Paolo Maldini (48 ans) a porté le maillot de l'AC Milan pendant 25 ans. Le charismatique arrière gauche était sur le terrain lors de la dernière victoire des Rossoneri en Ligue des Champions. Il était le capitaine de l'équipe victorieuse de Liverpool sur le score de 2-1, en 2007. Deux ans plus tard, à 40 ans, il a raccroché. Beaucoup de choses ont changé depuis, confie-t-il au mensuel espagnol Panenka. " En 2007, nous avions une équipe de vrais hommes, de joueurs qui, malgré leur âge, atteign...

Paolo Maldini (48 ans) a porté le maillot de l'AC Milan pendant 25 ans. Le charismatique arrière gauche était sur le terrain lors de la dernière victoire des Rossoneri en Ligue des Champions. Il était le capitaine de l'équipe victorieuse de Liverpool sur le score de 2-1, en 2007. Deux ans plus tard, à 40 ans, il a raccroché. Beaucoup de choses ont changé depuis, confie-t-il au mensuel espagnol Panenka. " En 2007, nous avions une équipe de vrais hommes, de joueurs qui, malgré leur âge, atteignaient un niveau élevé. Ensuite, le club ne s'est pas préparé au changement de générations qui s'imposait et le président Berlusconi a investi de moins en moins d'argent. Les anciens joueurs n'étaient plus les bienvenus... Or, ils sont les mieux placés pour transmettre les valeurs du club aux jeunes. Disons qu'ainsi, la magie s'est envolée. " Maldini ne doit pas chercher longtemps le secret des succès milanais : " Un entraîneur a besoin dans son noyau de joueurs modestes et de champions. Quand il les a, la moitié de son travail est accomplie. Nous avions une base de footballeurs italiens dotés d'une fameuse trempe, qui montraient la voie aux nombreux étrangers qui avaient rejoint le club au fil des années. Ces joueurs fantastiques étaient influencés par notre mentalité et ça formait une combinaison unique. " Maldini a fait partie d'une ligne défensive légendaire, avec Franco Baresi, Alessandro Costacurta et Mauro Tassotti. Il a d'ailleurs hérité du brassard de Baresi. " Il était un exemple pour moi. Les premières années, j'étais calme et très timide mais en fait, il était encore pire que moi. Cependant, il montrait l'exemple sur le terrain, avec un courage incroyable. On ne fait plus de défenseurs de notre trempe. Parce que le style de jeu et le rôle de la défense ont changé. Les arrières latéraux sont quasi devenus des ailiers et les défenseurs axiaux ressemblent à des médians. C'est sans doute mieux pour le spectacle car chacun veut jouer et faire circuler le ballon mais c'est peut-être excessif. Même des formations de Champions League semblent ne pas avoir de base défensive. Or, c'est la base de tout. Si j'entraînais une équipe, ma première tâche serait de mettre en place un solide système défensif. " La reprise du club par un Chinois lui semble la meilleure solution. " Milan ne s'était plus qualifié pour l'Europa League depuis trois ans et plus le temps passe plus il faut d'investissements pour ramener le club à son niveau d'autrefois. " Steve Van Herpe