L'Aspire Academy est bien connue chez nous. En 2012, l'AS Eupen a été repris par l'Aspire Zone Foundation et plusieurs joueurs de l'académie ont été mis en vitrine au club frontalier. Selon L'Équipe, il ressort du rapport FIFA établi par Michael Garcia que le rôle joué par l'Aspire Academy dans la candidature du Qatar à l'organisation du Mondial 2022 n'est pas très net. Dans le dossier présenté par l'émirat arabe en 2010, l'Aspire Academy for Sports Excellence est présentée...

L'Aspire Academy est bien connue chez nous. En 2012, l'AS Eupen a été repris par l'Aspire Zone Foundation et plusieurs joueurs de l'académie ont été mis en vitrine au club frontalier. Selon L'Équipe, il ressort du rapport FIFA établi par Michael Garcia que le rôle joué par l'Aspire Academy dans la candidature du Qatar à l'organisation du Mondial 2022 n'est pas très net. Dans le dossier présenté par l'émirat arabe en 2010, l'Aspire Academy for Sports Excellence est présentée comme étant " vraisemblablement le plus grand centre de formation au monde ". La prestigieuse académie a été fondée en 2004 et constitue un modèle de haute technologie qui reflète parfaitement les ambitions sportives du Qatar. C'est aussi le cas de l'immense complexe sportif inauguré récemment au Khalifa International Stadium, le premier des huit stades du Mondial, prêt cinq ans et demi avant le début de l'événement. Huit pages du rapport Garcia sont consacrées à " des soupçons de comportement inapproprié " en rapport avec l'Aspire Academy et la candidature du Qatar à l'organisation de la Coupe du monde. C'est l'Allemand Andreas Bleicher qui a insisté pour que l'académie figure dans le dossier. L'ex-directeur du centre d'entraînement du FC Cologne vit à Doha depuis quinze ans. Il est partie prenante dans la candidature du Qatar depuis le début et occupe à présent un poste de conseiller dans l'organisation de la Coupe du monde. Pour Bleicher, il était évident que l'Aspire Academy fasse partie du dossier car la FIFA exige que le pays organisateur ait des projets pour le développement du football. Le problème, c'est que Aspire n'est pas seulement présente au Qatar mais aussi à l'étranger. Il y a une dizaine d'années, Football Dreams a vu le jour. Il s'agit d'un programme visant à la détection de jeunes talents dans 18 pays, surtout en Afrique. Ce programme aurait servi à obtenir le soutien de plusieurs pays en vue de l'organisation de la Coupe du monde. Six des vingt-quatre pays votants bénéficient en effet du projet Football Dreams. Après la suspension de deux membres, ils n'étaient plus que vingt-deux à voter mais le Qatar a battu les Etats-Unis par quatorze voix à huit. Outre Football Dreams, le rapport souligne aussi le rôle suspect de Bleicher qui a " utilisé les installations d'Aspire afin d'octroyer des faveurs à des membres du comité exécutif de la FIFA. " STEVE VAN HERPE