Le transfert de Moise Kean à Everton est l'un des plus surprenants du mercato estival. Le jeune prodige du football italien a éclaté au cours de la saison dernière à la Juventus mais cela faisait longtemps que son nom figurait sur la liste de Marcel Brands, le directeur technique hollandais d'Everton. Avec l'arrivée de Maurizio Sarri à Turin, le jeune joueur de 19 ans avait reculé dans la hiérarchie car Sarri avait amené Gonzalo Higuaín, son attaquant favori. De plus, la Juventus, qui a transféré Matthijs de Ligt et Aaron Ramsey, avait besoin d'argent frais pour continuer à payer le salaire de Cristiano Ronaldo, explique la BBC.

Mino Raiola, l'agent de Kean et de De Ligt, s'entend bien avec Brands et avec Bill Kenwright, le président d'Everton. Il estimait que Kean pourrait y bénéficier de davantage de temps de jeu qu'à l'Inter, à Arsenal ou à Manchester United. Toutes les parties ont donc trouvé un terrain d'entente : Everton a acheté Kean pour 30 millions d'euros, l'addition finale pouvant grimper à 33 millions en fonction des bonus.

Selon la BBC, un autre facteur a également joué un rôle : Brands, arrivé du PSV à Everton l'an dernier, a su convaincre Kean et son entourage. Joep Schreuder, journaliste de la NOS, explique comment cela s'est fait. " Marcel parle avec les femmes des joueurs, avec la famille. Il sait tout. Et quand je dis tout, c'est vraiment tout. Il connaît le cousin le plus éloigné de Kean. Dans un milieu très dur, où tout est question d'argent, il ajoute sa touche personnelle. C'est sa façon d'attirer des joueurs. Il joue la carte de la famille. "

Moise Kean a en tout cas signalé qu'il était à chaque fois reparti sous le charme de ses rencontres avec Brands. Le jour de la signature du contrat, on a encore eu un aperçu de la façon dont le Hollandais sait s'y prendre. La mère du joueur était présente et Brands lui a remis un maillot personnalisé du club en lui disant : " On va bien s'occuper de votre fils. "

Brands n'en est pas à son coup d'essai. C'est déjà comme cela qu'il avait fait venir Hirving Lozano au PSV. Il lui avait fallu six mois pour conclure le transfert et, pendant ce laps de temps, Brands avait rendu visite à deux reprises à sa famille. Mais cela a fini par payer : voici peu, Naples a versé 24 millions d'euros au PSV pour le transfert de Lozano.

Le transfert de Moise Kean à Everton est l'un des plus surprenants du mercato estival. Le jeune prodige du football italien a éclaté au cours de la saison dernière à la Juventus mais cela faisait longtemps que son nom figurait sur la liste de Marcel Brands, le directeur technique hollandais d'Everton. Avec l'arrivée de Maurizio Sarri à Turin, le jeune joueur de 19 ans avait reculé dans la hiérarchie car Sarri avait amené Gonzalo Higuaín, son attaquant favori. De plus, la Juventus, qui a transféré Matthijs de Ligt et Aaron Ramsey, avait besoin d'argent frais pour continuer à payer le salaire de Cristiano Ronaldo, explique la BBC. Mino Raiola, l'agent de Kean et de De Ligt, s'entend bien avec Brands et avec Bill Kenwright, le président d'Everton. Il estimait que Kean pourrait y bénéficier de davantage de temps de jeu qu'à l'Inter, à Arsenal ou à Manchester United. Toutes les parties ont donc trouvé un terrain d'entente : Everton a acheté Kean pour 30 millions d'euros, l'addition finale pouvant grimper à 33 millions en fonction des bonus. Selon la BBC, un autre facteur a également joué un rôle : Brands, arrivé du PSV à Everton l'an dernier, a su convaincre Kean et son entourage. Joep Schreuder, journaliste de la NOS, explique comment cela s'est fait. " Marcel parle avec les femmes des joueurs, avec la famille. Il sait tout. Et quand je dis tout, c'est vraiment tout. Il connaît le cousin le plus éloigné de Kean. Dans un milieu très dur, où tout est question d'argent, il ajoute sa touche personnelle. C'est sa façon d'attirer des joueurs. Il joue la carte de la famille. " Moise Kean a en tout cas signalé qu'il était à chaque fois reparti sous le charme de ses rencontres avec Brands. Le jour de la signature du contrat, on a encore eu un aperçu de la façon dont le Hollandais sait s'y prendre. La mère du joueur était présente et Brands lui a remis un maillot personnalisé du club en lui disant : " On va bien s'occuper de votre fils. " Brands n'en est pas à son coup d'essai. C'est déjà comme cela qu'il avait fait venir Hirving Lozano au PSV. Il lui avait fallu six mois pour conclure le transfert et, pendant ce laps de temps, Brands avait rendu visite à deux reprises à sa famille. Mais cela a fini par payer : voici peu, Naples a versé 24 millions d'euros au PSV pour le transfert de Lozano.