Qu'est-ce qui vous a motivé à partir ?

J'ai 47 ans et j'ai besoin d'autres défis. J'ai vécu 8 ou 9 finales de Champions League, les débuts de Lionel Messi et de Ronaldinho, les trois titres de Barcelone, etc. Il est temps de passer à autre chose. En dix ans, je pense pouvoir dire que nous avons amélioré la qualité du produit pour le rendre plus convivial et professionnel. Certaines personnes ont évoqué des querelles (NDLR, il fait référence à son clash avec Stéphane Pauw...

J'ai 47 ans et j'ai besoin d'autres défis. J'ai vécu 8 ou 9 finales de Champions League, les débuts de Lionel Messi et de Ronaldinho, les trois titres de Barcelone, etc. Il est temps de passer à autre chose. En dix ans, je pense pouvoir dire que nous avons amélioré la qualité du produit pour le rendre plus convivial et professionnel. Certaines personnes ont évoqué des querelles (NDLR, il fait référence à son clash avec Stéphane Pauwels) mais je pars l'esprit totalement serein. Non, car je vais travailler dans ma région. J'ai commencé mon boulot pour Télésambre depuis un mois et je n'ai pas vu les heures défiler. RTL est un média précurseur et leader en Belgique : j'ai eu la chance d'y emmagasiner une expérience incroyable que je veux mettre au service de Télésambre. Non, car Charleroi est mon environnement et je le connais depuis 25 ans. C'est un autre football, tout aussi intéressant. Marc Delire m'a dit un jour : " Ce que tu as vécu avec RTL, tu n'aurais jamais pu le réaliser avec un autre média. " Avec le Spirou (basket), les Dauphines (volley), etc., Charleroi n'est pas non plus un parent pauvre en matière de sports. Aujourd'hui, j'ai l'esprit tourné vers autre chose. Les dossiers importants ne manquent pas : dynamiser le contenu de l'information, concevoir une grille intéressante, soigner le look de nos émissions, rajeunir certains magazines, soigner la collaboration avec les autres télés locales, etc. Le public attend de l'info de proximité que les chaînes nationales n'arrivent plus à donner, à cause de plusieurs facteurs (budget, priorité donnée à l'international, etc.). Notre site Internet doit aussi être au centre de nos préoccupations car un Carolo travaillant à Bruxelles ou en France veut savoir ce qui se passe dans sa région. J'aurai un paquet de mouchoirs à proximité. J'ai des regrets à l'idée de quitter l'équipe car j'avais noué d'excellents contacts avec tous les membres. Je ne compte pas partir sans rien dire. On boira un verre une fois les caméras éteintes. Pour marquer le coup, Vincenzo Ciuro m'a même proposé de réaliser la même coiffure que Paul Pogba. (il rit) PAR SIMON BARZYCZAK" Je ne quitte pas RTL à cause de querelles."