Voilà ce qu'est un match de légende ! (Stéphane Vande Velde)

Le Standard a remis le terme à la mode. A l'heure où le football n'est plus que calcul -Bordeaux en a donné la preuve en sacrifiant la Coupe de l'UEFA pour le championnat-, le Standard a montré un bel élan de générosité. Car tout le monde pensait que les Rouches avaient déjà oublié la Coupe pour se concentrer uniquement sur le championnat. Mais, hier, les Liégeois ont écrit une des plus belles pages de leur année (voire de leur histoire) en remontant un handicap de trois buts. Cela aura peut-être un prix : une telle débauche d'efforts pourrait se payer en championnat. Mais qu'importe, en oubliant sa calculette (finalement,...

Le Standard a remis le terme à la mode. A l'heure où le football n'est plus que calcul -Bordeaux en a donné la preuve en sacrifiant la Coupe de l'UEFA pour le championnat-, le Standard a montré un bel élan de générosité. Car tout le monde pensait que les Rouches avaient déjà oublié la Coupe pour se concentrer uniquement sur le championnat. Mais, hier, les Liégeois ont écrit une des plus belles pages de leur année (voire de leur histoire) en remontant un handicap de trois buts. Cela aura peut-être un prix : une telle débauche d'efforts pourrait se payer en championnat. Mais qu'importe, en oubliant sa calculette (finalement, Bordeaux est quand même lâché par Lyon en n'ayant pas réussi à gagner à Lille, trois jours après sa débâcle européenne), les Standardmen ont ravivé la flamme des amateurs de foot. Ceux qui vivent d'exploits et de chevauchées fantastiques. Michaël a répondu : Bravo au Standard que je ne voyais pas du tout passer... Belle victoire pour un beau match mais quel dommage en effet que De Boeck soit venu le trouillomètre à zéro. De Boeck montre là qu'il a encore à apprendre pour moi. Avec un score de 4-1 à l'aller il aurait du garder son système habituel ce qui aurait permis à son équipe de mieux contenir les Liégeois puisque ceux-ci auraient du tenter de scorer tout en assurant un peu l'arrière. Elme a répondu : Petite question perfide aux connaisseurs. Est-ce que la défense du Standard n'est pas plus forte sans Oguchi Onyewu ? Dans un match à enjeu il a une fâcheuse tendance à perdre son self-control et dans ce match ou il ne fallait pas encaisser il valait mieux garder son sang froid, ce qu'il n'a pas prouvé être capable de faire jusqu'à présent. Petite nouvelle sur le télétexte de la VRT, jeudi : Grobbendonk a envie de participer à la Coupe du Monde 2018 et est prêt à construire un stade digne de ce nom ! Grobbendonk, cela se situe sur l'autoroute Anvers-Liège, entre Lierre et Herentals. Oui, mais il n'y a pas de club là-bas ! Qu'importe ? Le Lierse semble intéressé. A plus forte raison, sans doute, si l'on sait que Grobbendonk se situe en plein centre du triangle Lierre-Geel-Turnhout, les trois clubs dont le mécène égyptien est devenu actionnaire. Le jour où il fusionnera les trois entités, l'emplacement du stade sera donc idéal. Au fond, pourquoi n'y a-t-on pas songé plus tôt ? Au lieu de demander à Anderlecht, à Bruges et au Standard de construire un nouveau stade, puis d'attendre pendant des années que les communes ou villes concernées donnent leur autorisation, on devrait procéder inversement : demander d'abord aux bourgmestres lesquels d'entre eux seraient prêts à construire un stade, et regarder ensuite quelle équipe serait susceptible d'y jouer. Tenez, un exemple : si le propriétaire du domaine de Chevetogne se mettait en tête de construire un stade, pourquoi devrait-on l'en empêcher ? Pour quelle équipe ? On verra plus tard... Eleven a répondu : Alors pourquoi pas un stade de 40.000 places a Saint-Vaast, Manage ou Maurage. Restons sérieux, avant de rêver de grandeur, il faut former une équipe qui peut déjà ramener et réunir une région comme Genk l'a fait par ses fusions.