la vie... Luc Devroe prend souvent l'Eurostar : " Avec tous les gardiens qu'on me propose, je peux remplir un bus londonien ". On sent que Karate Stijn Stijnen prépare ses valises : " Sans renforts, on peut oublier le titre... " le temps de finir sa phrase, et Dusan Djokic (deux matches, zéro but au premier tour) signe pour six mois à Nicosie. Pas sûr qu'on verra la différence. En janvier, Mouscron casse les prix. Mustapha Oussalah (26 ans, fin de contrat) rejoint Courtrai. Il a joué 16 matches avant son clash avec Scifo et a le sourire : " Je me réjouis de découvrir Hein Van Haezebrouck, un grand entraîneur ". Avec Christophe Dessy, Mons ne rigole pas. Toute la semaine : entraînements à huis clos. Sans Cédric Roussel, relégué dans le noyau B : " Si j'avais ouvert ma gueule comme certains, je jouerais ! " Réaction du DT/T1 : " Mons n'est pas une maison de repos. " Ambiance... Sandro Cordaro a toujours la bougeotte et Zulte Waregem en fait sa priorité l'été prochain. Le garçon parlait d'un top club... Johan Vermeersch est en colère. C'est chronique. La dernière idée du monarque molenbeekois : entraînements supplémentaires avec les amateurs du White Star (D3). Sympa pour Marc Grosjean. Jacques Bastin rejoint le paradis des footeuxà 96 ans. C'était le dernier rescapé de la fameuse Union 60, dont il était l'inamovible ailier droit. Rappel pour les boutonneux : du 9 janvier 1933 au 10 février 1935, les Jaune et Bleu alignèrent 60 matches sans défaite, avant de tomber sur l'ennemi juré, le Daring (2-0). Un record qui tient toujours. Même si, rappelait malicieusement le défunt, " le grand Milan de Marco van Basten a failli nous le chiper, il s'est arrêté à 59 ". Jonathan Legear parle comme il joue : à l'instinct. Mais il aurait rangé la bougeotte au placard : " Je reste jusqu'en fin de saison, je peux encore progresser de 40 %. " C'est précis. John Collins parle de la foudre tombée à côté du terrain des Zèbres, en Turquie : " Même en Ecosse, je n'avais jamais vu cela. " " J'ai senti le courant monter dans mes jambes ", ajoute Kevin De Wolf, le troisième gardien. Juste avant, le plafond de la chambre du président Abbas Bayat s'est écroulé. Les arbitres n'y sont pour rien. De n°3 en D2 à n°2 du plus grand club belge, c'est Michaël Cordier (Anderlecht) : " J'ai failli arrêter le foot ". C'était déjà un peu le cas au Brussels, non ? Pendant ce temps, le " plus grand club belge " cède l'un de ses grands espoirs, Arnaud Sutchuin à Roda. C'est Johan Walem qui doit être content. Michel Louwagie apprend que le Cercle Bruges a contacté Dominic Foley sans passer par lui. Glen De Boeck enfonce le clou : " Question déontologie, le directeur gantois est mal placé. " En plus, l'intéressé se flagelle : " J'aurais dû vendre Bryan Ruiz durant l'été, je pouvais en avoir 8 millions. " Après les gifles, Genk redresse la tête. Elyaniv Barda resigne jusqu'en 2013 et touchera un million brut par an, record du club. Moins de budget pour les gardiens : le portier de... Tongres (D3) Sem Franssen signe pour 18 mois, il sera le n°2 de Davino Verhulst. C'est tout de suite moins sexy que Bailly/Bolat. Tubize, lève l'option sur Jérémy Perbet, le buteur fou est donc lié jusqu'en 2010. Et le Parquet fédéral refuse l'immunité pour les supporters de Genk lors du match que vous savez. Bien vu, Chevalier Derwa. Lei Clijsters est incinéré à Hasselt. Dans l'intimité. La discrétion jusqu'au bout. Quo vadis ? Luc Devroe a été vu ce jour à Hambourg pour négocier le transfert de Vadis. Le médian bruxellois ne joue plus qu'en Regional Liga. La Belgique n'a pas le monopole du gâchis. Comme l'an dernier, Anderlecht