Héros de Côme, promu la saison précédente, Luis Oliveira en a été éjecté sans pitié il y a un an et c'est Catane, un autre club de Série B, qui l'a repêché. Côme n'a pas tiré profit de l'affaire : il est redescendu immédiatement en D2. Toutefois, l'ancien Diable Rouge n'a pu savourer de revanche sportive. Catane a également connu une saison de galère. Oliveira (34 ans) achève sa dixième année en Italie. Il a passé quatre ans et demi à Cagliari, trois et demi à la Fiorentina, ...

Héros de Côme, promu la saison précédente, Luis Oliveira en a été éjecté sans pitié il y a un an et c'est Catane, un autre club de Série B, qui l'a repêché. Côme n'a pas tiré profit de l'affaire : il est redescendu immédiatement en D2. Toutefois, l'ancien Diable Rouge n'a pu savourer de revanche sportive. Catane a également connu une saison de galère. Oliveira (34 ans) achève sa dixième année en Italie. Il a passé quatre ans et demi à Cagliari, trois et demi à la Fiorentina, un an à Bologne, un autre à Côme et enfin une saison à Catane. Luis Oliveira : Je pars du principe que je reste. Mon contrat porte sur un an encore. Non, pas encore. Si j'en reçois, c'est au président de décider s'il me laisse partir ou non. Je sais qu'il est satisfait de moi et qu'il n'entend conserver que les joueurs qui ont fait du bon travail, d'après lui, soit maximum quatre ou cinq. Donc, tout va radicalement changer, sur le terrain. On va bâtir une équipe toute nouvelle. L'entraîneur part également. J'espère en tout cas que ça ne se passera pas comme la saison passée. Nous avons usé cinq entraîneurs. Mais je me plais ici. C'est un club chaleureux, très populaire aussi. Pour peu que ça aille bien, nous jouons nos matches à domicile devant plus de 20.000 spectateurs. Nous n'avons pas été assez bons, c'est aussi simple que ça. Nous avons baissé les bras en déplacement. Nous n'y avons pris que six points au total ! Et puis, modifier le système à chaque nouvel entraîneur ne nous a fait aucun bien. Mais je ne cherche pas d'excuses : nous avons été vraiment mauvais. Pas du tout. Le président avait clamé que Catane jouerait pour monter en Série A. Je m'imaginais que nous avions donc une bonne équipe. Ce n'était pas le cas. Non. Beaucoup d'observateurs trouvent que j'ai été bon mais je ne suis pas d'accord. Comment puis-je être satisfait de mes prestations personnelles alors que l'équipe a fini dans le fond du classement ? Ces 15 buts ne représentent rien. L'année dernière, mes goals avaient été plus importants. J'en avais inscrit 23 et j'avais eu une part importante dans la montée de Côme. J'ai été meilleur buteur de D2, avec seulement un but de moins que le meilleur de Série A. Je continue encore un peu. Je me sens bien, trop jeune pour annoncer mes adieux. Je suis encore capable d'évoluer en Série B. Enfin, on verra bien. En tout cas, au terme de ma carrière active, je retournerai en Sardaigne. (G. Foutré)