Fin juillet, Carl Ikeme (32 ans) a décidé de ne plus prendre place dans le but des Wolves, qu'il a rejoints à l'âge de 14 ans. Cette décision peut paraître radicale car la leucémie, diagnostiquée il y a un an, a quasiment disparu de son corps. Le Nigérian, qui a disputé 207 matches pour le club, promu en Premier League, a subi une chimiothérapie de treize mois. Il veut maintenant consacrer plus de temps à sa famille. Ikeme a ...

Fin juillet, Carl Ikeme (32 ans) a décidé de ne plus prendre place dans le but des Wolves, qu'il a rejoints à l'âge de 14 ans. Cette décision peut paraître radicale car la leucémie, diagnostiquée il y a un an, a quasiment disparu de son corps. Le Nigérian, qui a disputé 207 matches pour le club, promu en Premier League, a subi une chimiothérapie de treize mois. Il veut maintenant consacrer plus de temps à sa famille. Ikeme a suivi le conseil de son médecin, qui l'a mis en garde contre les dommages que le traitement a fait subir à ses membres. " Il pense qu'arrêter est préférable ", explique l'international (dix caps)." Je préfère ne pas compromettre davantage ma santé. Elle est désormais prioritaire. " En outre, le président du club, Jef Shi, a enrôlé un nouveau numéro un plus que valable, Rui Patricio (30 ans), transféré librement du Sporting CP, en prévision du retour des Wolves au plus haut niveau, quitté au terme de la saison 2011-2012. Ikeme a raconté toute son histoire au quotidien The Guardian. " À la fin de la première semaine d'entraînement, le médecin du club m'a téléphoné. J'étais en train d'acheter de la peinture pour notre maison. Je suis tombé des nues quand il a commencé à parler de Stiliyan Petrov et de Geoff Thomas. Le verdict était très dur. Je suis rentré à la maison, où mes deux petites filles jouaient. Heureusement, je n'avais que 31 ans quand on a posé le diagnostic. À cet âge, on a encore beaucoup de raisons de vivre. Je voulais absolument voir grandir mes enfants. C'est la plus belle motivation qui soit pour supporter pareil traitement. " Gianluigi Buffon, Iker Casillas et Peter Schmeichel lui ont rendu hommage durant une vidéo de trois minutes, en chantant " one Carl Ikeme ". Les supporters ont récolté une somme à six zéros pour la lutte contre la leucémie. " Je leur en suis très reconnaissant ", confirme l'ancien gardien, qui a été déclaré guéri le 23 juin. " Je profite un maximum de ma paternité. Je m'éveille tous les matins en compagnie de mes enfants et de ma femme, Saba. Nous mangeons ensemble, nous allons nous promener au parc et les voir courir me procure un plaisir infini. "