Mi-juillet, durant une réunion avec la direction de l'AS Monaco, Florentino Perez et José Angel Sanchez, le président et le directeur sportif du Real Madrid, étaient convaincus de pouvoir conclure le transfert de Kylian Mbappé. L'accord des deux clubs n'était pas encore définitif mais les Monégasques s'étaient inclinés : ils allaient perdre Mbappé et ils préféraient que celui-ci ne rejoigne pas un rival direct en Ligue 1, écrit Marca. En outre, la différence...

Mi-juillet, durant une réunion avec la direction de l'AS Monaco, Florentino Perez et José Angel Sanchez, le président et le directeur sportif du Real Madrid, étaient convaincus de pouvoir conclure le transfert de Kylian Mbappé. L'accord des deux clubs n'était pas encore définitif mais les Monégasques s'étaient inclinés : ils allaient perdre Mbappé et ils préféraient que celui-ci ne rejoigne pas un rival direct en Ligue 1, écrit Marca. En outre, la différence entre les 190 millions demandés par Dimitri Rybolovlev et Vadim Vasiljev et les 180 proposés par le Real n'était pas insurmontable. Le lundi 24 juillet, le Real, en stage à Los Angeles, a rencontré Wilfried Mbappé, le père et l'agent de Kylian. Ce n'était pas la première rencontre car le père Mbappé avait rendu visite à Zinédine Zidane au complexe d'entraînement Valdebebas à plusieurs reprises en trois ans. Les deux hommes s'entendaient très bien. Le Real avait transmis son offre au père à la mi-juin : un contrat de six saisons, avec un salaire net annuel de sept millions. Le père était ravi par la perspective de voir son fiston jouer aux côtés de son idole, Cristiano Ronaldo. Mais il avait insisté sur un point : l'aspect sportif primait sur l'argent. Or, le seul obstacle, c'était que Kylian allait entrer en concurrence avec la BBC. Wilfried ne voyait pas comment son fils allait réussir à jouer face à des noms comme Cristiano, Gareth Bale et Karim Benzema. Le Real s'est fait fort de convaincre le père Mbappé, lui expliquant le système de rotation de Zidane, qui offrirait du temps de jeu à Kylian. Comme l'entraîneur français insistait pour qu'un membre du BBC s'en aille si Mbappé signait, le Real a commencé à plancher sur le départ de Gareth Bale. Malheureusement, celui-ci ne voulait pas s'en aller. La piste a donc été abandonnée. Ce fameux 24 juillet, le père Mbappé a subitement changé d'attitude. Il a déclaré que le PSG avait fait une offre, qu'il était également prêt à verser 180 millions pour le transfert ainsi qu'un salaire net de 14 millions et des primes. Il allait surtout être titulaire, à son poste de prédilection, en pointe et non sur le flanc. Ce jour-là, le Real a compris qu'il avait loupé le coche. De fait, le 7 août, Wilfried annonçait que son fils avait pris sa décision. Ce sera le PSG. Steve Van Herpe