Le 10 juillet, l'international français (huit caps) a retrouvé la City Football Academy, le centre d'entraînement ultra-moderne de Manchester City. Eliaquim Mangala (26 ans), qui a joué pour le Standard de 2008 à 2011, a cette fois entamé la saison bien reposé, dans des conditions optimales, après une saison à Valence. Une semaine plus tôt, le défenseur central séjournait encore dans l'hôtel cinq étoiles Don Carlos, sous le soleil de plomb de Marbella.
...

Le 10 juillet, l'international français (huit caps) a retrouvé la City Football Academy, le centre d'entraînement ultra-moderne de Manchester City. Eliaquim Mangala (26 ans), qui a joué pour le Standard de 2008 à 2011, a cette fois entamé la saison bien reposé, dans des conditions optimales, après une saison à Valence. Une semaine plus tôt, le défenseur central séjournait encore dans l'hôtel cinq étoiles Don Carlos, sous le soleil de plomb de Marbella. Le performance manager Arnaud Bruchard s'y est présenté deux fois. L'ancien kinésithérapeute de Dijon et Sedan est actuellement le responsable méthodologique de 11Leader, une société qui a développé une structure de suivi des footballeurs de l'élite. Elle complète le screening quotidien grâce à ses connaissances physico-médicales. " Je n'ai plus joué depuis le 21 mai ", explique le coéquipier de Vincent Kompany et Kevin De Bruyne. " Ça fait un mois et trois semaines, soit des vacances d'une longueur exceptionnelle. " Ce suivi est à la mode. Le phénomène a vu le jour il y a quelques années et n'est plus tabou. " De plus en plus de footballeurs disposent d'un encadrement individuel, qui va d'un ostéopathe à un préparateur physique ", confirme Mangala. " Tous les grands joueurs du football américain et de NBA ont déjà un accompagnateur personnel. C'est quasiment obligatoire car le club dispose de sept ou huit kinésithérapeutes, qui doivent s'occuper d'une trentaine de professionnels. Ils n'ont donc pas le temps d'effectuer un travail individuel. A Marbella, je me suis astreint à des efforts de trois heures et demie. C'était en quelque sorte une première préparation. Franchement, ça ne peut être que du bonus. " Après une pause de trois semaines, imposée par Bruchard, Mangala a commencé à rouler à vélo, à faire du kayak, du jogging et de la corde à sauter. Il y a ajouté des exercices de renforcement musculaire la dernière semaine car son coach estime dangereux de ne pas solliciter quadriceps, adducteurs et ischiojambiers pendant plus d'un mois. La cellule dispose de cinq kinésithérapeutes, un chirurgien, un biologiste et deux soigneurs. La formule de base coûte 4.000 euros par mois, l'all-in 10.000 euros, ce qui représente deux à trois visites de trois ou quatre jours par mois. " Pour évoluer au plus haut niveau, il faut veiller à ce que tous les détails soient au point ", a compris Mangala. " J'ai retrouvé confiance en mon corps. Cet investissement en vaut la chandelle. " Frédéric Vanheule