prend la pâtée : 0-4 contre Carthagène, une D3 espagnole. Pas de gueulante pour Ariel Jacobs. L'an dernier, ça avait marché avec un bon second tour. Ariel n'est donc pas superstitieux... Olivier Deschacht déchire :" Le stage est mal organisé (...) On n'a pas besoin de défenseur supplémentaire ". Là par contre, Ariel voit rouge : amende ! Méfiez-vous des buffets d'hôtels. Oguchi Onyewu, Landry Mulemo et le joueur-test Hugo Valdir sont au pieu avec une bonne gastro. Pourtant, ce soir-là, les joueurs avaient quartier libre. Mbokani y va franco : " J'ai le niveau pour jouer à Manchester United, Liverpool ou au Bayern ". Ti djû. Steven Defour se met au water-polo et se fait à nouveau mal à l'épaule ; reste au foot, Steven. Stage terminé en revanche pour Milan Jovanovic (cuisse) et Benjamin Nicaise (dos). Bruges patine sur la plage de Knokke. Pour Stijnen, les stages au soleil ça ne sert à rien. " Le voyage fatigue, et ici au moins, on s'entraîne en condition de match. " Qui a dit qu'à Bruges, on déprimait ? Karim Belhocine a la hantise de l'avion. Pas de chance. Vu la météo arctique en Belgique, Van Haezebrouck improvise un stage en Espagne. Le médian de Courtrai va donc covoiturer avec le T2 Yves Vanderhaeghe. Joueur ou entraîneur, il a toujours aimé bouffer du kilomètre : 1.800 jusqu'à Alicante. N49, Vrasene. C'était devenu un lieu de culte, son meilleur ami Vinnie Verhoeven y avait gravé ses initiales. L'arbre funeste sur lequel feu François Sterchele est venu s'encastrer, le 8 mai dernier, a été abattu. Pour des travaux à la route. " Espinoza reste mon n°1 ". Dixit Bölöni. La preuve, De Vriendt et Bolat se partagent le match perdu contre Valence B (1-2). Et de reparler de la saison prochaine. Guy Namurois dénonce le diktat de la télé : " On va jouer onze mois non-stop, les blessures vont se multiplier. " Si le spécialiste le dit. Olivier aime sa Miss Belgique et les footballeurs flamands : " Depuis que Bart Goor et Vanderhaeghe sont partis, et que Jelle Van Damme est blessé, je me sens un peu seul. La venue de Tom De Sutter va remettre un peu de caractère dans le groupe. " Du bon caractère bien du Nord. Qu'en pense José Happart ? La comédie annuelle des licences approche. Contrôle des copies en mars, et remise des bulletins en avril. Pour l'an prochain en D1, chacun devra posséder la licence européenne. Sinon on diminuera ses droits télé. On appelle cela la double peine. Zulte Waregem, plus fort que le Real et Arsenal. Le club subliminal de Francky Dury met la main sur une pépite venue de Trinidad & Tobago. Khaleem Hyland (19 ans, médian défensif) est propriété de Portsmouth, qui ne peut l'aligner car il ne compte pas assez de capes internationales. Les partenariats, ça aide. Manchester est meilleur club du monde. Anderlecht est 52e (-5), 65e le Standard est le seul à progresser (+10), La Gantoise et Bruges se disputent la 170e place. Le foot belge est en plein redressement. La preuve, MU embauche Ritchie De Laet (20 ans), un ex de l'Antwerp. On dit merci et on se tait. Le président Dufermont prolonge Scifo de deux ans (2011), et lui dit de jouer le maintien. Christophe Lepoint est en partance (Angleterre, Bruges, Lokeren ?). Et il manque un million pour boucler la licence. Le président bouchera les trous. Le président aime beaucoup sa danseuse. Le problème de Bruges vu par Karel Geraerts : " Il n'y a pas d'équipe ". Pas pratique en effet... Mais le Club ressuscite : Vadis (19 ans, 3 matches seulement à Hambourg en 2008) et Marc-André Kruska (21 ans, Dortmund et capitaine des Espoirs allemands) signent à long terme. Herman Van Holsbeek ironise : " Vadis a pleuré pour revenir chez nous, nous on n'en veut plus. " Petit, Herman, petit. Anderlecht et le PSV se la jouent petitement 0-0. Mais Coach Jacobs a vu " un très bon match ". C'est tout ce qui compte. En plus, Ariel va apprendre l'espagnol pour ses Argentins. On ne se refait pas : il a commencé sa carrière comme traducteur à l'OTAN. La crise mondiale n'épargne personne comme le constate Jovanovic. " Les clubs qui me veulent manquent de liquidités pour l'instant, sans cela je serais déjà parti. " In God, we trust.Charleroi ne lève pas l'option sur Benjelloun... qui signe aux Emirats, à Al-Shaab. De quoi se la couler douce. Sauf que l'entraîneur s'appelle... Peruzovic. Oui, Luka. A Colakli, Charleroi termine son stage. Et Abbas Bayat aurait plumé Chakouri et Habibou au poker. Le secret de la réussite ? Le Beerschot a retrouvé la pêche. Après Mark De Man et Goor, voici Igor Mitreski, le capitaine de la Macédoine (29 ans, Cottbus). Le garçon a joué en Russie, Roumanie, Israël et Allemagne. Avec Aimé, ça va causer voyages. Les Roulariens roulent à l'espérance. Y débarquent trois nouveaux joueurs, dont Sherill McDonald (24 ans, West Bromwich), ex-futur grand espoir du Parc Astrid, héros fugace d'un voyage à Stabaek. Cela fait donc six transferts, et on n'est qu'à mi-mercato. C'est Dominique Leone qui va être jaloux. Le héron est de retour au Parc Astrid. Nicolas Frutos, régime minceur : il n'a récupéré que deux des six kilos perdus aux toilettes. Déjà qu'il n'était pas bien épais... De Sutter aurait souri. D'ailleurs pour Van Holsbeek, " le transfert de Tom sera réussi s'il parvient à maintenir Frutos sur le banc ". Très en forme, Herman, cette semaine... Le Standard n'a pas son pareil pour repérer les types en fin de contrat. Elrio Van Heerden est sur les tablettes liégeoises. Momo Sarr précise : " Van Heerden, c'est la grande classe ". Elrio, paye un verre à Momo. Jacky Mathijssen, aphone depuis la dégelée de Mouscron : " L'équipe est bien plus aboutie que vous ne le pensez ". Le Président Michel D'Hooghe, de retour de nowhere : " Le Club est relancé ". Voilà, c'est dit. Anderlecht est le dernier cercle philosophique à la mode. A La Manga, Jacobs a multiplié les citations dont : " Votre dernière victoire est le début de nouveaux objectifs. " Premier match en 2009 et Bruges dérape. Sur les congères de Roulers (0-1), il quitte sa compet' favorite, la Coupe de Belgique. Sous les yeux d'un Vadis terrifié, les Blauw en Zwart ont resservi la soupe saumâtre de décembre : jeu indigeste, sans changement de rythme, avec en bonus la guigne des équipes en crise. En un mois, la chouchoute à D'Hooghe a perdu sur tous les fronts : championnat, Europe et Coupe. Les nuits de Jacky sont-elles plus belles que ses jours ? Tom De Mul à Genk : Séville prête son furet du Nord pour 6 mois, lequel toucherait 80.000 euros par mois. Bonus track : De Mul donne à Jos Vaessen l'occasion de fesser le Standard, également candidat. A moins que Lucien D'Onofrio ait juste voulu faire mousser son ami Jos. Le raisonnement de Tommeke est plus terre-à-terre : " Moi c'est jouer que je veux, et à Genk, il y a moins de concurrence qu'à Liège. " Pas très sympa pour Vaessen. Un terrain flambant neufpour la finale de la Coupe. La Ville de Bruxelles aura fini son chantier pour le 24 mai, date de l'apothéose. D'ici là, les Diables iront doublement se faire voir à Genk, pour l'amical face à la Slovaquie (11 février) et le décisif contre la Bosnie (28 mars). Voilà où cela mène d'accuser le terrain du Heysel de mauvaises prestations... lpar érik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)