" C'est un pilier dans l'histoire du club. J'ai du mal à décrire mes sentiments ", a déclaré Roberto Martinez, manager d'Everton depuis la saison passée, au Liverpool Echo, à l'annonce du transfert de Romelu Lukaku.
...

" C'est un pilier dans l'histoire du club. J'ai du mal à décrire mes sentiments ", a déclaré Roberto Martinez, manager d'Everton depuis la saison passée, au Liverpool Echo, à l'annonce du transfert de Romelu Lukaku. Le club de Liverpool a déboursé 35 millions d'euros pour l'avant belge, un record absolu pour le club, qui n'avait dépensé que 18,5 millions pour son transfert record précédent, celui de Marouane Fellaini, en août 2008. Martinez poursuit : " Rom vaut chaque penny. Il n'a que 21 ans mais il a déjà inscrit plus de 30 buts en Premier League... Nous espérions sa venue. " 35 millions... En Premier League, nul ne se retourne sur la somme mais quand même : il y a deux ans, le club devait 56 millions d'euros aux banques, un montant qui s'alourdit de six millions par an. Bill Kenwright, producteur de films et de pièces de théâtre à West End, a racheté les Toffees en 2004 mais il cherche un investisseur depuis des années. Ou, comme il l'a dit à The Independent : " Il y a dix ans, j'étais dans mon bureau quand j'ai appris que le club avait accepté mon offre de reprise. J'ai dévalé les quatre étages pour courir en rue, de joie. Mais je vous garantis que je ferai la même chose le jour où on m'annoncera la vente du club. " Kenwright, un négociateur avisé, a fait baisser le prix demandé par Chelsea (37,5 millions). " Romelu constituait notre priorité suite à sa location et aux seize buts qu'il a inscrit pour nous ", a déclaré Martinez, qui a également engagé le médian défensif Muhamed Besic (Ferencvaros, ex-HSV), âgé de 21 ans, pour cinq millions, et qui a prolongé le contrat de Ross Barkley jusqu'en juin 2018. " Nous sommes très bien armés pour la nouvelle saison. " " La décision n'a pas été difficile à prendre ", a commenté Lukaku peu après avoir paraphé un contrat de cinq ans, qui lui fait gagner 87.500 euros par semaine. " Je voulais trouver un club où je me sens bien, dont le manager et les supporters me font confiance. Je suis devenu un footballeur plus complet, meilleur technicien ici. J'y ai appris à jouer dos au but. Nos ambitions se rencontrent : je veux devenir un des meilleurs avants et le club veut être un des meilleurs de la compétition. " Everton a terminé cinquième du dernier championnat, devant Tottenham Hotspur et Manchester United, ratant de peu la qualification pour les tours préliminaires de la Ligue des Champions. " Everton cherche un vrai buteur depuis des années et échoue toujours à quelques points de la quatrième place. Grâce au transfert de Lukaku, il va pouvoir viser ce fameux top quatre ", estime Greg O'Keeffe, qui suit Everton pour le compte du Liverpool Echo. " La transaction a pris un certain temps mais Roberto Martinez et le CEO Robert Elstone avaient établi leur stratégie avant le Nouvel-An. Le club a vendu deux joueurs en janvier : Nikica Jelavic àHull City et John Heitinga àHertha BSC. Avec cet argent, ajouté à celui issu de la vente de Fellaini à Manchester United - 35 millions d'euros - quelques mois plus tôt, il a dégagé les moyens requis pour recruter Lukaku. Aux yeux des supporters, il est un véritable phénomène. " PAR CHRIS TETAERT