L'histoire se répète et l'épisode a des allures d' Un jour sans fin. En avril 2016, la commission des licences refuse dans un premier temps de l'octroyer à Mouscron, alors pointé du doigt par Louvain, Saint-Trond et Westerlo pour ses liens avec des agents. Sept joueurs hurlus sont conseillés par Lian Sports, l'agence de Fali Ramadani, homme derrière la reprise de juin 2015, en compagnie d'un autre super-agent, Pini Zahavi.
...