Le sous-titre du livre Football Leaks est éloquent : Les sales affaires du football professionnel. Le magazine commence par rappeler une déclaration de Jürgen Klopp, le manager de Liverpool, en août 2016, après une seule année de service à Anfield Road. il réagissait au transfert-record de Paul Pogba, passé de la Juventus à Manchester United pour 105 millions d'euros. " Le jour où le football se limitera à ça, je n'exercerai plus ce métier. "
...

Le sous-titre du livre Football Leaks est éloquent : Les sales affaires du football professionnel. Le magazine commence par rappeler une déclaration de Jürgen Klopp, le manager de Liverpool, en août 2016, après une seule année de service à Anfield Road. il réagissait au transfert-record de Paul Pogba, passé de la Juventus à Manchester United pour 105 millions d'euros. " Le jour où le football se limitera à ça, je n'exercerai plus ce métier. " Ces belles paroles sont complètement dépassées depuis le 1er janvier, date à laquelle les Reds ont mis 80 millions d'euros sur la table pour le défenseur central néerlandais Virgil van Dijk de Southampton. Il va s'y ajouter un montant de 4,5 millions d'euros dès que l'international de 26 ans aura disputé 150 matches pour le club et s'il termine régulièrement parmi les quatre premiers du championnat durant les quatre années à venir. C'est ce que stipule le Transfer Agreement signé par les deux directions. " C'est le marché qui dicte les prix, pas nous ", a déclaré Klopp, laconique cette fois. " Nos supporters ne doivent pas se tracasser. " Les équipes anglaises, les deux Manchester et Chelsea en tête, sont les locomotives du capitalisme en football. Van Dijk est rapidement devenu multimillionnaire. Il perçoit un salaire hebdomadaire de 141.845 euros. Il a touché 6,85 millions à la signature de contrat et il bénéficiera d'une prime de fidélité de 5,7 millions. Il y a encore une autre prime : 22.868 euros par but et par assist, en championnat et en coupe d'Europe. Ce n'est pas tout : une fois parvenu à 22 clean sheets, Van Dijk touchera encore un bonus de 858.713 euros. Les contrats conclus au plus haut niveau anglais dévoilent un univers pour lequel l'absurde est devenu la norme, surtout quand il s'agit d'intégrer des clauses. Henrikh Mkhitaryan (29 ans), superflu à Manchester United, touche d'emblée un " loyalty bonus " de 9,9 millions à Arsenal et un salaire annuel de base de 8,58 millions d'euros jusqu'en 2021. Les Londoniens ont versé 63,75 millions d'euros au Borussia Dortmund pour le transfert de Pierre-Emerick Aubameyang, une somme payable en trois tranches. Le buteur gabonais va percevoir 11,7 millions par an jusqu'en 2021, plus une prime unique de LC de 2,58 millions. Le club y ajoute 57.208 euros par victoire en Premier League et 343.249 euros quand il arrive à 25 buts (ou assists). Enfin, en guise de cadeau d'adieu, il percevra une prime de fidélité de 17,33 millions en 2021. Il n'y a plus de limites.