L'ancien défenseur Jamie Carragher en est sûr : " Si Jürgen Klopp est champion, on parlera de lui dans les mêmes termes que de Bill Shankly ", a déclaré l'ancien international anglais. " On lui élèvera une statue. " Ce n'est pas vraiment étonnant car le dernier titre des Reds remonte à 1990, sous la direction de Kenny Dalglish. Depuis sa victoire en LC le 1er juin (2-0 contre Tottenham), on a même déroulé une immense banderole à Anfield Road.
...

L'ancien défenseur Jamie Carragher en est sûr : " Si Jürgen Klopp est champion, on parlera de lui dans les mêmes termes que de Bill Shankly ", a déclaré l'ancien international anglais. " On lui élèvera une statue. " Ce n'est pas vraiment étonnant car le dernier titre des Reds remonte à 1990, sous la direction de Kenny Dalglish. Depuis sa victoire en LC le 1er juin (2-0 contre Tottenham), on a même déroulé une immense banderole à Anfield Road. On y voit la tête de l'Allemand de 52 ans, aux côtés de légendaires autres managers du club comme Shankly (1959-1974), Bob Paisley, Joe Fagan, Dalglish et Rafael Benitez (2004-2010). Les concepteurs ont puisé leur inspiration dans la représentation iconique de Karl Marx, Friedrich Engels et Vladimir Lénine. Une immense peinture murale témoigne de la popularité de Klopp à Liverpool. Elle montre l'entraîneur, la main droite sur le coeur, avec en légende : We are Liverpool. This Means More. Depuis son arrivée en octobre 2015, quand l'équipe occupait une dixième place décevante, The Normal One est devenu un phénomène pour le kop. Il a conféré une autre dimension à Liverpool et lui a offert de nouveaux trophées. Pourtant, d'emblée, Klopp a insisté sur le fait qu'il ne voulait pas être au centre des encouragements, que les joueurs méritaient plus d'attention que lui de la part de leurs supporters. C'est pour ça qu'à sa demande, depuis début 2016, les supporters ne chantent plus Live is Life, un hit du groupe autrichien Opus datant de 1984, pour mettre ses mérites en évidence. Klopp n'est que passion. Comme le mythique Shankly, il a opéré une révolution chez les Reds, par son enthousiasme communicatif. Shanks parlait même de la Sainte Trinité du LFC. " Les joueurs, le manager et les supporters. " Klopp, originaire de Stuttgart, aime aussi insister sur cet aspect et il apprécie Shankly. L'été 2016, il a consacré quatre heures à la visite du Shankly Hotel, un établissement de luxe situé au centre de la ville, qui expose de nombreux attributs du manager écossais. Ensuite, Klopp a commandé une grande photo de celui-ci, en noir et blanc, pour son bureau. L'Allemand est aussi obsédé par les victoires. " Jürgen me fait penser à Bill ", affirme l'ancien joueur Ian Callaghan (77), qui détient toujours le record du plus grand nombre de matches, 857, de 1959 à 1978. " Ils ont le même enthousiasme, le même charisme et le même respect pour leurs professionnels. "