Ils ont bonne mine, ceux qui à travers l'Hexagone s'étaient amusés, surtout la saison passée, à critiquer Monaco. Ils exigeaient quasiment que l'AS quitte la D1 car ce cercle jouissait de trop d'avantages, surtout fiscaux. Cet excès fait place aujourd'hui à l'admiration à l'égard d'un club tout aussi français finalement que Lens, Lyon ou Marseille. Monaco a toujours accompagné le mouvement de la modernité, surtout dans le domaine de la formation. Il s'est qualifié pour les demi-finales de l...

Ils ont bonne mine, ceux qui à travers l'Hexagone s'étaient amusés, surtout la saison passée, à critiquer Monaco. Ils exigeaient quasiment que l'AS quitte la D1 car ce cercle jouissait de trop d'avantages, surtout fiscaux. Cet excès fait place aujourd'hui à l'admiration à l'égard d'un club tout aussi français finalement que Lens, Lyon ou Marseille. Monaco a toujours accompagné le mouvement de la modernité, surtout dans le domaine de la formation. Il s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions après un match retour historique contre le Real Madrid. La part des mérites de Didier Deschamps n'a échappé à personne. Mais s'il faut mettre quelqu'un à l'honneur après un tel succès, c'est bien Ludovic Giuly. Ce petit bout d'homme (27 ans, 1,64 m et 62 kg) n'a pas attendu ce match afin d'étaler son talent. Dans un championnat qui se distingue par sa richesse technique, Ludovic Giuly a souvent épaté la galerie. Court sur patte, rapide, résistant, il innove, invente pour surprendre son adversaire. C'est un régal de le voir transformer les trajectoires de la sphère. La semaine passée, il signa deux buts, dont un de rêve contre un Real Madrid bousculé, apeuré, perdant le fil de la rencontre et de ses ambitions. Ludovic Giuly n'était pas parvenu à s'imposer dans le club de ses débuts, Lyon, avec lequel il disputa son premier match de D1, contre Cannes le 21 janvier 1995. Monaco le transféra en 1998. Réalise-il la plus belle saison de sa carrière ? " J'arrive à marquer des buts importants ", dit-il. " Mais j'espère que ce ne sera pas la plus importante. J'ai encore plein de choses à améliorer et plein de choses à prouver ". En attendant, Monaco se mesurera à Chelsea en demi-finales de la Ligue des Champions. Dans la lutte pour le titre français, Monaco a lâché l'avance confortable qui fut la sienne. Lyon vire à la corde avant la dernière ligne droite. (P. Bilic)BASTIA : François Nicolaï avait annoncé le départ de Gérard Gili mais, après un dernier rebondissement, le coach reste et le président part. L1 : le coup d'envoi du prochain championnat a été fixé au 7 août. DIDIER DESCHAMPS pourrait prolonger son contrat à Monaco. PSG : le départ de Branko Boskovic en fin de saison n'est pas exclu. JOSE ANIGO a le vent en poupe et a de grandes chances de rester en place la saison prochaine à Marseille. BUTEURS : 1. Cisse (Auxerre) 21 buts ; 2. Drogba (Marseille) 18 ; 3. Frau (Sochaux) 15 ; 4. Luyindula (Lyon), Pauleta (PSG) 14. P.Bilic