Courage, Vincent... (Pierre Bilic)

On oublie parfois quelque chose : Vince est soumis à un régime infernal depuis plus de cinq ans. A 17 ans et demi, c'était le jeune homme idéal, intelligent, bilingue, issu d'un quartier défavorisé, etc. La presse n'avait cesse de parler de lui, de le consulter sans fin à propos des problèmes des jeunes, de l'immigration, de l'intégration, de la violence, de la drogue, du SIDA, de la faim en Afrique, des tensions communautaires en Bel...

On oublie parfois quelque chose : Vince est soumis à un régime infernal depuis plus de cinq ans. A 17 ans et demi, c'était le jeune homme idéal, intelligent, bilingue, issu d'un quartier défavorisé, etc. La presse n'avait cesse de parler de lui, de le consulter sans fin à propos des problèmes des jeunes, de l'immigration, de l'intégration, de la violence, de la drogue, du SIDA, de la faim en Afrique, des tensions communautaires en Belgique, etc. Je ne doutais bien que cet immense feu médiatique l'épuiserait tôt ou tard. Kompany devait être trop grand, trop beau, trop parfait, trop intelligent, too much en tout, quoi. Je me demande si on ne lui a pas volé sa jeunesse pour enjoliver notre existence. Cette icône n'a pas pu mûrir son football : l'exigence au quotidien, c'est lourd à porter. Sa maman est décédée il y a quelques mois, il a eu des problèmes à Hambourg. Huub Stevens a eu raison de le laisser respirer une semaine. Ce burn out est douloureux mais ne sera pas éternel. Bon vent, Vincent... Les Belges ne sont pas assez fiers de leurs talents, dès qu'ils ont des soucis comme toute le monde, on les monte en épingle et on parle de déclin. Van Buyten joue au Bayern on le trouve moyen. Boonen est un des meilleurs cyclistes du monde on le critique. Pareil pour Justine Henin n°1 mondiale en tennis : jalousie quand tu nous tiens. Laissons Vincent tranquille quelque temps et plutôt que de détruire nos meilleurs joueurs, essayons de les motiver un peu plus surtout en équipe nationale. Comment ? En limogeant, l'incompétent entraîneur qui les dirige. On sait tous que Kompany va faire une carrière terrible, mais il faut prendre garde à ne pas le brûler. Quand tous tes faits et gestes sont décortiqués dans la presse depuis ton plus jeune âge, je comprends que l'on puisse en avoir marre. La presse joue un trop grand rôle, et peut pourrir la vie des gens. Qu'on le laisse tranquille, maintenant on va le courser pour savoir réellement ce qui s'est passé ; alors laissons-le tranquille ! C'est dommage que ça arrive maintenant car Vincent était revenu en forme et avait reconquis une place de titulaire au sein de l'équipe. Ce n'est qu'un coup passager, car il a le talent pour réussir au plus haut niveau. Il n'est encore qu'au début de sa prometteuse carrière.