Si vous voulez tout savoir sur le Real Madrid, lisez Marca. Mais si vous voulez plus d'informations sur le Barça, mieux vaut consulter DiarioSport. Le journal, édité dans la capitale catalane, a publié un reportage alarmant sur le club, après son humiliation 4-0 à Anfield. Il l'a comparée à l'élimination 3-0 contre l'AS Rome l'année passée, en quarts de finale de LC. A l'époque, les joueurs avaient immédiatement resserré les rangs. Ils avaient dépeint cette éliminat...

Si vous voulez tout savoir sur le Real Madrid, lisez Marca. Mais si vous voulez plus d'informations sur le Barça, mieux vaut consulter DiarioSport. Le journal, édité dans la capitale catalane, a publié un reportage alarmant sur le club, après son humiliation 4-0 à Anfield. Il l'a comparée à l'élimination 3-0 contre l'AS Rome l'année passée, en quarts de finale de LC. A l'époque, les joueurs avaient immédiatement resserré les rangs. Ils avaient dépeint cette élimination comme " une leçon d'humilité ". Globalement, le vestiaire était fermement décidé à éviter pareille débâcle à l'avenir. Il allait tirer des leçons de cette claque et en sortir plus fort et " plus uni que jamais ". On n'a rien vu de ces dispositions cette fois. Les joueurs de Barcelone sont rentrés au vestiaire pendant que Marc-André ter Stegen restait abattu sur le terrain. En pleurant, il est allé présenter ses excuses aux supporters du Barça. C'était là un beau geste d'un gardien qui n'avait pas grand-chose à se reprocher mais ter Stegen, qui habite au centre de Barcelone, s'y déplace en métro et parle couramment le catalan, est étroitement lié aux supporters. Sergio Busquets est le seul à être venu le consoler. En chemin vers le tunnel des joueurs, Jürgen Klopp a enlacé son compatriote. On aurait pu entendre une mouche voler dans le vestiaire, apparemment. Lionel Messi s'est rendu au contrôle antidopage sans un regard pour ses coéquipiers. Personne n'a pris la parole, l'équipe ne s'est même pas concertée pour déterminer quel message délivrer. La plupart des joueurs ont pris une douche rapide et avaient disparu avant que la presse n'arrive dans la mixed zone. Même Gerard Piqué, qui est généralement abordable en toutes circonstances, s'est muré dans le silence. Diario Sport se demande dans quelle mesure cette gifle va laisser des séquelles. L'année passée, le Barça a qualifié son élimination d'accident de parcours mais les plaies infligées par Liverpool ne guériront peut-être pas. Ernesto Valverde, qui vient de prolonger son contrat, suscite de plus en plus de doutes. Alors que Klopp n'a cessé de donner des instructions à son équipe, le Basque est resté apathique le long de la ligne. La politique de transferts du club est également remise en question. Bref, Barcelone a intérêt à remporter la finale de la Copa del Rey, le 25 mai contre Valence.