Le premier fait d'armes de Robin van Persie à Fenerbahçe, cette saison, date du 3 décembre. A l'occasion du match à domicile contre Kasimpasa (4-2), le Néerlandais était... sur le banc. Il n'en a pas décollé de tout le match. C'était la première fois cette saison qu'Aykut Kocaman le reprenait dans sa sélection. Il était privé de ses deux avants, Vincent Janssen étant suspendu et Roberto Soldado blessé. Van Persie lui-même a été longtemps blessé au genou mais...

Le premier fait d'armes de Robin van Persie à Fenerbahçe, cette saison, date du 3 décembre. A l'occasion du match à domicile contre Kasimpasa (4-2), le Néerlandais était... sur le banc. Il n'en a pas décollé de tout le match. C'était la première fois cette saison qu'Aykut Kocaman le reprenait dans sa sélection. Il était privé de ses deux avants, Vincent Janssen étant suspendu et Roberto Soldado blessé. Van Persie lui-même a été longtemps blessé au genou mais il a repris les séances collectives le 23 novembre, sans réticence. En plus, avec un salaire annuel de 4,9 millions, il est le footballeur le mieux payé de Süper Lig, devant Pepe (Besiktas, 4,75 millions) et Alvaro Negredo (Besiktas, 4,35). Voetbal International vient de faire ses comptes : depuis son entrée au jeu en équipe nationale contre la France, le 31 août, Robin van Persie n'a plus joué une seule minute. Pourtant, en juillet 2015, il a été accueilli en fils prodigue en Turquie. 18.000 supporters s'étaient déplacés au stade Sükrü Saraçoglu pour sa présentation. Fenerbahçe avait versé environ six millions d'euros pour le Rotterdamois de 32 ans. Il avait paraphé un contrat de trois ans et déclaré, lors de sa présentation : " J'espère vivre beaucoup de moments spéciaux pendant trois ans, voire plus longtemps. " Ces moments spéciaux sont rarissimes. Van Persie n'a jamais répondu aux attentes, écrit Voetbal International. Durant sa première saison, l'entraîneur Vitor Pereira ne l'appréciait guère mais ça ne l'a pas empêché d'inscrire seize buts. La saison suivante, sous les ordres de Dick Advocaat, il a trouvé le chemin des filets à neuf reprises, malgré sa méforme. C'était quand même trop peu pour le joueur le mieux payé du club, censé apporter un plus. En enrôlant Soldado et en louant Janssens l'été dernier, Fenerbahçe a pris de facto congé de Van Persie. Celui-ci voulait déjà s'en aller mais le club et le joueur ont campé sur leurs positions et ont abouti dans une impasse. En janvier, Fenerbahçe souhaite adjoindre un attaquant à son noyau, en échange du Néerlandais. Mais où Van Persie peut-il aller ? Dans une interview précédente, il a déclaré vouloir jouer jusqu'à 40 ans et achever sa carrière à l'Excelsior. " Je bouclerais la boucle puisque c'est le club de mes débuts. " Reste à voir si l'heure a déjà sonné.