Chaque jour, un des journalistes de la rédaction de Sport/Foot Magazine apporte sa contribution à notre blog. Histoire de livrer en exclusivité les impressions de notre staff et de vous faire patienter de mercredi en mercredi.
...

Chaque jour, un des journalistes de la rédaction de Sport/Foot Magazine apporte sa contribution à notre blog. Histoire de livrer en exclusivité les impressions de notre staff et de vous faire patienter de mercredi en mercredi. Faites partie de notre communauté du foot et réagissez. N'oublions pas le Futurosport ! (Daniel Devos) Philippe Dufermont a fait fortune dans l'import-export, et comme il entend gérer son club comme ses sociétés, il fait aussi de l'import-export à l'Excelsior. Pourquoi avoir acheté huit joueurs alors que le noyau était déjà pléthorique ? Certes, on doit se réjouir de l'arrivée de joueurs de classe comme Walter Baseggio et Alin Stoica, qui élèveront le niveau de l'équipe. Mais il ne faut pas oublier que, juste à côté, il y a un outil comme le Futurosport (d'ailleurs géré par le cousin du président, Jean-Pierre Dufermont). Il ne faudrait pas le négliger. L'arrière gauche Jérémy Huyghebaert, international Espoir, a délivré un assist (sur corner) lors de son unique apparition en D1, durant le premier tour. Déjà barré par David Grondin, il aura désormais, en plus, Gonzague Vandooren dans les pattes. Paco Sanchez, lui, est déjà parti à Dender. C'est un produit du Futurosport et c'est Philippe Dufermont qui aurait dû lui proposer un nouveau contrat, pas Johan Boskamp. On espère maintenant qu' Enzo Scifo ne sacrifiera pas Daan Van Gijseghem, qu'il lui pardonnera les erreurs éventuelles qu'il commettra sans doute encore en vertu de son jeune âge et qu'il lui donnera le temps de jeu nécessaire à sa progression. On préfère apprécier le travail des entraîneurs plutôt que celui des managers. Thomas Buffel, un Junior UEFA (Nicolas Ribaudo) Je ne tiens pas à jouer l'oiseau de mauvais augure car j'espère sincèrement que les Diables iront au Mondial. Mais j'ai quand même du mal à comprendre les motivations des joueurs. Ainsi dans S/F Mag de ce mercredi, Karel Geraerts explique très sérieusement que plus personne ne peut parier 1.000 euros sur une victoire de la Belgique face à l'Arménie ou le Kazakhstan (où il n'y a pas 7.000 affiliés dont 200 femmes !). Il faut dire que la Fédération n'aide pas beaucoup l'équipe nationale. Non seulement, il y a un certain flou artistique au niveau de la formation qui se rendra à Pékin mais, en plus, elle n'est pas parvenue à dénicher pour ce 6 février (date retenue par la FIFA depuis longtemps) un adversaire convenable au lieu du Standard B voire C. Et puis, il y a le retour de Thomas Buffel. Encore une histoire à ranger dans la longue liste des surprises du chef. Cette sélection vous incite à penser que Buffel est redevenu un footballeur à part entière après sa longue blessure ? Détrompez-vous, il n'a pas disputé une seule rencontre avec les Rangers. Je comprends que l'on accorde sa préférence à un footballeur évoluant à l'étranger mais quand celui-ci ne compte que trois brèves apparitions (une en championnat, une Coupe de la Ligue et une en Coupe d'Ecosse mais aucune en Ligue des Champions), il y a de quoi se montrer perplexe. Sans oublier qu'en 29 sélections (et 29 titularisations), il ne s'est mis en évidence que contre Saint-Marin et la Norvège en match amical. Bref, dans des matches du niveau des juniors UEFA. A Sclessin, il sera à son niveau. Hugo Ralet a répondu : Encore une bizarrerie que seul René peut nous expliquer... David R a répondu : Ces gars ne demandent pas à être sélectionnés, et ne vont pas refuser le cas échéant. Mettez votre ardeur et votre virulence à démonter les rouages de l'Union, de la fédération, à essayer de redynamiser tout ça par une mobilisation médiatique, mais pas en visant toujours l'homme svp.