En prévision du départ de son buteur Julio Baptista (18 buts en 33 matches), le FC Séville avait fait sa priorité absolue de l'achat d'un nouvel attaquant. Le choix de la direction andalouse s'est porté sur Luis Fabiano Clemente (24 ans, 1,83 m- 84 kg). Meilleur buteur du championnat brésilien : 2002, meilleur buteur de la Copa Libertadores : 2004 et Ballon d'argent brésilien (Placar) : 2003, l'attaquant a été surnommé o Fabuloso, C'est vrai que le garçon est capable de marquer dans n'importe qu'elle position, tire avec la même efficacité des deux pieds et n'a jamais connu une période de disette. Sans oublier son très élégant toucher de ballon. :
...

En prévision du départ de son buteur Julio Baptista (18 buts en 33 matches), le FC Séville avait fait sa priorité absolue de l'achat d'un nouvel attaquant. Le choix de la direction andalouse s'est porté sur Luis Fabiano Clemente (24 ans, 1,83 m- 84 kg). Meilleur buteur du championnat brésilien : 2002, meilleur buteur de la Copa Libertadores : 2004 et Ballon d'argent brésilien (Placar) : 2003, l'attaquant a été surnommé o Fabuloso, C'est vrai que le garçon est capable de marquer dans n'importe qu'elle position, tire avec la même efficacité des deux pieds et n'a jamais connu une période de disette. Sans oublier son très élégant toucher de ballon. : Appelé à 12 reprises en équipe nationale, Luis Fabiano était prêt pour l'Europe. En août 2004, il rejoint Porto, qui a déboursé 12 millions d'euros pour s'offrir ses services. Il n'y justifiera jamais sa réputation et vivra une saison carrément décevante. Un échec d'une telle ampleur ne peut être le fruit du hasard. Ainsi Luis Fabiano a connu plusieurs contretemps. D'ordre physique d'abord avec une légère blessure en fin d'année. Puis d'ordre familial, avec l'enlèvement de sa mère le 11 mars et qui n'a retrouvé la liberté que le 12 mai On a beau dire que ce genre d'affaires est monnaie courante au Brésil où, en quelques mois, les mères de Robinho et de Grafite ont été séquestrées et libérées en échanges de rançons importantes, cela déstabilise un homme, qui plus est, né d'un père inconnu. Enfin, Luis Fabiano a connu des problèmes relationnels avec les patrons du vestiaire de Porto, Vitor Baia, Maniche, Costinha et CostaJorge. Il possède un caractère bizarre qui lui a valu de nombreuses expulsions pour rouspétances violentes et gestes interdits sur un terrain : on ne décompte plus le nombre d'adversaires qui se sont plaints d'avoir reçu un coup de coude. Le fait d'être devenu père d'une petite fille ne l'a pas calmé pas plus que les séances chez sa psychologue. Selon certains observateurs, ce caractère extravagant est à la base des problèmes d'adaptation que l'attaquant connaît. Sa première expérience en Europe, à Rennes, s'est soldée par un cuisant échec mais à l'époque, il n'avait que 19 ans. A Porto, l'ambiance au sein du club était électrique. Il n'empêche, cette fois, Luis Fabiano n'a plus le droit à l'erreur. XISCO MUNOZ (24 ans), le médian de Valence, est passé au Betis, club avec lequel il a signé un contrat de six ans. RAFAEL MONFORT remplace Chuchi Cos, à la tête d'Alavès bien que ce dernier ait ramené le club en D1. ANTONIO PRATS (33 ans), le gardien de Betis, retourne à Majorque, le club où il a commencé sa carrière en 1991 avant de passer au Celta Vigo en 1995 et au Betis où il ne sera resté qu'une saison. UNAI ESPOSITO (25 ans), qui a quitté Sam Mames voici trois ans pour Numancia avant de transiter à Osasuna en 2003-2004, revient à l'Athletic Bilbao. L'arrière droit a paraphé un bail de deux ans. DAVID CERRAJERIA (22 ans), qui était arrivé en fin de contrat à Alicante, a accepté l'offre de trois ans que lui a faite Valence. Victime d'une lésion musculaire en fin de saison, l'arrière droit n'est toutefois pas opérationnel. JUANMADELGADO (28 ans), le défenseur de Santander, s'est lié pour deux ans avec Le Depor où il retrouve Joaquin Caparros, l'entraîneur avec lequel il avait travaillé à Huelva. ALBERT RIERA (23 ans), le médian espagnol de Bordeaux, est le troisième renfort de l'Espanyol après les médians Eduardo Costa (22 ans, Marseille), et Jofre Mateu (25 ans, Levante). CLAUDIO LOPEZ, l'attaquant argentin qui appartient toujours à la Lazio et qui évoluait à l'America (D1 mexicaine), est revenu en Europe : Piojo a débarqué à Saragosse. (N. Ribaudo)