Antonin Panenka aura 70 ans à la fin de l'année. Le mensuel français So Foot a rendu visite à l'ancien international tchèque à Kunice, un village des environs de Prague. Panenka est devenu célèbre en finale de l'EURO 1976. La rencontre, qui oppose la Tchécoslovaquie à l'Allemagne de l'Ouest de Franz Beckenbauer, Sepp Maier et Uli Hoeness, s'est achevée sur un nul 2-2 et le titre va se jouer aux tirs au but.
...

Antonin Panenka aura 70 ans à la fin de l'année. Le mensuel français So Foot a rendu visite à l'ancien international tchèque à Kunice, un village des environs de Prague. Panenka est devenu célèbre en finale de l'EURO 1976. La rencontre, qui oppose la Tchécoslovaquie à l'Allemagne de l'Ouest de Franz Beckenbauer, Sepp Maier et Uli Hoeness, s'est achevée sur un nul 2-2 et le titre va se jouer aux tirs au but. À 4-3 pour la Tchécoslovaquie, Hoeness rate son penalty. C'est le tour d'Antonin Panenka. S'il réussit son envoi, il est champion d'Europe. On n'avait encore jamais vu pareille frappe. Alors que Sepp Maier plonge à gauche, Panenka place d'une pichenette le ballon au centre de la cage. La Panenka était née. Le Tchèque revient sur ce moment, plus de 40 ans après. " Franchement, je savais depuis deux mois que je tirerais comme ça si j'en avais l'occasion. Bien sûr, je ne savais pas que ce serait en finale mais je l'ai su dès que la séance de tirs au but est arrivée. J'étais presque certain que j'allais marquer puisque le gardien allemand n'était jamais venu aux entraînements des Bohemians (son club, ndlr). Il ne pouvait pas savoir ", rigole-t-il. La presse a fait un énorme battage autour de ce penalty. Panenka : " Pelé m'a dit : Ce genre de penalty peut être tiré soit par un génie soit par un homme fou. Et je ne me considère pas comme un fou, tirez-en les conclusions que vous voulez. ( rires) Mon but a toujours été de jouer pour les gens. Je voulais les rendre heureux en regardant le match. Par exemple, quand je jouais en Autriche, j'ai marqué un but assez atypique et il a été choisi comme le plus beau but de la saison, mais aussi des 40 dernières années. C'était toujours mon style de jeu, j'ai toujours voulu faire des choses spéciales pour que le spectateur puisse apprécier. " Sepp Maier a ensuite déclaré que Panenka n'avait pas respecté les règles et avait donc " triché ". Ce sont les propos d'un gardien traumatisé à vie. Panenka balaie d'un geste le reproche : " J'en ai entendu parler, mais malheureusement, il n'a pas voulu me rencontrer pendant longtemps. C'est la faute des journalistes allemands qui, après ce penalty, se sont moqués de lui. Il y a vingt ans, il est venu à Prague et on a discuté un peu en jouant au golf et en buvant quelques bières. Je pense qu'après un certain moment, il a pu digérer et me pardonner. En même temps, il n'y avait aucune mauvaise intention dans ce geste. "