Chaque jour, un des journalistes de la rédaction de Sport/Foot Magazine apporte sa contribution à notre blog. Histoire de livrer en exclusivité les impressions de notre staff et de vous faire patienter de mercredi en mercredi.
...

Chaque jour, un des journalistes de la rédaction de Sport/Foot Magazine apporte sa contribution à notre blog. Histoire de livrer en exclusivité les impressions de notre staff et de vous faire patienter de mercredi en mercredi. Faites partie de notre communauté du foot et réagissez. La télé qui couvre les compétitions nationales les plus huppées tue petit à petit les petits championnats. Les clubs belges n'ont pas la possibilité de percevoir les mêmes droits de télévision que leurs adversaires allemands, français, anglais, espagnols ou italiens : j'y vois une forme d'injustice, d'inégalité des chances, de protectionnisme des grands et même d'apartheid (séparation) à l'égard des petits qui m'est de plus en plus insupportable dans une Europe qui se veut unie. Michaël a répondu : Ce qui est surtout injuste et complètement déloyal c'est le fait que des grands clubs européens puissent continuer à transférer pour des millions à chaque mercato alors que ceux-ci sont en perte chaque année et sont endettés. En Belgique un club qui a de petites dettes est menacé de rétrogradation, interdit de transfert alors qu'ailleurs on laisse faire. Et que dire des clubs qui ont des investisseurs étrangers plus que douteux... C'est purement de la concurrence déloyale et l'Europe ne fait rien, je trouve ça dommage. Quand les Rouches ont pris la tête du championnat à Westerlo, Dominique D'Onofrio a lancé que pour le Standard, il " restait dix matches de Coupe à disputer ". Cette phrase a été reprise par des tas de personnes (dirigeants, joueurs, suiveurs, supporters) et adaptée par Steven Defour qui, après la victoire sur Saint-Trond, a annoncé " qu'il restait neuf matches de Coupe... ". Franchement comment peut-on parler de la sorte ? Le Standard a perdu toutes ses dernières finales de Coupe ! Altitude a répondu : C'est vrai que samedi matin à la RTBF, Igor De Camargo en a rajouté une couche en déclarant que pour le Standard, il restait huit FINALES de Coupes à jouer. Merci pour le clin d'£il, un autre supporter rouche, qui apprécie l'humour. Fanadefoot a répondu : Là je suis écroulée devant mon écran ! On comprend ce qu'ils veulent dire mais c'est vrai que ce n'est vraiment pas l'expression à utiliser... Quoique, Monsieur Ribaudo, à Liège, la ferveur et l'humour sont uniques ! Foi de femme liégeoise ! Liverpool a rejoint Chelsea, Manchester et Arsenal en quarts de finale de la Ligue des Champions. Seule l'Angleterre place plus de deux clubs à ce stade de la compétition. Mais derrière les quatre grands, le championnat anglais n'est pas si dominateur. Tottenham et Everton se sont fait sortir en huitièmes de finale de Coupe UEFA. Ils n'ont pas fait mieux qu'Anderlecht ! Le championnat anglais n'est donc pas aussi dominateur que ne l'était le championnat espagnol il y a cinq ans et italien il y a dix ans. Hugo Ralet a répondu : Ces dernières années, les gros clubs anglais ont été repris par des milliardaires. Ceux-ci ont injecté pas mal d'argent leur permettant de transférer les plus grandes stars, d'ailleurs on voit où en est leur équipe nationale, on ne laisse plus de place aux jeunes du pays. Maintenant c'est presque le plus riche qui a le plus de chance de gagner la Ligue des Champions, et ça c'est bien malheureux. Roger Joakim a répondu : Je pense que cette domination est cyclique ; certes les Anglais sont les plus riches mais je pense que cette suprématie n'est que temporaire, la victoire finale leur échappe souvent : seulement 2 victoires au cours des 20 dernières années (Man U et Liverpool). Avec Barcelone et la Roma encore en lice, les Anglais sont loin d'avoir gagné la LC...