La Coupe du monde a déjà fait couler beaucoup d'encre mais nul n'écrit comme Tom Palmer. Cet auteur de livres pour enfants est investi d'une mission spéciale : tous les jours, il poste un chapitre de Defenders : Russia, un mélange de faits et de fiction qui s'adresse aux enfants de neuf à treize ans qui sont des " lecteurs difficiles ".
...

La Coupe du monde a déjà fait couler beaucoup d'encre mais nul n'écrit comme Tom Palmer. Cet auteur de livres pour enfants est investi d'une mission spéciale : tous les jours, il poste un chapitre de Defenders : Russia, un mélange de faits et de fiction qui s'adresse aux enfants de neuf à treize ans qui sont des " lecteurs difficiles ". " Il y a souvent un lien étroit entre les gens qui ont du mal à lire et ceux qui s'intéressent aux événements sportifs ", raconte Tom Palmer au Guardian. "L'idée est d'attirer des lecteurs qui pensent que toutes les histoires se sont passées il y a 300 ans, dans des endroits où ils n'ont jamais mis les pieds et où ils n'iront jamais. " Son livre est un mélange de matériel historique et contemporain. Il est mis à jour tous les matins à 7h30. Les quelque mille écoles qui se sont inscrites sur son site peuvent ainsi lire un nouveau chapitre tous les jours. On y trouve des renseignements sur les matches qui ont eu lieu la veille. " Les enfants aiment qu'on raconte en classe ce qui s'est passé il y a moins de douze heures ", dit l'auteur. " Mon objectif premier est de stimuler les jeunes lecteurs et surtout les enfants qui n'aiment pas lire ou qui pensent que la fiction n'est pas leur truc. " Palmer introduit aussi des éléments interactifs dans son récit. " Par exemple, je dis que l'Angleterre joue un match qu'elle doit gagner. Et je demande : si vous étiez à la place de Gareth Southgate et que vous aviez trois choses à dire aux joueurs avant le match, que serait-ce ? Les enfants se glissent ainsi dans la peau des gens, sur le terrain et à côté, tout en comprenant comment on raconte une histoire. " L'initiative est soutenue par le National Literacy Trust, une association caritative qui veut encourager les enfants à problèmes à lire. Le National Literacy Trust pense que le sport peut jouer un rôle crucial dans l'alphabétisation des enfants. Il a donc prévu du matériel supplémentaire pour donner vie à l'histoire de Palmer : des posters, des cahiers, des quizz... L'auteur offre aussi aux écoliers la possibilité d'influencer son écriture. A la fin de chaque semaine, les enfants peuvent voter pour déterminer la direction de son récit. Même si le projet ne dure qu'un mois, il a déjà touché beaucoup d'enfants. Le 15 juillet, ils prêteront encore plus d'attention à la finale du Mondial ainsi qu'à l'épilogue du livre de Tom Palmer.