Clubs: Sampdoria et CFC Genoa
...

Clubs: Sampdoria et CFC Genoa Inauguration: 1961 (ancien) et 1990. Transformations: 1987-1989 Capacité: 40.012 places Cher magazine,Le galion Neptune, qui a servi pour le tournage du film Pirates de Roman Polanski, trône fièrement dans le port de Gênes. A distance, l'oeil s'y trompe et le bateau donne une belle illusion de voilier issu d'un autre temps. Il s'agit pourtant de "nouveau vieux" et, à y regarder de plus près, on s'aperçoit que l'embarcation est impeccable. A l'inverse, vu de son écran de télévision ou de l'autre côté du pont enjambant un torrenteBisagno complètement asséché, le stade Luigi Ferraris, avec sa ligne un rien futuriste pour l'époque, pas si lointaine, où il fût construit, donne une fausse impression de propreté et de modernisme. Une fois le pont franchi, la désillusion est grande. Une tour du stade génois permet un véritable passage en revue des principales nuisances urbaines connues dans la plupart des grandes villes: dépôts d'immondices clandestins ou simples jets de petits déchets, tags et graffitis, vandalisme; rien ne manque au tableau! Sur l'une des façades extérieures, on devine un alignement de ce qui devait être des petits commerces. Il n'en reste rien, si ce n'est qu'une impression lugubre et un volet métallique complètement défoncé dont on ne semble même pas se préoccuper. Pour compléter ce programme d'ambiance tout de même peu engageant, la prison de la ville est distante d'à peine quelques mètres. Sûr qu'il n'est pas nécessaire aux détenus d'écouter la radio pour savoir lorsqu'un but est marqué! De l'ancien rafiot, construit au début des sixties, a été conservée la partie basse de la façade principale (la seule en bon état). L'intérieur est, hélas, de la même veineque les alentours: de nombreuses taches noires, ressemblant autant à du goudron qu'à du chewing-gum écrasé, maculent le sol et une partie des banquettes. Ce grand vaisseau carré, avec ces grosses tours d'angles rougeâtres dans lesquelles on a incéré les projecteurs (un concept probablement unique en Europe) et surmontées d'imposantes structures métalliques, semble couler lentement. Non sous les coups de canon du capitaine Red, mais simplement par un manque flagrant d'entretien. Il appartient à la Commune et, à voir l'apparente désorganisation régnant dans la capitale ligurienne, la Sampdoria (fusion en 1946 de laSampierdarenese et de l'Andrea Doria) et son colocataire du CFC Genoa peuvent se faire du souci quant à l'avenir de leur lieu d'accueil. Rudi Katusic