C'est Pep Guardiola qui a lancé le sujet voici peu. Il estimait que ses joueurs subissaient des tackles assassins et se demandait ouvertement si ses artistes ne devraient pas être mieux protégés. Il s'en est pris une première fois à la fédération après le match de coupe à Cardiff, où Leroy Sané a dû quitter le terrain, blessé. Même la fédération allemande s'en était mêlée puisqu'elle avait tweeté : " Hey, Cardiff City. Nous avons un tournoi assez important l'été prochain. Merci de ne pas blesser nos joueurs. " Plusieurs joueurs de City, dont Kevin De Bruyne, Bernardo Silva et Raheem Sterling, avaient ensuite soutenu Guardiola.

La semaine dernière, la BBC a voulu savoir si les joueurs de City étaient plus visés que les autres. Elle a donc consulté les statistiques. Au classement des équipes qui ont subi le plus de fautes après 26 journées, West Ham arrive en tête (324 fautes) devant Bournemouth (291) et Manchester United (287). City n'est que douzième avec 258 fautes subies, soit 66 de moins que West Ham.

Si on s'intéresse au top 10 des joueurs ayant subi le plus de fautes, on ne trouve qu'un seul joueur de City : Raheem Sterling est huitième (44). Le joueur le plus matraqué, c'est Richarlison (77, Watford). Il devance Dele Alli (66, Tottenham), Jordan Ayew (62, Swansea), Alexis Sánchez (56, Man United) et Eden Hazard (55, Chelsea).

Par contre, la BBC constate que City prend moins de cartes que les autres : 41 jaunes et 2 rouges en 26 matches contre 55 jaunes et 3 rouges de moyenne par équipe. Cela peut prouver que les joueurs de City sont plus visés mais au classement des cartes jaunes et rouges, City se retrouve au milieu du tableau, ce qui prouve que ses joueurs donnent aussi des coups.

De toutes les équipes de Premier League, celle de Guardiola est celle qui commet le moins de fautes : 229 en 26 matches, soit une moyenne de 8,8 par match. Everton est en tête avec 325 fautes, soit 12,5 par match.

La BBC en conclut que les statistiques ne prouvent pas que les joueurs de Manchester City sont plus ciblés que les autres. Mais peut-être les fautes qu'on commet sur eux sont-elles plus commentées parce que le club est en tête du championnat...

C'est Pep Guardiola qui a lancé le sujet voici peu. Il estimait que ses joueurs subissaient des tackles assassins et se demandait ouvertement si ses artistes ne devraient pas être mieux protégés. Il s'en est pris une première fois à la fédération après le match de coupe à Cardiff, où Leroy Sané a dû quitter le terrain, blessé. Même la fédération allemande s'en était mêlée puisqu'elle avait tweeté : " Hey, Cardiff City. Nous avons un tournoi assez important l'été prochain. Merci de ne pas blesser nos joueurs. " Plusieurs joueurs de City, dont Kevin De Bruyne, Bernardo Silva et Raheem Sterling, avaient ensuite soutenu Guardiola. La semaine dernière, la BBC a voulu savoir si les joueurs de City étaient plus visés que les autres. Elle a donc consulté les statistiques. Au classement des équipes qui ont subi le plus de fautes après 26 journées, West Ham arrive en tête (324 fautes) devant Bournemouth (291) et Manchester United (287). City n'est que douzième avec 258 fautes subies, soit 66 de moins que West Ham. Si on s'intéresse au top 10 des joueurs ayant subi le plus de fautes, on ne trouve qu'un seul joueur de City : Raheem Sterling est huitième (44). Le joueur le plus matraqué, c'est Richarlison (77, Watford). Il devance Dele Alli (66, Tottenham), Jordan Ayew (62, Swansea), Alexis Sánchez (56, Man United) et Eden Hazard (55, Chelsea). Par contre, la BBC constate que City prend moins de cartes que les autres : 41 jaunes et 2 rouges en 26 matches contre 55 jaunes et 3 rouges de moyenne par équipe. Cela peut prouver que les joueurs de City sont plus visés mais au classement des cartes jaunes et rouges, City se retrouve au milieu du tableau, ce qui prouve que ses joueurs donnent aussi des coups. De toutes les équipes de Premier League, celle de Guardiola est celle qui commet le moins de fautes : 229 en 26 matches, soit une moyenne de 8,8 par match. Everton est en tête avec 325 fautes, soit 12,5 par match. La BBC en conclut que les statistiques ne prouvent pas que les joueurs de Manchester City sont plus ciblés que les autres. Mais peut-être les fautes qu'on commet sur eux sont-elles plus commentées parce que le club est en tête du championnat...