La KNVB et la firme Talpa Network s'unissent pour filmer et diffuser à grande échelle des matches de jeunes et des amateurs, annonce le Volkskrant. Cette saison, il sera déjà possible de suivre 10.000 matches en direct via une app de la nouvelle plate-forme VoetbalTV. Dans trois ans, il y aura 80.000 matches, soit 10 % du total.
...

La KNVB et la firme Talpa Network s'unissent pour filmer et diffuser à grande échelle des matches de jeunes et des amateurs, annonce le Volkskrant. Cette saison, il sera déjà possible de suivre 10.000 matches en direct via une app de la nouvelle plate-forme VoetbalTV. Dans trois ans, il y aura 80.000 matches, soit 10 % du total. 50 clubs néerlandais participent actuellement à VoetbalTV. Deux caméras automatiques sont accrochées à un poteau ou à une tribune sur leur terrain principal. Un algorithme spécial permet aux caméras de reconnaître le ballon, de zoomer et de suivre le jeu sans le moindre soutien humain. " Le premier objectif est d'accroître le plaisir de jouer et le vécu ", explique le directeur du football amateur, Jan Dirk van der Zee, au Volkskrant. " Pour les jeunes, ce qui n'est pas filmé n'a pas eu lieu. VoetbalTV leur permet de partager buts et belles actions avec leur famille et leur amis. Ils entraînent les personnes des autres générations. Les grands-parents peuvent suivre les matches des petits-enfants en restant chez eux. " Il espère aussi que la présence de caméras réduira la violence sur les terrains et améliorera le niveau de jeu, puisque les images pourront servir aux analyses. Un seul problème se pose : la vie privée du joueur. Aux Pays-Bas, les clubs affiliés à la fédération de football acceptent automatiquement qu'on filme leurs matches. L'avocat Christiaan Alberdingk Thijm doute cependant que la KNVB soit à même d'imposer cet accord aux joueurs, du simple fait qu'ils soient affiliés. " On peut avoir envie de jouer sans vouloir être filmé ", explique-t-il au Volkskrant. " Pour respecter la vie privée des gens on est obligé de leur accorder la liberté de dire non mais ici, ça ne semble pas être le cas. " Roeland Stekelenburg, directeur de VoetbalTV : " Nous sommes conscients de la délicatesse du sujet et nous respectons la loi. Avec l'aide de spécialistes, nous avons établi des conditions de base. Des panneaux indiquent qu'on va filmer et publier les images dans les stades qui participent. Les joueurs peuvent signaler qu'ils ne souhaitent pas partager certaines séquences et les enlever de l'application. " Talpa, le partenaire médiatique de la KNVB, est en tout cas enthousiaste. Hylke Sprangers, chief technology officer de Talpa, déclare : " Nous pensons pouvoir gagner de l'argent grâce au sponsoring et étendre ce système à d'autres sports et d'autres pays. "