L'arrivée au Parc des Princes de Neymar et Kylian Mbappé a quelque peu relégué Edinson Cavani (30 ans) dans l'ombre. Pourtant, l'attaquant uruguayen du PSG est bien parti pour devenir le meilleur buteur de tous les temps du club parisien. Tôt ou tard, il va détrôner Zlatan Ibrahimovic (156 goals). Il détient déjà le titre de meilleur buteur de tous les temps du PSG en Ligue des Champions. Avec 23 buts en 38 joutes, il fait mieux que le Suédois, auteur de 20 buts en 33 parties. Et ce soir...

L'arrivée au Parc des Princes de Neymar et Kylian Mbappé a quelque peu relégué Edinson Cavani (30 ans) dans l'ombre. Pourtant, l'attaquant uruguayen du PSG est bien parti pour devenir le meilleur buteur de tous les temps du club parisien. Tôt ou tard, il va détrôner Zlatan Ibrahimovic (156 goals). Il détient déjà le titre de meilleur buteur de tous les temps du PSG en Ligue des Champions. Avec 23 buts en 38 joutes, il fait mieux que le Suédois, auteur de 20 buts en 33 parties. Et ce soir, contre Anderlecht, Cavani pourrait en ajouter à son palmarès... El Matador Cavani, la biographie de l'Uruguayen, sort en librairie ce jeudi 2 novembre. L'auteur, Romain Molina, est parti à la recherche de l'homme derrière le footballeur. Il donne la parole à " des centaines de témoins ". La semaine dernière, France Football a déjà sélectionné quelques extraits marquants. Ainsi, Luis Calcaterra, l'agent qui détient 50 % des droits sur le joueur, explique comment Cavani a failli jouer aux Pays-Bas. " Un matin, j'étais en train de déjeuner quand un autre manager, Pierpaolo Triulzi, m'a téléphoné pour me proposer de collaborer : lui serait actif en Italie, moi en Uruguay. Comme il possédait la licence FIFA, ça m'a semblé une bonne idée et j'ai accepté. Le même jour, un manager ukrainien m'a rendu visite : - Travaille avec moi et amène Edinson. J'ai une équipe pour lui aux Pays-Bas. Il m'a raconté que le transfert était quasiment conclu. Il voulait que Cavani effectue ses débuts en Eredivisie afin de le transférer en Angleterre, à terme. Je lui ai répondu : - Tu aurais dû passer quatre heures plus tôt. Je t'aurais accompagné aux Pays-Bas. Mais c'est trop tard, j'ai donné ma parole à quelqu'un d'autre. " Giuseppe Corti, un scout de Palerme, où Cavani a joué de 2007 à 2010, raconte une autre anecdote. " Maurizio Zamparini, le président, hésitait. Il m'a dit : - Peu de footballeurs uruguayens émergent en Italie. Il avait tort. Pensez à Montero, Francescoli, Recoba, Zalayeta... Nous sommes parvenus à convaincre Zamparini mais alors que nous concluions le transfert dans un hôtel de Milan, un manager uruguayen a dit à Rino Foschi, notre directeur technique : - Vous avez pris un bidone (un abruti, ndlr), il ne marque jamais. Foschi s'est tourné vers moi et m'a demandé ce que ce type racontait. Je lui ai répondu : - Laisse-le dire, les faits te donneront raison. Cavani a trouvé le chemin des filets à 33 reprises pour Palerme..." Steve Van Herpe