On ne pouvait rêver plus beau décor: se produire au Kuip devant 6.500 personnes, en finale des play-offs. Contre le FC Utrecht, de surcroît, la formation entraînée par Dick Advocaat (73 ans) avant son arrivée à Feyenoord, de septembre 2018 à fin juin 2019. Le premier club de Rotterdam s'est imposé 2-0, se qualifiant ainsi pour le deuxi...

On ne pouvait rêver plus beau décor: se produire au Kuip devant 6.500 personnes, en finale des play-offs. Contre le FC Utrecht, de surcroît, la formation entraînée par Dick Advocaat (73 ans) avant son arrivée à Feyenoord, de septembre 2018 à fin juin 2019. Le premier club de Rotterdam s'est imposé 2-0, se qualifiant ainsi pour le deuxième tour préliminaire de la Conference League, le nouveau tournoi de l'UEFA. Le dribbleur colombien a endossé le rôle principal en première mi-temps, grâce à ses belles actions. Il s'est joué à maintes reprises du défenseur Hidde ter Avest et a fini par ouvrir la marque, en concluant son action d'un superbe tir du gauche dans la lucarne. Sinisterra a retrouvé sa pleine forme, après un passage difficile. Contre Heracles et le RKC Waalwijk, il a déjà délivré les assists de la victoire pour Feyenoord. L'ailier, qui mesure 1m72, a été transféré en juillet 2018 d'Once Caldas pour neuf millions d'euros. Le 16 février 2020, il s'est déchiré les ligaments croisés contre le PEC Zwolle et a longtemps été indisponible. Il n'est revenu en équipe-fanion que le 10 décembre dernier, dans un match d'Europa League contre l'AC Wolfsberger. Fin janvier, Feyenoord a levé l'option de son contrat et lui a du même coup donné des ailes. Sinisterra, qui a raté un match contre le Fortuna Sittard début avril à cause du coronavirus, est lié au club rotterdamois jusqu'en 2024. La Copa América, qui se déroule en Argentine du 13 juin au 10 juillet, viendra toutefois trop tôt. Mario Been, ancien entraîneur de Genk devenu analyste, croit en tout cas en Sinisterra et loue son aisance balle au pied, son opportunisme devant le but et le timing de son jeu de tête.