Soumis à une baisse d'audience, Bel RTL a restructuré sa grille. Parmi les modifications notables, le remplacement de Jean-Michel Zecca par Luc Maton à la présentation de Va y avoir du sport.
...

Soumis à une baisse d'audience, Bel RTL a restructuré sa grille. Parmi les modifications notables, le remplacement de Jean-Michel Zecca par Luc Maton à la présentation de Va y avoir du sport. Ce n'est pas dû à un mécontentement de la chaîne. Jean-Michel a de multiples projets. La direction lui a aussi demandé de se concentrer sur Beau Fixe, qu'il va animer pendant les cinq jours de la semaine. Cela commençait à faire beaucoup pour lui. Je dois être prudent dans mes termes car je côtoie les joueurs. Je ne peux pas me permettre d'être aussi frontal et engagé que les autres invités. Jean Duriau et André Remy sont de jeunes pensionnés, Alain Courtois est sénateur, Saïd Haddouche est un observateur extérieur du football belge,... Ils sont détachés du milieu. Moi, je peux critiquer certains aspects, comme le jeu d'une équipe, mais pas attaquer les personnes. En résumé : oui au franc-parler, non au poujadisme. J'essaie quand même d'apporter du neuf en conviant des personnes extérieures à notre cercle, comme des joueurs ou des supporters célèbres, à s'exprimer. On va aussi insérer de plus en plus des extraits audio d'interviews réalisées lors des matches du week-end. Je ne pense pas. Le dynamisme des intervenants n'a pas baissé. Cela se sent. Quand un invité ne sait pas venir, il râle. Et notre taux d'écoute est bon. A part Les Grosses Têtes ou Demandez le programme, ce type d'émission est unique sur Bel RTL. En radio, on sait aussi qu'un bouleversement de casting peut décontenancer l'auditeur. Souvenez-vous du remplacement de Philippe Bouvard par Christophe Dechavanne à la présentation des Grosses Têtes. Si on avait apporté des modifications sup-plémentaires au départ de Jean-Michel, notre public ne s'y serait pas retrouvé. C'est du Stéphane Pauwels tout craché ! Il va pomper toutes nos bonnes idées. Mais par rapport à moi, il doit encore prendre de la bouteille. C'est un clin d'£il. Je m'entends bien avec Stéphane et j'ai beaucoup de respect pour lui. On verra à l'autopsie. Mais ce qui fait notre force, c'est la qualité du casting. Nos invités se lâchent comme dans tout bon café du commerce. J'ai d'ailleurs réinstauré la consommation obligatoire de la bouteille de vin avant l'émission. Cela détend plus vite l'atmosphère.